Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 11:24

 

 

matériel à imprimer pour vos manifestations

 

Pour toute question relative à l’organisation d’un rassemblement :

Coordination nationale des groupes et actions
mobilisations@sortirdunucleaire.fr
07.60.15.01.23

Contacts presse :

Pour le Réseau "Sortir du nucléaire" :

Contacts organisateurs :

Chargée de communication :    Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 17:45

Pétition pour Obtenir l’arrêt de l’utilisation du Mox et la fermeture de la centrale nucléaire de Braud St Louis.

mardi 3 septembre 2013

 

pour signer la pétition

 

http://mc.saliceti.free.fr/spip.php?article25690

 

à noter : Braud St Louis, située à 40 km de Bordeaux.

Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 10:33

production de miel en chute libre

 

Déjà  430 000 pétitions à  la Commission européenne pour stopper le plan anti-abeilles des lobbies agrochimistes.
Aidez-nous à atteindre 1 million en signant et transférant cette pétition à un maximum de personnes !

 

ATTENTION !
La pseudo-interdiction des néonicotinoides annoncée par la Commission Européenne est en fait un leurre échafaudé par les firmes agrochimiques
pour faire accepter définitivement leurs pesticides tueurs d'abeilles!
Si nous n'agissons pas immédiatement, ce plan entrera en vigueur dans les jours qui viennent.
Signez vite la pétition pour les stopper !

Madame, Monsieur,
Une gigantesque escroquerie est en train de se mettre en place à Bruxelles, aux dépens des abeilles, de la biodiversité... et de tous les citoyens
qui se battent depuis des années pour faire interdire les pesticides « tueurs d'abeilles » en Europe et dans le monde !
Nous devons la stopper net, avant qu'elle n'ait des conséquences dramatiques sur nos cultures et notre alimentation à l'avenir. Je vous demande de
signer de toute urgence la pétition européenne ci-jointe ( http://actions.pollinis.org/interdiction-neonicotinoides-petition-commission-europeenne )
et de la faire circuler autour de vous autant que vous le pourrez.
Il n'y a pas un instant à perdre.
AprÚs des années de lutte acharnée des citoyens et des apiculteurs, la Commission européenne s'est officiellement décidé à interdire 3
pesticides néonicotinoïdes extrêmement dangereux pour les abeilles (1).
Les associations ont crié victoire et baissé la garde. Pourtant...
Le compromis que devrait adopter Bruxelles est en réalité un plan désastreux imposé par les multinationales agrochimiques comme Bayer, Syngenta et
compagnie, qui mÚnent depuis des mois un lobbying effrené et extrêmement agressif pour arriver à ce résultat (2).
Objectif : Contrer la volonté des citoyens européens et empêcher l'interdiction REELLE des pesticides tueurs-d'abeilles – malgré les
recommandations expresses des autorités sanitaires françaises et européennes (3)... Pour sécuriser les centaines de millions d'euros de profit
annuel que ces produits rapportent aux grosses firmes qui les produisent !
Officiellement, les 3 pesticides les plus dangereux seront interdits pour une durée-test de deux ans à l'issue de laquelle les autorités sanitaires
contrÎleront si l'interdiction a mis un terme au massacre des abeilles, et s'il faut ou non interdire définitivement les néonicotinoides.
Or, cette soi-disant interdiction n'aura aucun effet sur la santé des abeilles !
En fait, les 3 pesticides tueurs-d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année –
sur prÚs de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques – empoisonnant largement les sols
et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant « non-traitées ».
De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à trois ans aprÚs le traitement (4),
et que les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révÚlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent
ensuite butiner les abeilles ! (5)
A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgré la soi-disant
interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi à blanchir leurs pesticides et à maintenir leurs profits – et
pour longtemps !
C'est un plan diabolique, qui nous promet un désastre environnemental sans précédent.
Nous pouvons encore empêcher ça. MAIS IL FAUT AGIR VITE : d'ici quelques jours, la Commission européenne se prononcera sur sa version définitive
du rÚglement européen concernant ces 3 pesticides tueurs d'abeilles.
Nous devons agir avant, pour exiger l'interdiction REELLE de ces pesticides ! Signez dÚs maintenant la pétition européenne pour contrer les lobbys
en cliquant ici ! ( http://actions.pollinis.org/interdiction-neonicotinoides-petition-commission-europeenne )
Si nous ne faisons rien, voici ce qui va se passer dans les 2 prochaines années :
- les pesticides néonicotinoïdes continueront à être utilisés pour les cultures d'hiver, imprégnant ainsi durablement les sols et l'eau...
- les cultures de printemps et d'été "non traitées" seront infectées par les résidus de ces pesticides, et empoisonneront les abeilles...
- la mortalité massive des abeilles ne déclinera pas, malgré la soi-disant "interdiction" des néonicotinoïdes
- Syngenta, Monsanto, Bayer et tous les laboratoires agrochimiques pourront à loisir clamer que leurs produits n'ont rien à voir avec la mortalité
des abeilles, et obtenir leur réhabilitation totale sur le marché.
Et là, il ne nous restera plus que nos yeux pour pleurer

Il faut tuer dans l'œuf ce plan démoniaque, et exiger de la Commission européenne qu'elle interdise purement et simplement ces pesticides tueurs
d'abeilles, comme elle prétend le faire d'ailleurs !
Pas de compromissions, pas de petits arrangements... Si l'on doit faire un test de 2 ans pour évaluer réellement l'impact de ces pesticides sur les
pollinisateurs, alors allons-y franchement !
Les agriculteurs eux-mêmes n'auraient pas à y perdre :
d'aprÚs l'INRA, on pourrait réduire rapidement la consommation de pesticides en France de 30 à 40 % – sans aucune perte de revenus pour les
agriculteurs – en revenant simplement à un systÚme de rotation des cultures qui permettrait de combattre efficacement les parasites en réduisant
durablement l'usage des traitements chimiques (6).
Ca représente tout de même, pour la France uniquement, plus de 20 000 tonnes de substances ultra-toxiques déversés chaque année en pure perte
dans nos campagnes !
En fait, les seuls qui seraient ébranlés, ce seraient les chiffres d'affaires des géants de l'agrochimie... Mais la Nature n'a que faire de leurs
profits !
Alors s'il vous plaît, aidez Pollinis à créer une véritable onde de choc à travers le pays et l'Europe toute entiÚre (
http://actions.pollinis.org/interdiction-neonicotinoides-petition-commission-europeenne ), pour que notre pression sur la Commission européenne soit
plus forte que celle des lobbys agrochimistes qui sacrifieraient sans vergogne votre santé, votre alimentation et l'avenir même de la Nature pour
satisfaire à leurs profits immédiats.
Signez la pétition ( http://actions.pollinis.org/interdiction-neonicotinoides-petition-commission-europeenne ), et transmettez cet email à un
maximum de personnes autour de vous.
D'avance, merci !
 
Nicolas Laarman
Délégué général Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature
 
Pour en savoir plus :
1- Le texte de la Commission européenne interdisant 3 néonicotinoïdes :
http://www.pollinis.org/IMG/doc/regulation_commission_europeenne_interdiction_3_neonicotinoides.doc (
http://www.pollinis.org/IMG/doc/regulation_commission_europeenne_interdiction_3_neonicotinoides.doc )
2- L'excellent rapport de Corporate Union Observatory sur le sujet (en anglais) :
http://corporateeurope.org/publications/pesticides-against-pollinators ( http://corporateeurope.org/publications/pesticides-against-pollinators )
Ou ici en français, le bon petit résumé publié en ligne dans le Journal de l'environnement :
http://www.journaldelenvironnement.net/article/comment-le-lobby-des-pesticides-se-bat-pour-les-neonicotinoides,34147 (
http://www.journaldelenvironnement.net/article/comment-le-lobby-des-pesticides-se-bat-pour-les-neonicotinoides,34147 )
3- Début 2013, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié un rapport confirmant que les néonicotinoides présentent un
risque important pour les abeilles et les pollinisateurs :
http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campai gn=beehealth (
http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campai%20gn=beehealth )
4 -Les néonicotinoides persistent dans l'environnement, la demi-vie de la clothianidine dans le sol a été mesurée à 148 à 6900 jours par
l'Agence de protection de la santé américaine :
http://www.epa.gov/pesticides/chem_search/cleared_reviews/csr_PC-044309_2-Nov-10_b.pdf (
http://www.epa.gov/pesticides/chem_search/cleared_reviews/csr_PC-044309_2-Nov-10_b.pdf )
Voir aussi l'étude de J. DeCant et M. Barrett publiée en 2010 dans la revue Environmental Protection (pp. 1-99) : Environmental Fate and Ecological
Risk Assessment for the Registration of CLOTHIANIDIN for Use as a Seed Treatment on Mustard Seed (Oilseed and Condiment) and Cotton.
5- La persistance des néonicotinoïdes contamine l'environnement au sens large, notamment le pollen.
L'imidaclopride par exemple peut être absorbée par des cultures non-traitées, jusqu'à deux ans aprÚs la premiÚre utilisation, et peut se
retrouver dans le pollen et le nectar des fleurs non traitées à des niveaux toxiques pour les abeilles :
Bonmatin, J. M., et al . (2003) A sensitive LC/APCI/MS/MS method for analysis of imidacloprid in soils, in plants and in pollens. Anal. Chem. 75 (9),
2027-2033.
En 2002 et 2003, 69,1% du pollen récolté par les abeilles de 25 ruchers dans cinq départements français, sur des plantes traitées et non
traitées étaient contaminés par de l’imidacloprid, bien que cette neurotoxine ait été interdite à l'utilisation sur le tournesol en janvier
1999 :
Chauzat M.P. et al (2006). A survey pesticides residues in pollen loads collected by honey bees in France. Journal of Economic Entomology, 99:253-262
6- Rapport Ecophyto R&D de l'INRA : « Réduire l'usage des pesticides » :
http://institut.inra.fr/Missions/Eclairer-decisions/Etudes/Toutes-les-actualites/Ecophyto-R-D (
http://institut.inra.fr/Missions/Eclairer-decisions/Etudes/Toutes-les-actualites/Ecophyto-R-D )
 
Pollinis – Réseau des Conservatoires Abeilles et Pollinisateurs
Association Loi 1901 Conservatoire des Fermes et de la Nature
143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.org ( http://www.pollinis.org )

Soutenez le réseau Pollinis !

Aidez-nous à sauver les abeilles et la biodiversité. Nous sommes entiÚrement financés par les dons et nous ne recevons aucune subvention de la
part du gouvernement. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible.

 

source : lettre d'information de POLLINIS mai 2013

Repost 0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 13:08

BEWARE !
The alleged ban on neonicotinoids announced by the European Commission is really a scam thought out by the agrochimical firms to obtain official
agreement for the bee-killing pesticides they sell.
If we do not react immediatly, this plan will be effective within a few days.
Sign this petition right away to stop it !
 ( http://actions.pollinis.org/ban_nicotinoids_petition_european_commission/ )

Ladies and Gentlemen,
Right now in Brussels, an incredible scam is soon to take place that will harm bees, biodiversity
 and all citizens who have been fighting for
several years to ban bee killing pesticides in Europe and in every country in the world.
We must stop this action before it has dramatic consequences on the future of our farms and our food. PLEASE SIGN THE ENCLOSED EUROPEAN PETITION NOW
AND PASS IT AROUND AS MUCH AS YOU CAN. ( http://actions.pollinis.org/ban_nicotinoids_petition_european_commission/ )
There is not one minute to lose!
After several years of relentless fighting from citizens and beekeepers, the European Commission has finally taken an official stand against three
neonicotinoid pesticides which are extremely dangerous for bees (1).
Since Associations believed they had won, they had laid down their arms.
BUT 

