Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 09:11

21 novembre
Il fait toujours très froid et je suis contente d'habiter cet hiver dans un appartement social où nous ne souffrons plus du froid et où je n'ai plus à m'occuper du chauffage, charrier le bois, vider les cendres, surveiller le feu ; à Bornac, nous nous serions gelées.  J'apprécie le manteau de ma mère, manteau qui est encore comme neuf, mais dont elle ne voulait plus.  Il est assorti à mon sac à mains, qui m'accompagne depuis seize ans tous les jours.  Pour EMMA, j'ai rallongé les manches de son manteau, mais elle râle quand même, parce qu'il lui devient trop juste aux épaules.  J'essaie de lui faire comprendre qu'il devra encore faire un hiver. 

Je me suis offert le luxe d'un nouveau rouge à lèvres ; le dernier m'a fait plus de deux ans.  J'aimerais bien avoir un nouveau parfum, mais la dépense m'effraye,  il y plus urgent, mes chaussures par exemple, qui perdent leurs talons et que j'espère pouvoir faire durer encore un an si le cordonnier veut bien me les réparer malgré leur mauvais état.


Je reçois une lettre de mon père, une lettre odieuse.  Je n'en reviens pas.  Il ose me reprocher d'être dépensière !  Moi, avec tous les sacrifices que j'ai faits et que je dois encore faire !  Moi, gaspiller de l'argent !  S'il savait, combien de fois je me suis couchée l'estomac vide, m'empêchant de trouver le sommeil, m'obligeant de me relever pour boire un verre de lait chaud afin de pouvoir enfin trouver un peu de sommeil pour le reste de la nuit.  S'il savait que je porte des vêtements qui ont jusqu'à dix-huit ans, des chaussures qui en ont quatre.  S'il savait comment je nous ai fait de la literie dans de vieux morceaux de draps en rapiéçant deux sortes de tissus pour en faire des housses de couette ; combien de fois j'ai rallongé, raccourci les rideaux de la chambre en récupérant du tissu sur les côtés pour rallonger le bas, en trichant avec de la dentelle pour gagner quelques centimètres ;  à quel point je fais attention à l'électricité, l'eau et surtout le téléphone dont j'ai tant envie de m'en servir plus souvent pour me sortir de cet isolement qui me pèse, mais auquel je résiste pour ne pas augmenter la facture de téléphone ; comment je cours d'une promotion à l'autre pour économiser quelques Francs, de combien d'aliments je nous prive pour tenir mon budget alimentation.  Je pourrais continuer la liste à volonté. 

Sa lettre est impensable ; il l'a même fait signer à ma mère, qui ne m'écrit plus depuis des années, à part quelques petits mots accompagnant leurs paquets occasionnels.  Vouloir retourner en Allemagne après cinq ans d'absence, rendre visite à ses parents et permettre une rencontre grands-parents/petite-fille, montrer son pays à sa fille, il le considère « être dépensière » !!  Le ton sarcastique, utilisé expressément pour me blesser malgré mon état nerveux fragilisé, cela n'est pas digne de parents !  Ne pas vouloir revoir leur petite-fille après environ cinq ans de séparation, cela m'est complètement incompréhensible.  Ainsi EMMA n'aura connu qu'une relation à distance avec ses grands-parents, consistant en son argent de poche tous les mois, de quelques coups de fil de temps à autre et de paquets sucrés occasionnels.  Etranges rapports...

Il vaut mieux que j'essaie d'oublier cette insulte au plus vite ;  je n'ai parcouru la lettre qu'une seule fois afin d'éviter que je m'en souvienne pour ne plus être blessée cruellement une deuxième fois, avant de la jeter à la poubelle, serrée en boule de colère. Je rédige immédiatement une réponse pour me défendre, réponse qui me soulage un peu, mais je crois qu'il est préférable de ne pas l'envoyer.  La lettre de mon père me rend triste pour tout le week-end.  Je sais que mes voeux de fin d'année seront brefs.


Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires