Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 17:14

 

Extraits de

"Se protéger des dangers des émissions radioactives grâce à l'alimentation"

 

Les installations nucléaires, la production d'armes nucléaires, les usines d'irradiation des instruments médicaux et des aliments et l'utilisation excessive des rayons X, constituent toutes une formidable menace pour la santé et la sécurité publique. Les radiations sont bien plus toxiques que les produits chimiques ou les pesticides. Les isotopes radioactifs qui se concentrent dans les organes spécifiques sont très nocifs car, selon le Dr Sternglass, chaque

électron émis par un noyau radioactif possède une énergie de plusieurs millions d'électron-volts, qui est suffisante pour détruire des millions de molécules dans les cellules vivantes.

L'accumulation d'isotopes radioactifs dans les organes vitaux provoque les pires dégâts, car cela revient à exposer longuement ces tissus à la radiation.

 

Dr Sternglass : la sensibilité aux radiations est mille fois plus grande chez les jeunes embryons humains ; plus un fœtus est exposé à de fortes doses de radiations, plus il présente un risque accru de déficience intellectuelle. A observé observé une augmentation du taux de mortalité infantile après une exposition à des retombées radioactives suite à des essais nucléaires ou à des explosions comme celle de Tchernobyl.

 

Il est grand temps de passer du déni soutenu par le gouvernement à l'action, ou du moins d'essayer de se protéger avec notre alimentation.

 

On peut minimiser les effets négatifs des radiations. En complément d'un mode de vie aussi sain que possible, il existe une alimentation spécifique pour se protéger des radiations qui préserve au mieux la santé et qui neutralise précisément les effets des radiations.

 

Diminuer sa sensibilité en augmentant sa santé générale constitue un bon point de départ.

 

Dr Stewart : "Journal of Epidemiology and Community Health" 

a établi le fait que ceux qui étaient en meilleure santé avaient les meilleures chances de survie. 

 

Dr Irwin Bross : Il n'existe rien de tel qu'une dose de radiations moyenne ou sûre.

 

Les groupes de population qui sont les plus sensibles aux radiations sont les personnes en mauvaise santé, les fœtus, les nourrissons, les enfants en bas âge et les personnes âgées.

 

Aliments et plantes qui diminuent spécifiquement les effets des radiations :

Principe de l'absorption sélective : signifie principalement que si nous avons suffisamment de minéraux dans notre organisme, les cellules sont saturées en minéraux. Lorsqu'il y a saturation minérale des cellules, cela laisse moins de chance aux minéraux radioactifs d'être absorbés par le système.

 

Concept de chélation : signifie qu'il existe certains aliments qui vont attirer à eux les matériaux radioactifs et vont les extraire de l'organisme et les évacuer par les intestins.

 

Maintenir dans notre organisme un niveau élevé de nutriments antioxydants et d'enzymes qui vont annihiler les radicaux libres créés lors de l'exposition aux radiations.

 

Consommer certains aliments et plantes qui protègent de manière spécifique contre les effets généraux des radiations ou des traitements aux rayons.

 

Sara Shannon : un pH neutre à légèrement alcalin favorise la résistance aux radiations.

 

Arrêter de fumer est une façon immédiate de réduire son auto-exposition aux radiations.

Dr Schechter : un fumeur consommant un paquet de cigarettes par jour s'expose à l'équivalent de 300 radios pulmonaires par an.

 

Protection contre les radiations par absorption sélective : l'une des principales causes de maladies et de morts par radiations est due à l'iode radioactif 131.

Dr Russel Morgan : un milligramme d'iode par jour pour un enfant et cinq milligrammes pour un adulte réduirait de 80% la quantité d'iode radioactif accumulé dans la thyroïde, lors d'une exposition directe à l'iode-131.

aliments riches en iode : les feuilles de navet, l'ail des ours et l'oignon, le cresson, les courges, les feuilles de moutarde, l'épinard, l'asperge, le chou frisé, les agrumes, la pastèque et l'ananas

 

Limiter les effets des radiations en évitant de manger des aliments qui se situent en haut de la pyramide alimentaire (les aliments d'origine animale), qui concentrent énormément les minéraux radioactifs.

 

Etude par l'Université d'Heidelberg en Allemagne en 1978 : le lait de vache était 15 fois plus concentré en matériaux radioactifs que les légumes-feuilles. Les légumes-racines étaient 4 fois plus concentrés en radio-éléments que les céréales.

Dans la zone de contamination de l'eau, les poissons étaient ceux qui avaient la plus forte concentration de toute la chaîne alimentaire. Ils étaient environ 15 fois plus radioactifs que les légumes-feuilles.

La concentration en nucléotides radioactifs des poissons d'eau douce est considérablement plus élevée que celle des poissons de mer, car ces derniers contiennent plus de minéraux et sont donc mieux protégés.

 

Les aliments du bas de la pyramide alimentaire sont moins contaminés par les radiations que ceux du sommet. Le lait est le principal vecteur de strontium-90 et d'iode -131 dans le corps humain.

Consommer des aliments situés en bas de la pyramide alimentaire est la meilleure façon de minimiser l'apport de radioactivité dans son alimentation. 

 

Le meilleur chélateur pour expulser les matériaux radioactifs de l'organisme est l'alginate de sodium (YukioTanaka et d'autres chercheurs du Gastrointestinal Research Laboratory de McGill University au Canada) : réduit la quantité de strontium-90 absorbée par les os de 53 à 80%. Les algues qui contiennent le plus d'alginate de sodium sont celles qui appartiennent à la famille du kelp (le kelp, l'arame, le wakame, le kombu et l'iziki) et chélate d'autres métaux polluants, tels l'excès de baryum, de plomb, de plutonium, de césium et de cadmium

(J.F. Sara et de A.Huag à l' Environmental Toxicology Laboratory de l'EPA).

 

Dr Schechter : 85 g à 170 g d'algues par semaine lors d'une exposition radioactive aiguë.

Les algues contiennent l'ensemble des 56 minéraux et oligo-éléments dont a besoin notre organisme. Soit une vingtaine de minéraux de plus que les légumes. Elles possèdent le plus haut taux de magnésium, fer, iode et sodium, et viennent en deuxième position pour le calcium et le phosphore, excellente source de vitamine B12. 

 

la zybicoline : une fibre qui est particulièrement efficace pour extraire les éléments radioactifs. On la trouve dans le miso. Le miso est disponible sous une forme crue et bio et peut être utilisé en soupe réchauffée en dessous de 48°C.

Le miso non-pasteurisé, qui est le seul que l'on doive consommer, contient beaucoup de bactéries et d'enzymes qui facilitent la digestion et maintiennent le tube digestif en bonne santé ; action protectrice générale contre les fmaladies dues aux irradiations, très riche en sel marin

 

céréales complètes, les noix, les graines et les légumineuses : fibres de pectine (soja, pommes), graines de tournesol

 

betteraves : connues pour détoxiquer le sang, elles protègent aussi le système nerveux et aident à guérir l'anémie, riches en fer, protègent du césium-137

 

Le pollen : amélioration de la santé générale, puissant aliment anti-radiations, renforce le système immunitaire et évite la détérioration des globules rouges et blancs due aux radiations, réduit de manière significative les effets secondaires des radiothérapies au radium et au cobalt-60, protège le système nerveux et le cerveau des radiations et contre les polluants de l'environnement.

consommer régulièrement du pollen qui est l'énergie vitale procréatrice du monde végétal.

Dr G.J. Binding (expert en nutrition de renommée internationale) : Le pollen est le meilleur aliment et le meilleur médicament jamais découvert ; pense que le pollen contient une énergie vitale puissante qui non seulement régénère la force et l'énergie de l'organisme fatigué, mais agit aussi comme fortifiant. On ressent plus de vigueur, de vitalité et la résistance aux infections augmente ; l'aliment biogénique ultime puisque rempli de la force vitale de la totalité du règne végétal.

Bible, Talmud, Koran : pollen = source de régénération et de santé.

Il contient tous les éléments nécessaires à notre subsistance, facilite la digestion, source de protéines la plus riche de la nature, contient des minéraux et des oligo-éléments en abondance, tels que calcium, phosphore, magnésium, fer, manganèse, potassium, cuivre, silice, soufre, choline, titane et sodium, régénère et augmente la longévité, améliore la santé générale, prévient la maladie, renforce le système immunitaire et stimule et régénère le système glandulaire, contient de puissants antibiotiques et peut inverser le processus de vieillissement de la peau

35 g de pollen par jour comblerait la totalité des besoins nutritionnels de la plupart des personnes = 3,5 cuillères à café/jour.

