Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 10:12
25 mai
Je n’arrête pas de passer d’un accès de sueurs à un accès de frissons. La régulation thermique ne fonctionne plus du tout. Ces changements de température sont fort désagréables ; je ne sais plus comment me vêtir : une fois j’ai trop chaud et je suis trempée ; tout de suite après, j’ai froid et dois me couvrir pour ne pas trembler. J’ai les mains et les pieds trempés de sueur au point que je n’oserais serrer la main à personne ; je sais, cela ne m’arrivera pas. Je suis déçue que même la maîtresse de l’école qui n’est qu’à une cinquantaine de mètres, ne vienne pas me voir ; pourtant, elle sait que je ne vais pas bien, puisque j’ai dû arrêter les cours de langues étrangères ; EMMA l’avait prévenue et je comptais avec sa visite.  
 
Je me demande combien de temps vont durer ces sueurs insupportables. Ce qui me fait le plus souffrir, ce sont ces terribles vertiges qui me handicapent à cent pour cent. Je ne tiens pas debout, dans le vrai sens du mot. Dès que je n’ai plus d’appui, la tête tourne et je sens m’en aller. Il est hors de question de sortir TOMMY, il doit se débrouiller seul dans le petit bout de « jardin » de quelques mètres carrés.
 
J’appréhende beaucoup de monter et descendre l’escalier dans la maison. Quand je ne peux pas l’éviter, comme pour aller aux toilettes, je me cramponne désespérément tant que je peux à la rampe. Les travaux courants du ménage, même les plus faciles, deviennent une corvée. EMMA m’aide avec la vaisselle en rentrant de l’école ; la position debout m’est trop pénible. Je ne peux rien faire au niveau cuisine ; nous mangeons simplement le strict nécessaire juste pour nous nourrir. Je me pose beaucoup de questions et me demande ce que deviendrait EMMA si je claquais, pensée qui ne me lâche plus. Le fait de ne pas avoir de réponse m’inquiète encore plus. Je suis une boule de nerfs mis à vif, bonne à rien. Pour combien de temps aurai-je encore ?
 
Malgré mon mauvais état, je suis toujours capable de penser et passe et repasse en revue tous les problèmes à résoudre.  Aujourd’hui, Maître MATOU me représente à l’audience au Tribunal de Commerce de Perlieux qui décidera du sort des PRUNELLES. Il m’avait conseillé en avril de maintenir la demande d’expulsion des occupants et de charger Maître NOIR à Paris de l’appel. Mais je suis contre ; je préfère que la maison soit occupée jusqu’à sa vente pour que maison et jardin soient entretenus. J’espère qu’il fera pour le mieux pour défendre mes intérêts.
 
La rédaction des courriers m’apporte un certain degré d’apaisement de ma tourmente incessante. C’est ainsi que je trouve la force pour rédiger une lettre au Tribunal de Commerce pour informer le Juge Commissaire de mon intention de porter plainte contre Monsieur BOULIER.
(Réponse le 6 juin 1997)

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires