Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 12:39
Dr. Helen Caldicott On
Worsening Danger
Of Nuclear Power

Dr. Helen Caldicott
5-16-5
 
Below is Helen Caldicott's talk at the NPT on Nuclear Power with a recommendation for creating a Sustainable Energy Agency from Herman Scheer of Eurosolar.
 
NGO Presentations to the 2005 NPT Review Conference
 
The Medical and Ecological Consequences of Nuclear Power
 
Speaker: Dr. Helen Caldicott Nuclear Policy Research Institute
 
The official task of the IAEA since 1957, enshrined in article IV of the NPT promotes the peaceful uses of nuclear energy and the "transfer" of nuclear technology. Superimposed upon this official policy is a huge propaganda push by the nuclear industry promoting nuclear power as a panacea for the reduction of global-warming gases.
 
There are presently 442 nuclear reactors in operation globally. If, as the nuclear industry suggests, nuclear power were to replace fossil fuels on a large scale, it would be necessary to build 2000 large 1000-megawatt reactors. Furthermore, to replace all fossilfuel-generated electricity today with nuclear power, there is only enough economically viable uranium to fuel the reactors for three to four years. Belgium, Germany, Spain and Sweden have decided to phase out their operating nuclear reactors, while Britain plans 10 new reactors and China plans 27 by 2020. The US administration has called for construction of more than 50 new reactors.
 
The true economies of the nuclear industry are never fully analysed - including costs of uranium enrichment, the massive liability involved in a nuclear accident, decommissioning all existing and new nuclear reactors and the enormous expense in the transportation and storage of radioactive waste for a quarter of a million years. The prevailing ethic says that nuclear power is emission-free. The truth is very different. In the US for instance, where much of the world's uranium is enriched, the enrichment facility at Paducah, Kentucky, requires the electrical output of two 1000-megawatt coalfired plants, which release large quantities of carbon dioxide, the gas responsible for 50% of global warming. Also, this enrichment facility and another at Portsmouth, Ohio, leak from rusty pipes 93% of the chlorofluorocarbon gas emitted yearly in the US. The production and release of CFC gas is now banned internationally by the Montreal Protocol because it is mainly responsible for stratospheric ozone depletion. But CFC is also a global warmer, 10,000 to 20,000 times more potent than carbon dioxide.
 
The nuclear fuel cycle in all countries uses large quantities of fossil fuel at all stages - the mining and milling of uranium, the construction of the nuclear reactor and cooling towers, robotic decommissioning of the intensely radioactive reactor at the end of its 20 to 40-year operating lifetime, and transportation and long-term storage of massive quantities of radioactive waste. Contrary to the current propaganda line, nuclear power is not green and it is certainly not clean. Nuclear reactors consistently release millions of curies of radioactive isotopes into the air and water each year. These unregulated sanctioned releases occur because the industry considers certain radioactive elements to be biologically inconsequential. This is not so. These unregulated releases include the noble gases krypton, xenon and argon, which are fat-soluble and if inhaled by persons living near a nuclear reactor, are absorbed through the lungs, migrating to the fatty tissues of the body, including the abdominal fat pad and upper thighs, near the reproductive organs. These radioactive elements, which emit high-energy gamma radiation, can mutate the genes in the eggs and sperm inducing genetic disease. Tritium, a radioactive isotope of hydrogen, is another biologically significant gas, routinely emitted from nuclear reactors. Tritium combines with oxygen creating "tritiated" water. Tritium which is a soft energy beta emitter, more mutagenic than gamma radiation incorporates directly into the DNA molecule of the gene and it passes readily through the skin, lungs and digestive system where it is distributed throughout the body. The half life of tritium is 12.3 years, giving it a biologically active life of 246 years.
 
The dire subject of massive quantities of radioactive waste accruing at the 442 nuclear reactors across the world is also rarely, if ever, addressed by the nuclear industry. Each typical 1000-megawatt nuclear reactor manufactures 33 tonnes of thermally hot, intensely radioactive waste per year. More than 80,000 tonnes of highly radioactive waste sits in cooling pools next to the 103 US nuclear power plants, awaiting transportation to a storage facility yet to be found. Much more accrues at reactor sites in France, Japan Russia and elsewhere. This dangerous material is an attractive target for terrorist sabotage as it traverses roads, railway and shipping lines of many nations.
 
