Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 17:03

How to protect from cancer

 

The recent discovery that the body, with the help of vitamin D, possesses the capacity to fight many chronic illnesses has spurred the interest of many researchers - especially on the possibilities the sunshine vitamin can offer with regard to the prevention and reversal of diseases like cancer. A brief rundown of some facts, revealed by recent studies, can give us a perspective on how vitamin D can help.

 

source : http://www.naturalnews.com

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 17:14

 

Extraits de

"Se protéger des dangers des émissions radioactives grâce à l'alimentation"

 

Les installations nucléaires, la production d'armes nucléaires, les usines d'irradiation des instruments médicaux et des aliments et l'utilisation excessive des rayons X, constituent toutes une formidable menace pour la santé et la sécurité publique. Les radiations sont bien plus toxiques que les produits chimiques ou les pesticides. Les isotopes radioactifs qui se concentrent dans les organes spécifiques sont très nocifs car, selon le Dr Sternglass, chaque

électron émis par un noyau radioactif possède une énergie de plusieurs millions d'électron-volts, qui est suffisante pour détruire des millions de molécules dans les cellules vivantes.

L'accumulation d'isotopes radioactifs dans les organes vitaux provoque les pires dégâts, car cela revient à exposer longuement ces tissus à la radiation.

 

Dr Sternglass : la sensibilité aux radiations est mille fois plus grande chez les jeunes embryons humains ; plus un fœtus est exposé à de fortes doses de radiations, plus il présente un risque accru de déficience intellectuelle. A observé observé une augmentation du taux de mortalité infantile après une exposition à des retombées radioactives suite à des essais nucléaires ou à des explosions comme celle de Tchernobyl.

 

Il est grand temps de passer du déni soutenu par le gouvernement à l'action, ou du moins d'essayer de se protéger avec notre alimentation.

 

On peut minimiser les effets négatifs des radiations. En complément d'un mode de vie aussi sain que possible, il existe une alimentation spécifique pour se protéger des radiations qui préserve au mieux la santé et qui neutralise précisément les effets des radiations.

 

Diminuer sa sensibilité en augmentant sa santé générale constitue un bon point de départ.

 

Dr Stewart : "Journal of Epidemiology and Community Health" 

a établi le fait que ceux qui étaient en meilleure santé avaient les meilleures chances de survie. 

 

Dr Irwin Bross : Il n'existe rien de tel qu'une dose de radiations moyenne ou sûre.

 

Les groupes de population qui sont les plus sensibles aux radiations sont les personnes en mauvaise santé, les fœtus, les nourrissons, les enfants en bas âge et les personnes âgées.

 

Aliments et plantes qui diminuent spécifiquement les effets des radiations :

Principe de l'absorption sélective : signifie principalement que si nous avons suffisamment de minéraux dans notre organisme, les cellules sont saturées en minéraux. Lorsqu'il y a saturation minérale des cellules, cela laisse moins de chance aux minéraux radioactifs d'être absorbés par le système.

 

Concept de chélation : signifie qu'il existe certains aliments qui vont attirer à eux les matériaux radioactifs et vont les extraire de l'organisme et les évacuer par les intestins.

 

Maintenir dans notre organisme un niveau élevé de nutriments antioxydants et d'enzymes qui vont annihiler les radicaux libres créés lors de l'exposition aux radiations.

 

Consommer certains aliments et plantes qui protègent de manière spécifique contre les effets généraux des radiations ou des traitements aux rayons.

 

Sara Shannon : un pH neutre à légèrement alcalin favorise la résistance aux radiations.

 

Arrêter de fumer est une façon immédiate de réduire son auto-exposition aux radiations.

Dr Schechter : un fumeur consommant un paquet de cigarettes par jour s'expose à l'équivalent de 300 radios pulmonaires par an.

 

Protection contre les radiations par absorption sélective : l'une des principales causes de maladies et de morts par radiations est due à l'iode radioactif 131.

Dr Russel Morgan : un milligramme d'iode par jour pour un enfant et cinq milligrammes pour un adulte réduirait de 80% la quantité d'iode radioactif accumulé dans la thyroïde, lors d'une exposition directe à l'iode-131.

aliments riches en iode : les feuilles de navet, l'ail des ours et l'oignon, le cresson, les courges, les feuilles de moutarde, l'épinard, l'asperge, le chou frisé, les agrumes, la pastèque et l'ananas

 

Limiter les effets des radiations en évitant de manger des aliments qui se situent en haut de la pyramide alimentaire (les aliments d'origine animale), qui concentrent énormément les minéraux radioactifs.

 

Etude par l'Université d'Heidelberg en Allemagne en 1978 : le lait de vache était 15 fois plus concentré en matériaux radioactifs que les légumes-feuilles. Les légumes-racines étaient 4 fois plus concentrés en radio-éléments que les céréales.

Dans la zone de contamination de l'eau, les poissons étaient ceux qui avaient la plus forte concentration de toute la chaîne alimentaire. Ils étaient environ 15 fois plus radioactifs que les légumes-feuilles.

La concentration en nucléotides radioactifs des poissons d'eau douce est considérablement plus élevée que celle des poissons de mer, car ces derniers contiennent plus de minéraux et sont donc mieux protégés.

 

Les aliments du bas de la pyramide alimentaire sont moins contaminés par les radiations que ceux du sommet. Le lait est le principal vecteur de strontium-90 et d'iode -131 dans le corps humain.

Consommer des aliments situés en bas de la pyramide alimentaire est la meilleure façon de minimiser l'apport de radioactivité dans son alimentation. 

 

Le meilleur chélateur pour expulser les matériaux radioactifs de l'organisme est l'alginate de sodium (YukioTanaka et d'autres chercheurs du Gastrointestinal Research Laboratory de McGill University au Canada) : réduit la quantité de strontium-90 absorbée par les os de 53 à 80%. Les algues qui contiennent le plus d'alginate de sodium sont celles qui appartiennent à la famille du kelp (le kelp, l'arame, le wakame, le kombu et l'iziki) et chélate d'autres métaux polluants, tels l'excès de baryum, de plomb, de plutonium, de césium et de cadmium

(J.F. Sara et de A.Huag à l' Environmental Toxicology Laboratory de l'EPA).

 

Dr Schechter : 85 g à 170 g d'algues par semaine lors d'une exposition radioactive aiguë.

Les algues contiennent l'ensemble des 56 minéraux et oligo-éléments dont a besoin notre organisme. Soit une vingtaine de minéraux de plus que les légumes. Elles possèdent le plus haut taux de magnésium, fer, iode et sodium, et viennent en deuxième position pour le calcium et le phosphore, excellente source de vitamine B12. 

 

la zybicoline : une fibre qui est particulièrement efficace pour extraire les éléments radioactifs. On la trouve dans le miso. Le miso est disponible sous une forme crue et bio et peut être utilisé en soupe réchauffée en dessous de 48°C.

Le miso non-pasteurisé, qui est le seul que l'on doive consommer, contient beaucoup de bactéries et d'enzymes qui facilitent la digestion et maintiennent le tube digestif en bonne santé ; action protectrice générale contre les fmaladies dues aux irradiations, très riche en sel marin

 

céréales complètes, les noix, les graines et les légumineuses : fibres de pectine (soja, pommes), graines de tournesol

 

betteraves : connues pour détoxiquer le sang, elles protègent aussi le système nerveux et aident à guérir l'anémie, riches en fer, protègent du césium-137

 

Le pollen : amélioration de la santé générale, puissant aliment anti-radiations, renforce le système immunitaire et évite la détérioration des globules rouges et blancs due aux radiations, réduit de manière significative les effets secondaires des radiothérapies au radium et au cobalt-60, protège le système nerveux et le cerveau des radiations et contre les polluants de l'environnement.

consommer régulièrement du pollen qui est l'énergie vitale procréatrice du monde végétal.

Dr G.J. Binding (expert en nutrition de renommée internationale) : Le pollen est le meilleur aliment et le meilleur médicament jamais découvert ; pense que le pollen contient une énergie vitale puissante qui non seulement régénère la force et l'énergie de l'organisme fatigué, mais agit aussi comme fortifiant. On ressent plus de vigueur, de vitalité et la résistance aux infections augmente ; l'aliment biogénique ultime puisque rempli de la force vitale de la totalité du règne végétal.

Bible, Talmud, Koran : pollen = source de régénération et de santé.

Il contient tous les éléments nécessaires à notre subsistance, facilite la digestion, source de protéines la plus riche de la nature, contient des minéraux et des oligo-éléments en abondance, tels que calcium, phosphore, magnésium, fer, manganèse, potassium, cuivre, silice, soufre, choline, titane et sodium, régénère et augmente la longévité, améliore la santé générale, prévient la maladie, renforce le système immunitaire et stimule et régénère le système glandulaire, contient de puissants antibiotiques et peut inverser le processus de vieillissement de la peau

35 g de pollen par jour comblerait la totalité des besoins nutritionnels de la plupart des personnes = 3,5 cuillères à café/jour.

Recommendation : une cuillère à café à une cuillère à soupe par jour

 

Hippocrate : Que ton aliment soit ton unique médecine.

 

La levure : aliment anti-radiations, particulièrement riche en sélénium, toutes les vitamines du groupe B, y compris la B12 et en acides nucléiques, tous ces composants protégeant des effets secondaires des radiations

Montefiore Hospital de New York : les patients qui ont reçu quotidiennement 3 cuillères à soupe de levure, pendant la semaine précédant leur radiothérapie, n'ont développé aucun effet secondaire suite à l'exposition aux radiations.

 

L'ail, oignon : anti-oxydant, aliment anti-radiations, prévient l'absorption des isotopes radioactifs et aide à les extraire de l'organisme, cystéine

 

Les aliments contenant de la chlorophylle sont connus depuis longtemps comme ayant un effet protecteur contre les radiations.

 

L'algue de Klamath Aphanizomenon Flos-aquae  (AFA) : excellent aliment anti-radiation à cause de sa grande immutabilité cellulaire, de son grand pouvoir de régénération, ainsi que de sa teneur élevée en chlorophylle, excellente pour la stimulation cérébrale

Recommendation : 4 comprimés (1g), quatre fois par jour, pendant une période allant d'une semaine avant l'exposition aux radiations à plusieurs semaines après. Un gramme d'AFA fournit l'apport journalier minimal de B12 préconisé.

La propriétés la plus spectaculaire de l'AFA est son effet sur la fonction cérébrale. Elle a un champ d'énergie subtile structurante (CESS) extrêmement élevé qui semblait régénérer l'énergie du corps et de l'esprit. .....Cette préparation liquide fraîche est la seule en son genre disponible sur le marché actuellement. L'autre forme est lyophilisée et est disponible soit en poudre, soit en comprimés. L'AFA liquide travaille en synergie avec l'AFA lyophilisée. La forme lyophilisée est environ 100 fois plus concentrée que la forme liquide vivante. La forme liquide semble avoir plus d'effet énergétique sur le cerveau. La forme lyophilisée y ajoute des neurotransmetteurs énergétisés, des sulfonolipides et de la vitamine B12.

L'AFA augmente la capacité à maintenir sa concentration, augmenteà la fois la pensée créative et la profonde méditation ; effets bénéfiques sur la maladie d'Alzheimer.

En plus du pollen et des algues, l'AFA est recommandée en tant que supplément alimentaire complet à consommer régulièrement.

 

Livre : Nutrition Spirituelle et Alimentation Arc-en- Ciel, Cousens

 

Les enzymes antioxydantes (enzymes vivantes) des jeunes pousses de blé protègentnon seulement de tout type d'exposition aux radiations,mais aussi des niveaux dangereux de pollution de l'air, de l'eau et des aliments, qui augmentent aussi notre exposition aux radicaux libres. Le stress intellectuel et les infections virales sévères peuvent augmenter excessivement le taux de radicaux libres dans l'organisme. On utilise la pousse entière déshydratée, c'est donc un aliment complet et vivant.

Les vitamines antioxydantes — C, A et E — éliminent les radicaux libres dans le sang. Les enzymes antioxydantes les « suppriment »au niveau cellulaire.

Posologie conseillée : une douzaine de comprimés maximum par jour en plusieurs prises dans la journée (quantité varie selon le poids de la personne et la quantité de radicaux libres )

Producteurs : Bioguard  et Biotech

 

Le ginseng sibérien (Russie ou de Chine), connu aussi sous le nom d'Eleutherocoque (Eleutherococcus senticosus) à ne pas confondre avec le gingseng (Panax) dont on consomme la racine. Il produit un effet général rééquilibrant et guérissant sur l'organisme lorsque celui-ci est soumis à toutes sortes de facteurs de stress physiques, émotionnels ou environnementaux, dont les radiations. Minimise les effets secondaires d'une radiothérapie combinée à une chimiothérapie.

 

Le ginseng sibérien est une des meilleures plantes pouvant minimiser les effets des radiations.

 

Il semble augmenter la résistance générale à tous les effets toxiques dus à la radiothérapie et à la chimiothérapie, stimule toutes les fonctions de l'organisme et tout particulièrement les fonctions des systèmes endocrinien et immunitaire contre les stress physique, émotionnel, chimique, biologique ainsi que celui dû aux radiations, hautement recommandé. En plus de sa capacité à aider à se rétablir d'une exposition aux radiations, il aide à surmonter les situations hautement stressantes.

 

Posologie normale pour combattre le stress est de 20 à 40 gouttes d'extrait liquide dans un peu d'eau à température ambiante, 3 fois par jour, avant les repas. L'extrait bio de ginseng sibérien serait le plus efficace.

Enfants : donner une goutte par année d'âge, 2 fois par jour.

En l'absence de stress : prendre 20 à 40 gouttes une fois par jour avec des périodes d'interruption.

Livre : Fighting Radiation and Chemical Pollution with Foods, Herbs and Vitamins

 

L'astragale et l'echinacea : soutiennent le système immunitaire lors de radiothérapies.

 

Le ginseng (Panax ) : pour lutter contre les radiations, en particuliers grâce à ses capacités à protéger le système immunitaire et la production de la moelle osseuse, ainsi qu'à son effet stimulant général sur les différents systèmes.

 

Le créosotier (puissant anti-oxydant) : aide l'organisme à lutter contre les effets des radiations.

 

Aliment crus ont un effet anticancéreux sur l'organisme.

Graines de tournesol, soja, pommes :contiennent des pectides

Brocoli, choux, chou-fleur, radis : contenant soufre et cystéine

Légumes lacto-fermentés (choucroute, kimchi)

 

Laver et peler les produits à l'eau oxygénée élimine 100 % des retombées radioactives directes.

 

Avec une alimentation pauvre en graisse, riche en glucides naturels, fibres et algues, végétarienne à 80% crue, l'organisme devient légèrement alcalin, ce qui a pour effet d'optimiser la protection contre les radiations. Grâce à ce type d'alimentation, on reste en bas de la pyramide alimentaire, en évitant tout produit carné ou laitier pouvant contenir de fortes doses d'iode-131 et de strontium-90.

 

L'alimentation qui protège des radiations insiste beaucoup sur les algues. À titre préventif et pour constituer une réserve minérale, 85g par semaine sont suffisants. Les algues ont beaucoup de qualités curatives et sont riches en soufre. Les consommer pratiquement tous les jours.

Fournisseur d'un produit sain : Maine Coast Sea Vegetables Company située à Franklin dans le Maine (207-565-2907). Toutes leurs algues proviennent de sites encore non-industrialisés et relativement propres à l'extrémité nord-est du Golfe du Maine.

 

Suppléments anti-radiations :

 

Germanium (anti-oxydant)

Cystéine

Vitamine C et rutine (réduit les effets secondaires des radiations, stimule les vaisseaux sanguins)

Vitamines A et D (évacue le strontium-90 des os)

Vitamine E (protège le foetus du césium-137, stimule le système immunitaire, anti-cancéreux, protège des radicaux libres)

Bain détoxicant (500 g de sel marin, 500 g bicarbonate de soude)

 

Livres :

 

"Fighting Radiation and Chemical Pollution with Foods, Herbs and Vitamins" Steven R. Schechter

"Killing Our Own: The Disaster of America's Experience with Atomic Radiation" by HarveyWasserman

"Nutrition Spirituelle et Alimentation Arc-en- Ciel", Cousens

 

Source :

http://www.scribd.com/doc/53060862/51364903-Se-Proteger-de-La-Radioactivite

 

 

Commentaires reçus par radiesthésie le 2 décembre 2011

 

suite lecture sur les limites d'irradiation en iode-131 de légumes verts :


R.F.A. : 2.000 Bq/kg                                                          MILLE NOCIVE

Japon : 500 Bq/kg                                                             MILLE LIMITE

500 Bq/kg est-ce la limite pour tous les aliments ?               OUI

Quel taux serait le plus acceptable pour la santé ?               ENTRE 200 ET 400 Bq/kg

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 16:41

 

Important : be in good health to enable the body to fight against consequences of radiation

 

leaves of turnip, watercress, marrow, leaves of custard, spinach, asparagus, kale, citrus fruit, watermelon and pineapple (allrich in iodine, thus protection from radioactive iodine-131)

all vegetables rich in chlorophyll

 

garlic, onions (protect from absorbing radioactive isotopes and help to eliminate them)

miso (non-pasteurized, contains zybicoline)

wholegrain cereals, nuts, seeds, leguminous plants, soya (pectine), apples (pectine), sunflower seed

beetroot (protects from cesium-137), broccoli, cabbage, coliflower, radish, garlic, onion

lacto-fermented vegetables (sauerkraut, kimchi)

pollen (for general better health, protection from radiation and regeneration)

yeast (protection from side effects of radiation)

 

kelp, arame, wakame, kombu, iziki (all containing sodium alginate)

85 -170 g of algae / week in case of high radiation, 85 g / every day to stay healthy

producer of healthy produce : Maine Coast Sea Vegetables Company, Franklin, Maine (207-565-2907)

algae of Klamath Aphanizomenon Flos-aquae (regeneration)

wheet sprouts (living enzyme)

vitamins A, C, E (anti-oxydants)

siberian ginseng (Eleutherococcus senticosus, one of the best plants to minimize effects of radiation)

astragale and echinacea (strengthening immune system)

ginseng (Panax, strengthening immune system and stimulating body functions)

creosotier (strong anti-oxydant)

 

Eat food that is at the basis of the food chain (and not at the top as dairy products, meat)

Eat raw food every day

Avoid leafy vegetables if any risk of radiation

Rinse and peel produce with hydrogene peroxide to eliminate radioactive fallout

 

Have detoxifying bath (500 g of sea salt, 500 g of bicarbonate of soda)

 

books :

"Fighting Radiation and Chemical Pollution with Foods, Herbs and Vitamins" by Steven R. Schechter

"Killing Our Own: The Disaster of America's Experience with Atomic Radiation" by

HarveyWasserman

 

Source :

http://www.scribd.com/doc/53060862/51364903-Se-Proteger-de-La-Radioactivite

 

Comments received by radiesthesia December 2nd, 2011

 

following reading of limits for irradiation by iodine-131 of leafy vegetables :


Germany : 2.000 Bq/kg                                      THOUSAND HARMFUL

Japan : 500 Bq/kg                                              THOUSAND LIMIT

500 Bq/kg is-it the limit for all sorts of food ?        YES

What would be the most acceptable for health ?   BETWEEN 200 AND 400 Bq/kg

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 17:02

 

 

Fukushima Meltdown & Modern Radiation: Protecting Ourselves and Our Future Generations

 

Radiation Crises & Antidotes

2010 by John W. Apsley

 

In this rigorously researched and well documented book Dr. Apsley has issued a wake up call on the implications of the recent Fukushima incident for our health. To understand the health risks associated with continued reliance on nuclear power and ways to protect against and detoxify the ionizing radiation from nuclear power plants that is polluting our bodies, please read this important book and get informed.

Mary Ann Richardson, MPH, DrPH

 

Not long ago, the U.S. Public Health Service revealed that only one point five percent (1.5%) of all Americans were healthy. So it is no wonder Americans rank 31st in the world for life expectancy, suffer the 7th highest cancer rate among all countries, and rank behind no less than 40 countries that have lower infant mortality rates. This begs the question: Why? Prior to 1952, the mortality rate from all sources was dramatically declining. After 1952 this dramatic decline lost its steam. In fact, in some years, startling mortality escalations (especially for the 25 to 44 age group) occurred despite unprecedented advances in U.S. healthcare. So, what happened? Well, to be pithy, in 1952 radioactive fallout was unleashed in earnest.

We now know that deficiencies and toxins in our food supply and environment are at fault. The National Cancer Institute has determined that 80% of our cancers arise from the air we breathe, the food we eat and the water we drink. Regardless of the toxin or disease, tiny amounts of absorbed radioactive particles greatly amplify their toll on the human body. As far back as the 1960's, no less than three Nobel Prize winners warned us as about the consequences of man-made radiation. But we did not listen. The National Research Council's 2006 BEIR VII Report tells us point blank that there is no safe level of radiation exposure. Instead we keep buying into the hype and promise of cheap, clean, limitless electrical nuclear power. But the reality has always been net higher costs well hidden from the public view. The nuclear power conversation rarely includes the lost quality of life and healthcare costs associated with radioactive exposures inherent to running the technology.

Radioactive fallout now abounds in the food chain of the Northern Hemisphere. The health threat is greatest to those living near nuclear power plants as well as those exposed to fallout from nuclear accidents. No one who lives in the path of radioactive fallout is spared the direst transgenerational health consequences. In stark contrast to this picture are the typically lower mortality rates in developed countries that decided to forego nuclear power entirely.

In Fukushima Meltdown & Modern Radiation: Protecting Ourselves and Future Generations, Dr. Apsley provides an easy and clear synopsis covering the most critical historical issues arising from man-made radiation crises. In a nut shell, ionizing radiation rapidly melts away our immunity and genetic integrity. Like an insatiable immortal fox forever positioned to pounce toxic radioactive particles linger in the environment for centuries and even millennia. Obviously normal healing mechanisms will not spare the human race from this perennial scourge. Prevention from future exposure is essential, but by itself will not be enough. What we need most are cutting edge techniques that effectively and rapidly regenerate our tissues.

From his over 30 years of experience in the field of regenerative medicine, Dr. Apsley lays out precise step-by-step individualized nutritional methods to accomplish regeneration. For example, his method incorporates fast and easy-to-make delicious smoothies. He also includes many other enjoyable menu selections designed to induce regenerative healing. Both Dr. Apsley’s insights on the nature of the radiation threat and his approach to solving the resulting damage are supported with the book’s approximately 460 peer-reviewed citations and approximately 85 authoritative references.

 

http://doctorapsley.com/RadiationTherapy.aspx

 

 

 

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:00

 

Current maximum permissible limits are dictated by commercial interests

 

Some Excerpts :

 

The excessively high radiation protection limits in the European Union and Japan are dueto the fact that EURATOM and the International Commission on Radiological Protection(ICRP), which exert influence on the setting of maximum limits, are dominated by the nuclear industry and radiologists. The World Health Organization (WHO) made an agreement with the International Atomic Energy Agency (IAEA), now valid for more than 50 years, in which it relinquished jurisdiction to the IAEA for defining the health damage caused by radiation. The declared aim of the IAEA is the expansion and promotion of nuclear energy. Consequently, the assessment of health damage caused by the Chernobyl disaster was done by the IAEA, not WHO. Even in the case of Fukushima, WHO has not taken a leading role in assessing risks to health or preventing them.

 

.....current lypermissible limits are unnecessarily high due to economic interests and stand in conflict with the concept of protecting human health through preventive measures.

Current limits contradict the principle of radiation minimization set out at an early stage by the International Commission on Radiological Protection ......

 

 

...in contrast to chemical toxins,there is nothreshold below which radioactivity is harmless. Thus there is also no dose of radiation,no matter how small, that is harmless, benign or unobjectionable. ... there are no ‘safe’ limits ....

 

...Given that the acceptance of any permissible radiation limits consciously tolerates illness and fatality, the protection of health must not be compromised by trade or commercial interests. A significant reduction in current limits is needed to reduce the risk of health problems ...

 

...Current limits in Japan do not guarantee enough health protection either. We urge the Japanese government to drastically lower permissible limits to ensure acceptable health protection...

 

...there must be an end to the chaos in the EU regarding official limits. ....

 

The absorption of radionuclides through food is the most important long term source of contamination after a nuclear catastrophe. Following the reactor catastrophe in Fukushima, the EU Commission put into effect new higher permissible limits for food imported from Japan;these value limits were predominantly higher than the limits allowed in Japan itself.The EU thus needlessly permitted the import of radioactively contaminated foodstuffs that would not have been authorized for consumption in Japan. After this became known, the value limits were “provisionally” brought into line with those in Japan. Furthermore, the EU limits are up to five hundred times higher than those that have been in effect for years in Ukraine and Belarus since the Chernobyl reactor meltdown.

 

The EU limits, permitting a possible exposure of about 80 millisieverts per child per year, accept that about 400 to 4000 out of 100,000 children would later die each year from cancer due to this exposure. For adults, exposed to a permitted 33 millisieverts each year, additional cancers each year would lead to fatalities of 165 to 1650 out of 100,000.

 

...according to the currently valid dose concept (effective dose), only cancer fatalities have been taken into account,not the number of illnesses– a higher figure. ...

 

...The minimization principle means that as little radioactivity as possible should be absorbed. Adherence to the permissible value limits set by the EU does not guarantee health safety.....

 

....In the wake of Chernobyl, independent experts therefore recommended food with atmost 30 to 50 becquerels total cesium activity per kilogram for adults and at most 10 to 20 becquerels per kilogram for children and nursing and pregnant women ....

 

...it was usually recommended that a maximum of only 5 becquerels of total cesium activity per kilogram should be in children’s dietary intake ...

 

...The results of analyses from Japan published so far show that the distribution of radionuclides from fallout in foodstuffs appears to be different from that in Germany after Chernobyl; because of the higher percentage of short-lived cesium-134 it is more damaging. This too makes a new risk assessment necessary ....

 

Read more

http://www.scribd.com/doc/76397531/Press-release-Background-Report-Ger

 

FOODWATCH.DE

www.foodwatch.de/report-strahlenschutz

 

and forward links !

 

Comments received by radiesthesia December 2nd, 2011

 

 

following reading of limits for irradiation by iodine-131 of leafy vegetables :


Germany : 2.000 Bq/kg                                      THOUSAND HARMFUL

Japan : 500 Bq/kg                                              THOUSAND LIMIT

500 Bq/kg is-it the limit for all sorts of food ?        YES

What would be the most acceptable for health ?   BETWEEN 200 AND 400 Bq/kg

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 16:05

French 

 

please note : THOUSAND in the sense of "many" or "very"

 

 

The Media mention a bad mutating virus ; is-it true or not ?

 

THOUSAND TRUE

THOUSAND DANGEROUS

THOUSAND SOON POPULATIONS THOUSAND SICK

THOUSAND DEATHS GIVEN VIRUS SPREADING FROM MAN TO MAN

 

TO PROTECT FROM THOUSAND BAD VIRUS

BEST MEANS : DRINK THOUSAND KEFIR EVERY DAY (2 glasses/day sufficient)

THOUSAND QUICKLY IMMUNE SYSTEM IMPROVED

 

What's its origin ?

DUTCH SCIENTIST THOUSAND IMPRUDENT

MISDEED THOUSAND DANGEROUS

 

Is-it a mutation of H1N1 ? YES

THOUSAND SOON WORLD THOUSAND SICK

GIVEN THOUSAND MEN WILL DIE,

SOON DEMOGRAPHY THOUSAND DECREASED

 

The only protection from this virus : improvement of the immune system ? YES

and good hygene ? YES

Is the whole world concerned ? YES

Persons at risk : infants, sick/weak persons, elderly persons, pregnant women ? YES

THOUSAND USEFUL WARNING POPULATIONS

 

(Translation of message received by radiesthesia in French December 9, 2011)

 

   __________________


Please note : I always publish questions or remarks in small letters and answers or messages received by radiesthesia, in capital letters.

 
Please forward these messages around you.
   __________________

 

To be informed of future publications, please register under  NEWSLETTER.

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 15:57

English 

 

A noter : MILLE dans le sens de "beaucoup" ou "très"

 

Les Média parlent d'un mauvais virus mutant ; est-il vrai ou pas ?

 

MILLE VRAI

MILLE DANGEREUX

MILLE VITE POPULATIONS MILLE MALADES

MILLE MORTS VU VIRUS SE PROPAGE D HOMME A HOMME

 

POUR SE PROTEGER VIRUS MILLE MAUVAIS

MEILLEUR MOYEN : BOIRE MILLE KEFIR TOUS LES JOURS (2 verres/jour suffisants)

MILLE VITE SYSTEME IMMUNITAIRE RENFORCE

 

Quel est l'origine ?