Recommendation : une cuillère à café à une cuillère à soupe par jour

 

Hippocrate : Que ton aliment soit ton unique médecine.

 

La levure : aliment anti-radiations, particulièrement riche en sélénium, toutes les vitamines du groupe B, y compris la B12 et en acides nucléiques, tous ces composants protégeant des effets secondaires des radiations

Montefiore Hospital de New York : les patients qui ont reçu quotidiennement 3 cuillères à soupe de levure, pendant la semaine précédant leur radiothérapie, n'ont développé aucun effet secondaire suite à l'exposition aux radiations.

 

L'ail, oignon : anti-oxydant, aliment anti-radiations, prévient l'absorption des isotopes radioactifs et aide à les extraire de l'organisme, cystéine

 

Les aliments contenant de la chlorophylle sont connus depuis longtemps comme ayant un effet protecteur contre les radiations.

 

L'algue de Klamath Aphanizomenon Flos-aquae  (AFA) : excellent aliment anti-radiation à cause de sa grande immutabilité cellulaire, de son grand pouvoir de régénération, ainsi que de sa teneur élevée en chlorophylle, excellente pour la stimulation cérébrale

Recommendation : 4 comprimés (1g), quatre fois par jour, pendant une période allant d'une semaine avant l'exposition aux radiations à plusieurs semaines après. Un gramme d'AFA fournit l'apport journalier minimal de B12 préconisé.

La propriétés la plus spectaculaire de l'AFA est son effet sur la fonction cérébrale. Elle a un champ d'énergie subtile structurante (CESS) extrêmement élevé qui semblait régénérer l'énergie du corps et de l'esprit. .....Cette préparation liquide fraîche est la seule en son genre disponible sur le marché actuellement. L'autre forme est lyophilisée et est disponible soit en poudre, soit en comprimés. L'AFA liquide travaille en synergie avec l'AFA lyophilisée. La forme lyophilisée est environ 100 fois plus concentrée que la forme liquide vivante. La forme liquide semble avoir plus d'effet énergétique sur le cerveau. La forme lyophilisée y ajoute des neurotransmetteurs énergétisés, des sulfonolipides et de la vitamine B12.

L'AFA augmente la capacité à maintenir sa concentration, augmenteà la fois la pensée créative et la profonde méditation ; effets bénéfiques sur la maladie d'Alzheimer.

En plus du pollen et des algues, l'AFA est recommandée en tant que supplément alimentaire complet à consommer régulièrement.

 

Livre : Nutrition Spirituelle et Alimentation Arc-en- Ciel, Cousens

 

Les enzymes antioxydantes (enzymes vivantes) des jeunes pousses de blé protègentnon seulement de tout type d'exposition aux radiations,mais aussi des niveaux dangereux de pollution de l'air, de l'eau et des aliments, qui augmentent aussi notre exposition aux radicaux libres. Le stress intellectuel et les infections virales sévères peuvent augmenter excessivement le taux de radicaux libres dans l'organisme. On utilise la pousse entière déshydratée, c'est donc un aliment complet et vivant.

Les vitamines antioxydantes — C, A et E — éliminent les radicaux libres dans le sang. Les enzymes antioxydantes les « suppriment »au niveau cellulaire.

Posologie conseillée : une douzaine de comprimés maximum par jour en plusieurs prises dans la journée (quantité varie selon le poids de la personne et la quantité de radicaux libres )

Producteurs : Bioguard  et Biotech

 

Le ginseng sibérien (Russie ou de Chine), connu aussi sous le nom d'Eleutherocoque (Eleutherococcus senticosus) à ne pas confondre avec le gingseng (Panax) dont on consomme la racine. Il produit un effet général rééquilibrant et guérissant sur l'organisme lorsque celui-ci est soumis à toutes sortes de facteurs de stress physiques, émotionnels ou environnementaux, dont les radiations. Minimise les effets secondaires d'une radiothérapie combinée à une chimiothérapie.

 

Le ginseng sibérien est une des meilleures plantes pouvant minimiser les effets des radiations.

 

Il semble augmenter la résistance générale à tous les effets toxiques dus à la radiothérapie et à la chimiothérapie, stimule toutes les fonctions de l'organisme et tout particulièrement les fonctions des systèmes endocrinien et immunitaire contre les stress physique, émotionnel, chimique, biologique ainsi que celui dû aux radiations, hautement recommandé. En plus de sa capacité à aider à se rétablir d'une exposition aux radiations, il aide à surmonter les situations hautement stressantes.

 

Posologie normale pour combattre le stress est de 20 à 40 gouttes d'extrait liquide dans un peu d'eau à température ambiante, 3 fois par jour, avant les repas. L'extrait bio de ginseng sibérien serait le plus efficace.

Enfants : donner une goutte par année d'âge, 2 fois par jour.

En l'absence de stress : prendre 20 à 40 gouttes une fois par jour avec des périodes d'interruption.

Livre : Fighting Radiation and Chemical Pollution with Foods, Herbs and Vitamins

 

L'astragale et l'echinacea : soutiennent le système immunitaire lors de radiothérapies.

 

Le ginseng (Panax ) : pour lutter contre les radiations, en particuliers grâce à ses capacités à protéger le système immunitaire et la production de la moelle osseuse, ainsi qu'à son effet stimulant général sur les différents systèmes.

 

Le créosotier (puissant anti-oxydant) : aide l'organisme à lutter contre les effets des radiations.

 

Aliment crus ont un effet anticancéreux sur l'organisme.

Graines de tournesol, soja, pommes :contiennent des pectides

Brocoli, choux, chou-fleur, radis : contenant soufre et cystéine

Légumes lacto-fermentés (choucroute, kimchi)

 

Laver et peler les produits à l'eau oxygénée élimine 100 % des retombées radioactives directes.

 

Avec une alimentation pauvre en graisse, riche en glucides naturels, fibres et algues, végétarienne à 80% crue, l'organisme devient légèrement alcalin, ce qui a pour effet d'optimiser la protection contre les radiations. Grâce à ce type d'alimentation, on reste en bas de la pyramide alimentaire, en évitant tout produit carné ou laitier pouvant contenir de fortes doses d'iode-131 et de strontium-90.

 

L'alimentation qui protège des radiations insiste beaucoup sur les algues. À titre préventif et pour constituer une réserve minérale, 85g par semaine sont suffisants. Les algues ont beaucoup de qualités curatives et sont riches en soufre. Les consommer pratiquement tous les jours.

Fournisseur d'un produit sain : Maine Coast Sea Vegetables Company située à Franklin dans le Maine (207-565-2907). Toutes leurs algues proviennent de sites encore non-industrialisés et relativement propres à l'extrémité nord-est du Golfe du Maine.

 

Suppléments anti-radiations :

 

Germanium (anti-oxydant)

Cystéine

Vitamine C et rutine (réduit les effets secondaires des radiations, stimule les vaisseaux sanguins)

Vitamines A et D (évacue le strontium-90 des os)

Vitamine E (protège le foetus du césium-137, stimule le système immunitaire, anti-cancéreux, protège des radicaux libres)

Bain détoxicant (500 g de sel marin, 500 g bicarbonate de soude)

 

Livres :

 

"Fighting Radiation and Chemical Pollution with Foods, Herbs and Vitamins" Steven R. Schechter

"Killing Our Own: The Disaster of America's Experience with Atomic Radiation" by HarveyWasserman

"Nutrition Spirituelle et Alimentation Arc-en- Ciel", Cousens

 

Source :

http://www.scribd.com/doc/53060862/51364903-Se-Proteger-de-La-Radioactivite

 

 

Commentaires reçus par radiesthésie le 2 décembre 2011

 

suite lecture sur les limites d'irradiation en iode-131 de légumes verts :


R.F.A. : 2.000 Bq/kg                                                          MILLE NOCIVE

Japon : 500 Bq/kg                                                             MILLE LIMITE

500 Bq/kg est-ce la limite pour tous les aliments ?               OUI

Quel taux serait le plus acceptable pour la santé ?               ENTRE 200 ET 400 Bq/kg

Partager cet article

Published by KANES - dans Santé
commenter cet article

commentaires