The long-term storage of radioactive waste is an immense insoluble problem. No country, including the US has a plan for preventing this toxic carcinogenic material escaping into the biosphere and contaminating the food chain for the rest of time. Furthermore, a study released recently by the US National Academy of Sciences shows that the cooling pools at nuclear reactors, which store 10 to 30 times more radioactive material than that contained in the reactor core, are subject to catastrophic attacks by international terrorists, which could unleash an inferno and release massive quantities of deadly radiation -- significantly worse than the radiation released by Chernobyl. This vulnerable high-level nuclear waste stored in the cooling pools at the 442 global nuclear power plants includes hundreds of radioactive elements that have different biological impacts in the human body, the most important being cancer and genetic diseases.
 
The incubation time for cancer is five to 50 years following exposure to radiation. Children, old people and immuno-compromised individuals are many times more sensitive to the malignant effects of radiation than other people.

Following are four of the most dangerous elements made in nuclear power plants :

Iodine 131, which was released at nuclear accidents at Sellafield in Britain, Chernobyl in Ukraine and Three Mile Island in the US, is radioactive for twenty three weeks and it bio-concentrates in leafy vegetables and milk. When it enters the human body via the gut and the lung, it migrates to the thyroid gland in the neck, where it can later induce thyroid cancer. In Belarus more than 2000 children have had their thyroids removed for thyroid cancer, a situation never before recorded in pediatric literature.

Strontium 90 lasts for 600 years. As a calcium analogue, it concentrates in cow and goat milk. It accumulates in the human breast during lactation, and in bone, where it can later induce breast cancer, bone cancer and leukemia.

Cesium 137, which also lasts for 600 years, concentrates in the food chain, particularly meat. On entering the human body, it locates in muscle, where it can induce a malignant muscle cancer called a sarcoma.

Plutonium 239, one of the most dangerous elements known to humans, is so toxic that one-millionth of a gram is carcinogenic. More than 200kg is made annually in each 1000- megawatt nuclear power plant. Plutonium is handled like iron in the body, and is therefore stored in the liver, where it causes liver cancer, and in the bone, where it can induce bone cancer and blood malignancies. On inhalation it causes lung cancer. It also crosses the placenta, where, like the drug thalidomide, it can cause severe congenital deformities. Plutonium has a predisposition for the testicle, where it can cause testicular cancer and induce genetic diseases in future generations. Plutonium lasts for 500,000 years, living on to induce cancer and genetic diseases in future generations of plants, animals and humans.
 
Plutonium is also the fuel for nuclear weapons -- only 5kg is necessary to make a bomb and each reactor makes more than 200kg per year. Therefore any country with a nuclear power plant can theoretically manufacture 40 bombs a year.

Nuclear power produces a carcinogenic legacy for all future generations, it produces global warming gases, and it is far more expensive than any other form of electricity generation, while it triggers the proliferation of nuclear weapons.
 
A supplementary protocol to the NPT is needed, which would permit the signatory States to fulfill their obligations stated in Article IV of the NPT by supplying technical aid in form of Renewable Energy Technologies. The supplementary protocol should be the basis for an International Renewable Energy Agency that can act as a counterbalance to the institutionalized advocates for nuclear energy. The main provision of the supplementary protocol to Art IV should be: "The present Treaty permits the parties to the Nuclear Non Proliferation Treaty to replace the assistance in the peaceful use of nuclear energy provided for in article IV with assistance in promoting the use of clean, sustainable, renewable energy."
 
Convenors: Helen Caldicott, Herman Scheer, Xanthe Hall, John Loretz, Alice Slater

source : http://www.rense.com/general65/ccol.htm

Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 16:35

Je vous invite à découvrir le discours de


Akio Matsumura


tenu en 2013 lors de la conférence


"Conséquences médicales et écologiques suite à l'accident nucléaire de Fukushima"


qui en dit long et qui devrait convaincre tout citoyen responsable à s'opposer à toute politique nucléaire.

 

Merci de bien vouloir transmettre ce lien dans l'intérêt de tous !

 

 

 

______________________

 

 

 

publication par Sortir du Nucléaire 

 

sur les dangers et risques

Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 12:14

  Agenda anti-nucléaire <http://www.sortirdunucleaire.org/Agenda>


Manifestation anti-nucléaire
Samedi 7 mars

*10h allées Marines (près du Bac) à Blaye.*

Vous êtes invités à venir habillés en noir et avec un masque blanc (nous
en aurons un certain nombre à distribuer), et avec un panneau portant le
message de votre choix ("Les sacrifiés du nucléaire", etc).

Seront bienvenus tous les déguisements figurant des personnages
cabossés, tordus, clopinant, en haillons : à travers nous, les
générations futures exprimeront leurs "remerciements" pour les cadeaux
empoisonnés qu'elles auront reçus.

Aidez-nous à pousser une charrette de déchets nucléaires !

N'hésitez pas à amener vos propres "déchets nucléaires" (bidons et autres).

A l'issue de la manifestation, si le temps le permet, nous pourrons
pique-niquer ensemble sur les allées Marines (chacun amène de quoi
manger et boire pour un grand partage).


Contact :
tchernoblaye@free.fr
http://tchernoblaye.free.fr

Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 20:39

Déclaration antinucléaire de M. Naoto KAN, ancien premier ministre du Japon en 2011 

L'ancien premier ministre japonais Naoto KAN s'exprime sur le nucléaire dans le Huffington Post du 28 octobre 2013.

"Face à la catastrophe de Fukushima L'accident qui s'est produit dans la centrale de Fukushima Daiichi est le plus grave de l'histoire de l'humanité.
Dans le réacteur N° 1 , les barres de combustible ont fondu en cinq heures environ après le séisme ; le combustible a fondu entièrement et percé la cuve du réacteur. Les cœurs ont également fondu dans les réacteurs 2 et 3 dans la centaine d'heures qui a suivi l'accident. À peu près au même moment, des explosions d'hydrogène ont eu lieu dans les réacteurs 1, 3 et 4.

Chaque bâtiment de réacteur comporte une piscine de combustibles pour stocker le combustible usé. À un moment donné, on a aussi failli avoir une fusion des combustibles nucléaires de ces piscines. Une fusion survenant dans une piscine de désactivation, à l'extérieur d'un réacteur, entraîne le rejet direct dans l'atmosphère d'une quantité phénoménale de matières radioactives. Qu'un tel rejet se prolonge, et le scénario du pire se met en place : une situation où 50 millions de personnes dans un rayon de 250 kilomètres autour de Fukushima, dont Tokyo et sa région métropolitaine, auraient dû être évacuées.
Par chance, grâce aux efforts infatigables et à l'abnégation des travailleurs de TEPCO, des Forces d'autodéfense, des pompiers et de la police pour alimenter  en eau de refroidissement les réacteurs et les piscines de combustibles ça n'a pas été jusque là. En fait, nous sommes passés à deux doigts du pire scénario. Si c'était arrivé, le Japon aurait basculé pour longtemps dans le chaos et l'énorme quantité de matières radioactives émises aurait également  touché d'autres pays.

Avant l'accident de Fukushima, persuadé qu'aucun accident nucléaire ne pourrait arriver  tant que les mesures de sécurité étaient correctement observées, j'avais favorisé l'énergie nucléaire. Mais après avoir été confronté à un accident véritable et, en tant que Premier ministre, avoir été à deux doigts d'ordonner l'évacuation de 50 millions de personnes, mon point de vue a radicalement changé aujourd'hui.  De graves accidents d'avion peuvent faire des centaines de victimes, mais, à part une guerre, aucun autre événement n'est susceptible de provoquer l'évacuation de dizaines de millions de personnes.

Quelles que soient les mesures prises pour éviter les accidents, elles n'empêcheront jamais un accident de se produire, en particulier si des facteurs humains comme le terrorisme sont pris en compte . En fait, ce n'est pas si difficile d'éviter un accident dans une centrale nucléaire : il suffit de supprimer les centrales. Et cette décision appartient à tous les citoyens.

Il ya un autre problème. Exploiter des centrales nucléaires signifie aussi produire des déchets nucléaires. Il faut d'énormes ressources financières et énormément de temps pour traiter les déchets nucléaires. Cela signifie que nous laissons cet immense  problème des déchets nucléaires à la charge des générations futures. Pour nos enfants et  petits-enfants, nous n'avons pas d'autres options qu'abandonner totalement l'énergie nucléaire.

Nous, les humains, avons créé des armes nucléaires capables de nous exterminer - c'est un paradoxe fondamental de notre existence.  Beaucoup a été fait  pour prévenir les guerres nucléaires. Un exemple en est le Traité de non-prolifération des armes nucléaires. D'un autre côté, les lois qui régissent les centrales nucléaires, hormis celles qui interdisent  le nucléaire à des fins militaires, sont essentiellement laissées à la discrétion de chaque pays. Je crois qu'on a besoin aussi d'avoir des règles internationales sur la construction des centrales nucléaires. Il y aura des accidents nucléaires un jour, quelque part, même si personne ne peut dire ni où, ni quand. Pourrons-nous éviter une telle situation catastrophique où de nombreuses personnes seront obligées d'évacuer à cause d'un accident ? Est-il possible de traiter les déchets nucléaires en toute sécurité ? Nous avons besoin de règles  internationales pour répondre à ces inquiétudes.

L'humanité peut obtenir suffisamment d'énergie sans avoir recours à l'électricité d'origine nucléaire -en utilisant des énergies naturelles comme l'énergie solaire, l'éolienne et la biomasse. Pour aider à freiner le réchauffement climatique, nous devons arrêter aussi bien l'utilisation de l'énergie nucléaire que celle des combustibles fossiles. Si tous les pays faisaient vraiment des efforts pour développer de nouvelles technologies, je suis certain qu'il serait parfaitement possible, d'ici cinquante ans, de couvrir tous nos besoins en énergie avec des énergies naturelles.

Au nom de l'humanité et de notre planète Terre, nous devons résolument nous tourner vers le zéro nucléaire. J'en suis fermement convaincu.


Source : Huffington Post 0ctober 28  "Encountering the Fukushima Daiichi Accident" http://www.huffingtonpost.com/naoto-kan/japan-nuclear-energy_b_4171073.html
Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 12:23

 

 

La sécheresse en Californie et ses conséquences

 

 

 

Les HOMMES sont de GRANDS IGNORANTS de l'AVENIR.

Des PROBLÈMES MAJEURS sont À VENIR. C'EST l'EXTINCTION DE la VIE SUR TERRE QUI EST le DANGER POTENTIEL.

POUR PERPÉTUER la VIE SUR TERRE, ST JÉSUS TRANSMET MILLE CONSEILS.

Les HOMMES sont ENSEIGNÉS MILLE CONSEILS de PROTECTION pour l'ENVIRONNEMENT. ST JÉSUS ILLUMINE les HOMMES GRANDEMENT.

L'IGNORANCE des HOMMES est la CAUSE PRINCIPALE DES PROBLÈMES de l'ENVIRONNEMENT.

 



Les HOMMES FONT l'ERREUR de GARDER les mêmes IDÉES D'UNE GÉNÉRATION À L'AUTRE. L'ERREUR a des CONSÉQUENCES DRAMATIQUES POUR la VIE.

L'ILLUMINATION des HOMMES FUTURS est INDISPENSABLE.

Les HOMMES DOIVENT COMPRENDRE que les FUTURES GÉNÉRATIONS sont EN DANGER À CAUSE de l'IGNORANCE des HOMMES PRÉSENTS.



 

Les HOMMES FONT l'ERREUR de DÉCIDER TOUT POUR le PROFIT.

Les DÉCISIONS DOIVENT ÊTRE PRISES POUR PROTÉGER la VIE.

L'ERREUR : les DÉCISIONS sont CONTRE la VIE.

De GRANDES DÉCISIONS DOIVENT ÊTRE PRISES EN COMMUN au NIVEAU MONDIAL pour une POLITIQUE NOUVELLE POUR PROTÉGER la VIE.

FAUTE de DISCUSSIONS d'une COMMUNE POLITIQUE de l'ENVIRONNEMENT, DEMAIN il y aura des CATASTROPHES ÉCOLOGIQUES IMMENSES.

 

 

POUR ÉVITER un DÉSASTRE HUMANITAIRE, les HOMMES DOIVENT COMPRENDRE l'ENJEU MAJEUR.

L'ÂME ST JÉSUS TROP VOUDRAIT AIDER les HOMMES. De la FOI EN l'ABC DIVIN est NÉCESSAIRE.

ST JÉSUS FAIT des DICTÉES À SON MESSAGER POUR ILLUMINER les HOMMES en PROTECTION de l'ENVIRONNEMENT, une IMMENSE TÂCHE POUR les HOMMES ET les ÂMES.

 

Message Divin reçu les 7 et 15 juin 2013

 

Repost 0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 12:33

Il ne reste que deux mois avant la fin du moratoire sur les pesticides tueurs d'abeilles, et l'industrie agrochimique attaque sur tous les fronts pour écraser la volonté des citoyens et faire réhabiliter ses produits – au détriment de l'environnement et de l'alimentation de toute la population.
Aidez Pollinis à contrer le lobbying intensif des firmes agrochimiques sur les institutions européennes !