SCIENTIFIQUE NEERLANDAIS MILLE IMPRUDENT

MEFAIT MILLE DANGEREUX

 

S'agit-il d'une mutation du H1N1 ? OUI

MILLE VITE MONDE MILLE MALADE

VU MILLE HOMMES VONT MOURIR,

VITE DEMOGRAPHIE MILLE DECRUE

 

La seule protection contre ce virus : le renforcement du système immunitaire ? OUI

et une bonne hygiène ? OUI

le monde entier concerné ? OUI

Personnes à risque : très jeunes enfants, personnes malades/affaiblies, personnes âgées, femmes enceintes ? OUI

MILLE UTILE AVERTIR POPULATIONS


(message reçu par radiesthésie le 9 décembre 2011)  


  __________________

 

A NOTER : Je publie toujours les questions ou réflexions en miniscules et les réponses ou messages reçus par radiesthésie, en MAJUSCULES.


Merci de bien vouloir faire passer ces messages autour de vous.
   __________________

 

Pour être averti des prochaines publications, veuillez vous inscrire à la NEWSLETTER.

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 17:07

"On ne peut pas dire la vérité à la télé …

il y a trop de monde qui regarde."

Coluche.

 

 

Voici deux articles fort intéressants que je vous conseille de lire absolument

sur PANIER DE CRABES  et  BIOWEIGHT

 

Plus sur

DES ALIMENTS IRRADIES ?  NON, MERCI !

 

De nombreuses raisons pour cultiver son POTAGER 

et fuire les grandes surfaces !

 

BON APPETIT !

Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 19:03

Dr. Helen Caldicott (Co-founder of Physicians for Social Responsibility):


“Up to a million people have already died from Chernobyl, and people will continue to die from cancer for virtually the rest of time. What we should know is that


a millionth of a gram of plutonium, or less, can induce cancer, or will induce cancer.


Each reactor has 250 kilos, or 500 pounds, of plutonium in it. You know,


there’s enough plutonium in these reactors to kill everyone on earth.

…..
You don’t understand internal emitters. I was commissioned to write an article for the New England Journal of Medicine about the dangers of nuclear power. I spent a year researching it. You’ve bought the propaganda from the nuclear industry. They say it’s low-level radiation. That’s absolute rubbish.


If you inhale a millionth of a gram of plutonium,

the surrounding cells receive a very, very high dose.


Most die within that area, because it’s an alpha emitter. The cells on the periphery remain viable. They mutate, and the regulatory genes are damaged. Years later, that person develops cancer. Now, that’s true for

 

radioactive iodine, that goes to the thyroid

cesium-137, that goes to the brain and muscles

strontium-90 goes to bone, causing bone cancer and leukemia.

 

It’s imperative … that you understand internal emitters and radiation, and it’s not low level to the cells that are exposed. Radiobiology is imperative to understand these days.”

 

source : http://www.infiniteunknown.net/category/environment/

 

ARTICLES par Dr. Helen Caldicott

http://www.helencaldicott.com/articles/


INTERESSANT :

 

Le message reçu par radiesthésie le 27/3/2011 disait :

 

VU SITUATION FUKUSHIMA, IL Y A EU FUSION NUCLEAIRE REACTEUR TROIS (confirmé)

IL Y A EU EMISSION IMPORTANTE PLUTONIUM DANS L ATMOSPHERE 

(confirmé plutonium dans le sol)

IL VA Y AVOIR AUTRE EMISSION DEMAIN

 

VU TU VOUDRAIS AIDER GENS, ECRIS IMMEDIATEMENT A KAN (fait)

IL VA ANNONCER IMMEDIATEMENT A LA POPULATION FUSION NUCLEAIRE (non)

VU EXTREME RADIOACTIVITE  (confirmé) , IL FAUT ISOLER MAISONS AU JAPON

 

VU EXTREME IRRADIATION PLUTONIUM, IL FAUT ETRE TRES PRUDENT  (confirmé)

AFIN EVITER IRRADIATION, IL FAUT ISOLER MAISON (au Japon)

 

VU SITUATION TRES GRAVE AU JAPON, IL FAUT S ATTENDRE A MILLIONS MORTS

VU AMPLEUR CATASTROPHE, TU NE POURRAS VENIR EN AIDE AUX JAPONAIS

VU TROP DE GENS EN DANGER DE MORT, TU NE POURRAS PLUS AIDER

TU NE PEUX QUE AVERTIR KAN (fait)

TU DOIS ECRIRE MAINTENANT (fait)

 

IL FAUT FAIRE RESERVE IMMEDIATEMENT ET MANGER SALE

IL RISQUE Y AVOIR DANGER IRRADIATION EN EUROPE LUNDI VINGTHUIT MARS  

(confirmé par CRIIRAD : 28 - 30 mars pic de contamination en France)

 