( http://donate.pollinis.org/soutenir/faites-un-don?camp=15EC )

Chère amie, cher ami, défenseurs des abeilles et de la nature,


La bataille fait rage au niveau européen !
Il ne reste que deux mois avant la fin du moratoire sur les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles, et Pollinis et les associations de défense de l'environnement se battent au coude à coude avec les lobbies agrochimiques à Bruxelles.
L'industrie agrochimique est prête à tout pour écraser la volonté des citoyens et réhabiliter ses pesticides – quitte à sacrifier l'environnement et l'alimentation de toute la population pour sécuriser quelques milliards d'euros de profits à court terme...


Elle attaque sur tous les fronts :
Bataille scientifique -> Les grandes industries agrochimiques entretiennent des labos et des armées de chercheurs chargés de "prouver" que leurs produits - pourtant 8000 fois plus toxiques pour les abeilles que le DDT utilisé il y a encore 20 ans ! - n'ont aucun impact sur les pollinisateurs et l'environnement, et ne peuvent pas être remplacés.
Bataille juridique -> Bayer, Syngenta et BASF sont en train de traîner la Commission européenne en justice pour faire tout bonnement annuler le moratoire (1) ; Armée de lobbyistes -> plus de 400 lobbyistes travaillent d'arrache-pied, à Bruxelles, pour obtenir la non reconduction du moratoire à partir de mai : pression sur la Commission et les élus, menaces sur l'emploi et les délocalisations...


Nous n'allons pas les laisser imposer leur loi à tous les pays européens.
C'est pour ça que, depuis le tout début de cette histoire, POLLINIS a sonné le tocsin et tenté de remobiliser les citoyens. Par vagues successives, nous avons réussi à alerter et rassembler 1 million de pétitionnaires à travers toute l'Europe pour contrer le plan anti-abeilles des firmes agrochimiques.
Grâce au soutien de citoyens concernés, nous avons pu mettre en place une petite équipe, chargée de mener le combat au plus proche du pouvoir européen – en quelque sorte, notre contre-lobby à nous, les défenseurs de l'abeille et des pollinisateurs !
Peu nombreux, mais déterminés, les délégués de Pollinis à Bruxelles ont déjà rencontré les représentants de la Commission et du Parlement européen, pour leur faire entendre un autre son de cloche que celui des agrochimistes :


- Pour leur dire que pendant les 2 premières années de ce soi-disant moratoire sur les neonicotinoides, la vente de ces produits n'a jamais cessé de croître dans tous les pays européens : ils sont aujourd'hui utilisés sur 80 à 100% des grandes cultures, céréales, pommes de terre et colza (du jamais vu dans l'histoire des pesticides !) (2) ;
- Que le moratoire ne porte que sur 3 molécules quand il existe en fait 7 molécules autorisées en Europe. Et qu'entre temps, des produits génériques, sans marque, sont apparus sur le marché et des demandes d'autorisation sont en cours pour de nouveaux neonicotinoides chinois ;
- Que bien souvent les agriculteurs n'ont plus d'autre choix que d'utiliser des semences enrobées aux pesticides neonicotinoides - puisqu'on ne trouve plus que cela chez un grand nombre de distributeurs locaux ;
- Qu'en moyenne, il faut près de 9 mois pour que la quantité de neonicotinoides présents dans le sol après qu'on y ait semé des graines traitées diminue de moitié. Concrètement, 2 à 3 ans sont nécessaires pour que l'imidaclopride, la substance active du Gaucho, ne soit plus détectée dans les champs - mais entre temps, l'agriculteur aura probablement semé avec un autre traitement, et les toxiques tueurs d'abeilles s'accumuleront dans le sol. On les retrouve ainsi dans les pollens et le nectar des cultures même non traitées semées à la suite - à des concentrations certes faibles, mais tout de même 20 fois supérieures aux doses qui entraînent une surmortalité des abeilles étudiées en laboratoire ! (3)


Pour leur montrer, surtout, que plus d'un million de citoyens en Europe refusent qu'on sacrifie leur santé et l'alimentation des générations futures pour servir les intérêts à court terme de quelques entreprises agrochimiques.
Et pour pousser vers une interdiction totale et définitive des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles !
Un député a déposé une question écrite suite à notre intervention, forçant la Commission à se prononcer au plus vite :

"J'ai récemment été interpellé par le mouvement citoyen européen Pollinis, qui œuvre notamment pour la protection des pollinisateurs indispensables à l'agriculture. Pollinis fait actuellement campagne auprès des instances européennes afin d'obtenir une interdiction totale des néonicotinoïdes, ces pesticides responsables de la disparition d'abeilles, et non pas un compromis partiel avec les entreprises agrochimiques, comme c'est aujourd'hui le cas.


1. Quelle législation permettant de réduire les pesticides tueurs d'abeilles existe déjà au niveau européen?
2. De nouvelles propositions sont-elles en cours afin de réduire la menace qui pèse sur les abeilles?"

Claude Rolin, député européen de Belgique (4)

Petit à petit, nous sommes en train d'organiser un contrepouvoir à l'influence des lobbys agrochimiques en Europe – mais nous manquons de temps :


la fin du moratoire est dans deux mois, et nous n'avons qu'une petite dizaine de délégués à opposer à leur armée de 400 lobbyistes professionnels !
Nous devons renforcer nos moyens de toute urgence, et c'est pour ça que je fais appel à vous aujourd'hui.
Le plan de bataille que nous avons mis en place avec les membres de POLLINIS, en France, en Belgique et en Suisse, en Autriche, en Espagne et en Angleterre, ne vise qu'un objectif : contrecarrer les plans des lobbys des agrochimistes à Bruxelles :

* Rassembler un maximum de citoyens à travers toute l'Europe pour peser tous ensemble dans la balance face à Commission et aux élus européens ;

* Réunir les experts, rassembler et faire connaître les centaines d'études décrivant les ravages des néonicotinoïdes sur les abeilles, l'environnement et la biodiversité ;

* Envoyer des délégués formés et compétents rencontrer les décideurs européens pour leur prouver, études et chiffres à l'appui, que d'autres solutions existent pour protéger les cultures tout en préservant les pollinisateurs et l'environnement.

Pour y arriver, nous n'avons aucuns moyens financiers à opposer aux montagnes d'argent des firmes agrochimiques – et c'est pour ça que nous avons désespérément besoin de votre soutien aujourd'hui.
Même si nous avons rencontré beaucoup de personnes pleines d'énergie et de bonne volonté, il est difficile de trouver des gens qui ont à la fois l'expérience et la compétence juridique pour mener à bien cette mission de combattant et d'avocat de l'abeille... bénévolement, et à plein temps !


Autant dire que toutes les contributions, même les plus petites, sont les bienvenues.
Si vous avez la possibilité d'aider financièrement POLLINIS à monter cette équipe et à soutenir ce travail vital pour l'avenir de la biodiversité en Europe, merci de le faire dès aujourd'hui en cliquant ici

( http://donate.pollinis.org/soutenir/faites-un-don?camp=15EC ).

Notre objectif pour les deux mois qui viennent est on ne peut plus clair :


1- Empêcher Bayer, Syngenta et consors de blanchir leurs produits et de sacrifier notre santé, notre alimentation et notre environnement pour sauver leur profits immédiats ;
2- Obtenir une interdiction totale de ces substances hautement toxiques qui empoisonnent les abeilles et l'environnement, et compromettent l’agriculture de demain.
Aussi, si vous pouvez nous aider à mener ce plan de bataille à terme, jusqu'à la victoire, nous vous en serons tous très reconnaissants ici à POLLINIS. Quelle que soit la somme que vous pourrez donner (10, 20, 50, ou 100 euros, ou même plus si vous le pouvez !) ce sera une aide précieuse

(http://donate.pollinis.org/soutenir/faites-un-don?camp=15EC ).

L'enjeu est colossal.
Si nous ne nous dressons pas tous ensemble face à l'industrie agrochimique et à son armée de lobbyistes, les pesticides tueurs d'abeilles seront complètement blanchis dans deux mois, et pleinement autorisés dans toute l'Union européenne... Et ils détruiront ce qui reste des colonies d'abeilles et de pollinisateurs en quelques années !


Merci pour votre engagement et votre soutien dans ce combat pour la vie.


Nicolas Laarman
Délégué général

Références :
(1) Demande d’annulation du règlement d’exécution (UE) n° 485/2013 de la Commission, du 24 mai 2013, modifiant le règlement d’exécution
(UE) n° 540/2011 en ce qui concerne les conditions d’approbation des substances actives clothianidine, thiaméthoxame et imidaclopride et
interdisant l’utilisation et la vente de semences traitées avec des produits phytopharmaceutiques contenant ces substances actives (JO L 139, p.
12) :
Bayer :
http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?docid=144414&mode=lst&pageIndex=1&dir=&occ=first&part=1&text=&doclang=EN&cid=143210 (
http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?docid=144414&mode=lst&pageIndex=1&dir=&occ=first&part=1&text=&doclang=EN&cid=143210 )
Syngenta : http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=144446&pageIndex=0&doclang=FR&mode=req&dir=&occ=first&part=1&cid=144112 (
http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=144446&pageIndex=0&doclang=FR&mode=req&dir=&occ=first&part=1&cid=144112 )
BASF : http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=146343&pageIndex=0&doclang=FR&mode=req&dir=&occ=first&part=1&cid=144112 (
http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=146343&pageIndex=0&doclang=FR&mode=req&dir=&occ=first&part=1&cid=144112 )
(2) Worldwide Integrated Assessment of the Impact of Systemic Pesticides on Biodiversity and Ecosystems - Systemic insecticides (neonicotinoids and
fipronil): trends, uses, mode of action and metabolites. [LIEN : http://link.springer.com/article/10.1007/s11356-014-3470-y/fulltext.html]
N. Simon-Delso,V. Amaral-Rogers, L. P. Belzunces, J. M. Bonmatin, M. Chagnon, C. Downs, L. Furlan, D. W. Gibbons, C. Giorio, V. Girolami, D. Goulson,
D. P. Kreutzweiser, C. H. Krupke, M. Liess, E. Long, M. McField, P. Mineau, E. A. D. Mitchell, C. A. Morrissey, D. A. Noome, L. Pisa, J. Settele,J. D.
Stark, A. Tapparo, H. Van Dyck, J. Van Praagh, J. P. Van der Sluijs,P.R. Whitehorn and M. Wiemers
(3) Voir l'interview avec le Dr Jean-Marc Bonmatin, Cnrs d'Orleans : "Les Neonicotinoides ont été mis sur le marché sur la base d'hypothèses erronées" [Lien :http://www.aefu.ch/fileadmin/user_upload/aefu-data/b_documents/Aktuell/M_140331_MfE-Interview_Bonmatin_-_Les_neonicotinoides_ont_ete_mis_sur_le_marche_sur_la_base_d%E2%80%99hypotheses_erronees.pdf
(http://www.aefu.ch/fileadmin/user_upload/aefu-data/b_documents/Aktuell/M_140331_MfE-Interview_Bonmatin_-_Les_neonicotinoides_ont_ete_mis_sur_le_marche_sur_la_base_d%E2%80%99hypotheses_erronees.pdf)
(4) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+WQ+E-2015-000956+0+DOC+XML+V0//FR

(http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+WQ+E-2015-000956+0+DOC+XML+V0//FR )

Pollinis - Association Loi 1901
 143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.org ( http://www.pollinis.org/ )

Repost 0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 19:11

Je vous invite à découvrir l'excellent article sur les conséquences mondiales du


désastre nucléaire de Fukushima, le plus important désastre que l'humanité n'ait connu.


 

Vous comprendrez mieux pourquoi il faut à tout prix combattre le nucléaire.


Le nucléaire est anti-Vie.

 


 

source : http://www.enviroreporter.com/

Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 17:52

Des explications sur HAARP

 

HAARP Video Documentary

CBC of Canada's revealing video documentary on HAARP.

- See more at: http://www.personalgrowthcourses.net/video/haarp_video_documentary#sthash.oZyXOnaU.dpuf

Video sur HAARP

 

Y aurait-il un lien entre le tremblement de terre du 11 mars 2011 au Japon et HAARP ?

HAARP Video Documentary

CBC of Canada's revealing video documentary on HAARP.

- See more at: http://www.personalgrowthcourses.net/video/haarp_video_documentary#sthash.oZyXOnaU.dpuf

 

HAARP Video Documentary

CBC of Canada's revealing video documentary on HAARP.

- See more at: http://www.personalgrowthcourses.net/video/haarp_video_documentary#sthash.oZyXOnaU.dpuf
Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 19:13

Article instructif

 

du magazine DIE ZEIT


pour mieux comprendre l'accident nucléaire de FUKUSHIMA du 11 mars 2011

 

 

Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 17:15

Coordination antinucléaire du Sud-est . www.coordination-antinucleaire-sudest.org

Contact : sudest.antinucleaire@free.fr


APPEL A SOUTIEN


AREVA porte plainte contre la Coordination Antinucléaire du Sud-Est !


Nous ne nous laisserons pas bâillonner !

Le site internet de la Coordination Antinucléaire du Sud-Est vient d’être informé ce mardi 6 janvier 2015 d’une plainte en diffamation d’Areva pour un reportage* mettant en cause la pénétration du lobby nucléaire auprès des élus alors que le crime nucléaire sanitaire se poursuit à Fukushima et en vallée du Rhône.


Qui sommes-nous ?


La Coordination Antinucléaire du Sud-Est est constituée de collectifs informels et d'individus, reliés en réseau autour d’un site internet pour l’arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire. Pas d’argent, pas de personnel salarié, pas de locaux, pas de budget, pas de subvention et surtout pas de hiérarchie ou de délégation de pouvoir.


Notre force c’est l’engagement opiniâtre pour la vie, contre le crime nucléaire.


Par cette attaque en justice, le géant du nucléaire veut faire taire la contestation au moment même où le groupe Areva est en décrépitude financière (-52% de sa valeur en Bourse) et industrielle (échec de l’EPR en Finlande, investissements hasardeux, réduction de ses ventes de Mox notamment au Japon, mis en cause dans des financements de budget étranger,…), où les incidents se multiplient dans ses installations en France et alors que se meurent à petit feu des milliers d’enfants et d'adultes (recensés ou pas encore) à Fukushima et ailleurs, comme au Niger.


La Coordination Antinucléaire du Sud-Est dénonce :


. la guerre idéologique fanatique que les tenants de la destruction atomique mènent contre une pensée libre et contre le peuple, l’arrogance et l’impérialisme du lobby nucléaire et de sa caste dirigeante,


. les atteintes à la santé et à la vie des populations et la contamination des territoires par les rejets radioactifs dans l’air et dans l’eau de chacune des 125 installations nucléaires civiles auxquelles s’ajoutent les Installations Nucléaires de Base secrètes militaires disséminées sur le territoire français. Atteintes voulues, répétées et quotidiennes, telle la fabrication par Areva de l’uranium « appauvri » radioactif, sans doute utilisé dans les armes de guerre.


. l’exploitation colonialiste des travailleurs et des ressources du Niger ainsi que la contamination radioactive des territoires de vie et de culture des populations touareg et autres de ce pays,


. le noyautage des institutions, de l’État, et des assemblées élues par un groupe d’intérêts privés et leurs relais idéologiques pour imposer un ordre dominant et un état de terreur nucléaire sur le pays et la planète,


La Coordination Antinucléaire du Sud-Est rappelle qu’il n’y a pas de dose de radioactivité artificielle inoffensive.


La Coordination Antinucléaire du Sud-Est appelle à la solidarité toutes les personnes et tous les collectifs, groupes et organisations épris de liberté et attachés au droit d’expression et de critique :


à s’opposer à cette atteinte à la liberté d’expression,

à soutenir la défense en justice de la Coordination antinucléaire du sud-est, à manifester son/leur indignation auprès des pouvoirs et de Areva par les voies que chacun-e déterminera.


Nous avons besoin dans l’urgence :


- de la manifestation expresse de votre soutien de principe

- de ressources documentaires sur les victimes sanitaires des activités d’Areva en France et/ou à l’étranger

- d’aide juridique (conseil, avocat,…)

- de soutien informatif et de caisses de résonance médiatiques pour faire connaître l’attaque dont nous sommes l’objet


La plainte d’Areva contre nous et le procès qui pourrait s’ensuivre est l’occasion d’en faire une tribune de dénonciation des atteintes à la liberté d’expression, de dénonciation des lobbies (celui du nucléaire particulièrement) qui gangrènent notre société depuis des décennies.


Avec nos remerciements,


La Coordination Antinucléaire du Sud-Est


Contact : sudest.antinucleaire@free.fr

Site : www.coordination-antinucleaire-sudest.org


* http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2014/07/27/Avignon-%3A-les-%C3%A9lus-EELV-ne-

 

Niger, la bataille de l'uranium

 

 

 

 

Article et vidéos sur 

 

 

Armes à l'uranium appauvri = crime contre l'humanité !


(risques : métaux lourds et radioactivité = cancers et problèmes congénitaux)

 

ATTENTION ! 

images de bébés déformés extrêmement dures !

 


 

Repost 0
Published by KANES - dans NUCLEAIRE
commenter cet article