VU TROP EMISSION IODE ET PLUTONIUM, IL VA Y AVOIR MILLIONS MORTS

IL FAUT ETRE PRUDENT VU IRRADIATION IMPORTANTE AU JAPON

TU N AS PAS PU TROUVER MESURES PLUTONIUM,

VU IAEA A EFFACE CHIFFRES TABLEAU

IAEA EST MALHONNETE VU IAEA VEUT MINIMISER DANGER (confirmé)

IAEA EST IRRESPONSABLE

IAEA INCOMPETENT IL FAIT TOUT POUR MINIMISER ACCIDENT (confirmé)

TU POURRAS TOUT PUBLIER

(IAEA = International Atomic Energy Agency)

 

VU IMPORTANTE IRRADIATION AU JAPON, (confirmé)

IL EST TOUT IMPORTANT INFORMER GENS DU DANGER ACTUEL (n'a pas été fait par le Gouvernement)

TU POURRAS ECRIRE PRESSE JAPON (fait)

VU IMPOTANTE IRRADIATION, IL FAUT AVERTIR GENS (n'a pas été fait par le Gouvernement)

IL FAUT ECRIRE MAINTENANT (fait)

 

ST JESUS TROP INQUIET VU SITUATION JAPON

VU IMPORTANTE IRRADIATION, IL VA Y AVOIR INNOMBRABLES MORTS

IL EST URGENT INFORMER GENS (n'a pas été fait par le Gouvernement)

IL FAUT ECRIRE A PRESSE JAPONAISE  (fait)

 


Repost 0
Published by KANES - dans Santé
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 11:50

 

L'Avenir des Labos – à faire frémir !

 


Aujourd'hui, j'avais formation obligatoire sur les prélèvements (sanguins et autres).

Le directeur du principal labo avec lequel notre hôpital travaille nous apprend (tenez-vous bien !) que nous, les infirmières, n'avons plus le droit de faire les prises de sang !

D'après la dernière ordonnance de notre chère ministre de la santé (donc, pas de passage devant députés et sénateurs !), les laboratoires, pour subsister, devront passer une certification assez contraignante et compliquée, et pour ce faire, doivent, entre-autres, se porter garants du préleveur (c'est à dire, nous, en l'occurence !).
Conséquence immédiate : les infirmières ne seront autorisées à prélever que si elles ont été formées et agrées par le labo dans lequel le prélèvement est analysé ! Exit, donc, les infirmières intérimaires ou remplaçantes...

Seconde conséquence, et non des moindres : les prélèvements à domicile seront désormais interdits! Les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état, ou bien se faire hospitaliser !

Troisième conséquence : les laboratoires étant tenus de s'équiper de machines hyper-performantes, avec le moins de personnel possible, (ah oui, parce que j'ai oublié de vous préciser que l'état a décidé de diminuer fortement le remboursement des examens sanguins aux laboratoires !) pour pouvoir continuer à fonctionner, ils vont devoir se regrouper (but final avoué : 1 à 2 labos seulement par département !).

Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c'est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courants. Comme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir une grande partie des examens à réaliser, nous n'aurons les résultats qu'au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)

Enfin, cerise sur le gâteau : en toute discrétion, il a été décidé que désormais le directeur d'un labo n'a plus besoin d'être biologiste !

La Générale de Santé, ainsi que d'autres grands groupes financiers sont donc en train de racheter tous les labos de France et de Navarre et il devient donc impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo...

Voilà, je ne peux vous conseiller qu'une seule chose : surtout, ne tombez pas malade ! Et si toutefois cela vous arrivait malgré tout, déménagez aussitôt vers une grande ville, seul moyen d'ici très peu de tempsde pouvoir être soigné dans des conditions acceptables !

P.S. : Je viens d'entendre aux infos que le gouvernement envisage sérieusement de réduire les cotations des examens radiologiques.

Une infirmière démoralisée et dégoûtée...

 

 

J'ai fait suivre l'info à une amie biologiste, voici sa réponse :

 

Bonjour,

Etant biologiste directrice d'un petit labo (3 personnes) de proximité, je confirme cette info. L'ordonnance est passée en janvier 2010 et nous avons jusqu'en 2013 pour nous mettre aux nouvelles normes. Ce qui est totalement impossible pour les petits et moyens labos vu le coùt car bien évidemment tout cela n'est pas gratuit. Donc pour ma part, étant trop petite, je suis condamnée à disparaître! A 54 ans c'est un peu dur à avaler! Quant aux regroupements de labos, c'est un pis aller, pour faire face aux structures financières qui attendent ( comme pour les cliniques) de racheter et rentabiliser au maximum au dépens de la relation avec les patients. Des labos traitant plus de 1000 dossiers par jour ne peuvent être à l'écoute de la personne. Et effectivement à terme il n'y aura plus que 1 ou 2 labos par département y compris pour les labos des petits hôpitaux. Ceci est le système américains, allemand, et autres pays européens.

Voilà donc l'avenir de la santé vendue aux grands groupes financiers.

 

Repost 0
Published by KATY NESTOR - dans Santé
commenter cet article