In reality, the arrangement soon to be adopted by Brussels authorities is a disastrous compromise dictated by international agrochemical companies
such as Bayer, Syngenta and such, which have been harshly lobbying for months in order to obtain such a result (2).
Their objective : to thwart the will of the european citizens and prevent a REAL ban on beekilling pesticides – against the specific advice from
French and European Health Authorities (3)
 IN ORDER TO HOLD ON TO THE HUNDREDS OF MILLIONS OF EUROS OF YEARLY PROFIT GAINED THROUGH THESE PRODUCTS
BY THE COMPANIES PRODUCING THEM.
Those three pesticides will be officially banned for a trial period of two years at the end of which the sanitary authorities will decide whether the
ban has had an effect on the slaughtering of the bees and if a definitive ban is to be ordered.
But this alleged interdiction cannot have any effect on the health of bees. BECAUSE THE THREE BEEKILLING PESTICIDES WILL BE BANNED ONLY A FEW MONTHS A
YEAR AND WILL BE PROFUSELY USED THE REST OF THE TIME - on about 85% of grains and on a large portion of the crops of fruit , vegetable and aromatic
herbs – thus widely poisoning the soil and water and later spreading to the so-called «untreated» farmland.
Several studies have shown that those ultra-toxic substances can still be present in the soil three years after a treatment has been done (4) AND THAT
UNTREATED CROPS WHICH ARE PLANTED ANEW IN THE SAME SOIL SHOW TRACES OF NEONICOTINOIDES EVEN IN THEIR POLLEN
 THAT BEES LATER COME TO COLLECT. (5)
A the end of the two-year trial test , the companies will be able to show that bees continue to be decimated in spite of the ban on their products and
thus state that they are in no way responsible. They will have succeeded in using their products and hold on to their profits - for a very long time.
This diabolic plan can only bring an unprecedented environmental disaster.
It is still possible to prevent this disaster BUT ACTING QUICKLY IS URGENT. In a few days the European Commission will adopt the final version of the
european rules concerning those three pesticides.
It is urgent to act before the Commission takes a stand, if we want to obtain A REAL BAN ON THOSE PESTICIDES. CLICK HERE NOW TO SIGN UP THE EUROPEAN
PETITION AGAINST THE LOBBIES! ( http://actions.pollinis.org/ban_nicotinoids_petition_european_commission/ )
If we do not react now, this is what will happen in the next two years:
-Neonicotinoids will continue to be used on winter crops, thus deeply permeating soil and water.
- Untreated Spring and Summer crops will become infected by the remnants of those pesticides and will poison bees.
- Bee large-scale mortality will persist, despite the alleged ban on neonicotinoids.
Syngenta, Monsanto, Bayer and all the agrochemical laboratories will be able to claim that their products have no effect on bee mortality and will
obtain the complete rehabilitation of those products on the market.
And there will be nothing left for us but to weep!
WE MUST NIP THIS DISASTROUS PLAN IN THE BUD AND DEMAND FROM THE EUROPEAN COMMISSION A STRAIGHTFORWARD BAN ON THOSE BEEKILLING PESTICIDES, AS THE
EUROPEAN COMMISSION IN FACT PRETENDS TO DO.
No more compromise, no more scheming
. If a two-year test is necessary to evaluate the real impact on pollinators of those pesticides, let us do it
honestly, thoroughly!
According to INRA (the very official French Institue for Agronomical Research), farmers themselves would have nothing to lose from the test: pesticide
consumption could be reduced by 30 to 40% without any reduction of their income - by simply getting back to rotating cultures that would quite
effectively fight parasites while significantly reducing the use of chemical treatments(6).
Imagine, for France alone, there areover 20.000 tons of ultra-toxic substances which are unecessarily spread annually on our countryside!
The only ones suffering would be the agrochemical giant firms and their profits
But Nature is not concerned with profits!
SO PLEASE HELP POLLINIS IN CREATING A REAL SHOCK WAVE THROUGH ALL OF EUROPE (
http://actions.pollinis.org/ban_nicotinoids_petition_european_commission/ ) TO COUNTER THE AGROCHEMICAL LOBBIES THAT ARE READY TO SACRIFICE YOUR
HEALTH, YOUR FOOD AND EVEN NATURE IN THE YEARS TO COME SO AS TO HOLD ON TO THEIR IMMEDIATE PROFITS.
SIGN THIS PETITION ( http://actions.pollinis.org/ban_nicotinoids_petition_european_commission/ )AND SEND THIS E-MAIL TO AS MANY AS POSSIBLE AROUND
YOU.
In advance, thank you!
 
Nicolas LAARMAN
National Secretary of Pollinis

Repost 0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 11:01
Repost 0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 18:05

 

UPDATE :

 

Le Japon secoué par de nombreux séismes

22 avril 2013

Le pays a subi pas moins d’une trentaine de séismes et répliques dans les 7 derniers jours. Ces derniers...

source : http://www.japoninfos.com/

 

The earth is shaking all over the world these times ; be careful ; get prepared for a major nuclear disaster (see recommendations how to protect and detoxify).

 

April 20 : earthquake in China magnitude 6.6

http://www.lepoint.fr/monde/des-centaines-de-victimes-dans-un-seisme-en-chine-20-04-2013-1657265_24.php

 

April 19 : earthquake in Japan magnitude 7.2

http://earthquaketrack.com/quakes/2013-04-19-03-05-53-utc-7-2-122 

 

April 17 : earthquake in Japan magnitude 5.7

http://earthquaketrack.com/quakes/2013-04-17-12-03-31-utc-5-7-45 

 

April 17 : Violent earthquake at Iranian/Pakistan border : M 7.8 followed by aftershocks of 6.0 and 5.3 ; see link :

http://edition.cnn.com/2013/04/17/world/asia/pakistan-earthquake/index.html?hpt=ias_c1

 

Worldwide earthquakes April 16 / 17 ; learn more on

http://earthquake-report.com/2013/04/15/earthquakes-in-the-world-on-april-16-2013-m2-5-or-more/

 

More on this topic : see Indian Video

http://earthquake-report.com/2013/04/16/massive-earthquake-iran-pakistan-border-region-on-april-16-2013/

 

 

http://news.fr.msn.com/ecologie/le-japon-pourrait-%C3%AAtre-touch%C3%A9-par-un-tsunami-de-plus-de-trente-m%C3%A8tres-de-hauteur#fbid=k1oTK9V3rF5

Le Japon pourrait être touché par un tsunami de plus de trente mètres de hauteur

Le tsunami du 11 mars 2011 a fait près de vingt mille morts (sans compter les disparus)

Marquée par un tremblement de terre de magnitude 9,0 sur l'échelle de Richter, par un tsunami littéralement monstrueux et bien sûr par l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, lequel débuta peu après cet effroyable « combo » naturel, la journée du 11 mars 2011, qui fit dix-neuf mille morts, est évidemment à marquer d'une pierre noire dans l'histoire du Japon. Le pays du soleil levant pourrait cependant ne pas être au bout de ses peines.

Un peu plus d'an après, il en est encore à panser ses plaies. Rapidement entamé, l'effort de reconstruction se poursuit de surcroît dans un contexte sismologique des plus tendus. Des experts de l'Institut de Recherche sur les Tremblements de terre de l'Université de Tokyo ont en effet récemment évalué à 70 % la probabilité que la capitale nippone – que l'ex-gouvernement de Naoto Kan a envisagé d'évacuer, et toute son agglomération avec elle, dans le sillage de la catastrophe de Fukushima - soit affectée par un séisme de magnitude 7,0 sur l'échelle de Richter au cours des quatre prochaines années. Le pourcentage grimperait à... 98 % pour une secousse tellurique analogue survenant d'ici trois décennies. La centrale accidentée précitée ne serait pas davantage à l'abri, d'où une angoisse populaire latente, angoisse d'autant plus compréhensible que quelque vingt-quatre mille tremblements de terre ont été enregistrés entre le 11 mars et le 11 avril 2011, soit dix-huit fois plus que durant les neuf années précédentes. Véritable « poudrière sismique », le Japon pourrait aussi être touché par une « méga-vague » de... plus de trente-quatre mètres de haut (!) qui inonderait la majeure partie de sa côte Pacifique. Effrayante et conditionnée par une autre secousse de magnitude 9,0, la prédiction émane d'un panel d'experts dépendant du cabinet du Premier ministre et cité par nos confrères du Guardian. Elle « pulvérise » en outre une autre prophétie datant de 2003, selon laquelle la hauteur potentielle maximale d'un tsunami serait inférieure à vingt mètres.

Ne pas relancer la machine atomique

Problème : bien qu'un seul réacteur atomique soit actuellement en service sur les cinquante-quatre que compte le pays – il sera vraisemblablement fermé pour maintenance à partir du mois prochain -, aucune centrale ne pourrait aujourd'hui réchapper à une telle déferlante. L'unité de Fukushima-Daiichi a été conçue pour « encaisser » un tsunami de six mètres de haut, c'est-à-dire à peu près la moitié de celui du 11 mars dernier. Quant à la centrale d'Hamaoka, exploitée par Chubu Electric Power, fermée depuis l'an dernier (NDLR : des spécialistes ont il est vrai estimé qu'elle a 90 % de chances d'être frappée par un séisme de magnitude 8,0 ou plus à l'horizon 2041) et située dans le centre du pays, elle sera protégée à compter de 2013 par un mur de dix-huit mètres de haut, trois de moins que la hauteur du raz-de-marée qui pourrait la submerger dans les prochaines années. Les conclusions terrifiantes du panel, qui a toutefois souligné que son scénario évoque « le pire des tsunamis possibles » et que « sa probabilité est extrêmement faible », ont vocation à aider les pouvoirs publics à élaborer des mesures d'urgence, rapporte l'AFP. En attendant, il paraît désormais limpide que remettre en service l'un ou l'autre des réacteurs nucléaires du pays construits dans une zone à risques serait de l'inconscience pure et simple. L'application stricte du principe de précaution s'impose.

Source - zegreenweb, zegreenweb, Mise à jour : lundi 2 avril 2012 

 

 

 

Be prepared for even stronger ones !

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:19

Urgent ! Nous y sommes presque. Dans quelques heures, Avaaz tiendra une conférence de presse à Quito avec des chefs indigènes pour dévoiler notre appel pour sauver l'Amazonie. Atteignons vite 1 million de signatures -- signez dès à présent puis diffusez la pétition tout autour de vous!

Chères amies, chers amis d’Avaaz,



Les Kichwa de Sani Isla nous appellent à l’aide pour empêcher le gouvernement équatorien de transformer leur forêt, la forêt amazonienne, en champ pétrolifère. En attirant l’attention des médias sur ce scandale, nous pouvons faire en sorte que le président Rafael Correa respecte les lois pour l’environnement et ainsi stopper la ruée vers l’or noir en Amazonie. Signez la pétition maintenant:

Signez la pétition

Au cœur de l’Équateur, une grande firme tente de transformer la plus belle des forêts vierges en un champ de pétrole. Le peuple Kichwa (les Quechua d’Équateur) résiste avec bravoure et vient de nous appeler à l’aide pour sauver leur terre natale.

Cette communauté a signé un texte pour s’engager à ne jamais vendre ses terres, où chassent les jaguars et où un seul hectare peut héberger une biodiversité plus importante que toute l’Amérique du Nord! Mais le gouvernement équatorien tente d’acheter leur silence pour ouvrir 4 millions d’hectares aux grandes compagnies pétrolières. Le président Correa est en ce moment-même en pleine bataille électorale et il mise sur son image de défenseur de l’environnement et des peuples indigènes. Si nous parvenons à faire comprendre au monde entier que son programme n’est pas si “vert” qu’il le prétend et à propulser la protection de l’Amazonie à la une du débat électoral équatorien, nous pouvons stopper net cette ruée vers l’or noir.

Jusqu’ici, le peuple Kichwa tient bon avec courage mais les grandes firmes pétrolières peuvent arriver à tout moment pour démarrer les forages. Les Kichwa nous appellent à l’aide pour sauver leur Amazonie, notre Amazonie. Signez cette pétition et parlez-en à tous vos amis. Avec un million de signatures, nous pourrons attirer l’intérêt des journalistes du monde entier sur cette question et créer une déferlante médiatique qui forcera Rafael Correa à faire marche arrière:

http://www.avaaz.org/fr/petrole_en_amazonie_rb/?bNYLJab&v=21596

Suite à la pollution des eaux équatoriennes par Texaco et d’autres grandes compagnies pétrolières et à la destruction de précieux écosystèmes, Rafael Correa avait été le premier dirigeant au monde à reconnaître les droits de «Mère Nature» dans la Constitution. Il avait même déclaré que «l’Équateur n’est pas à vendre» et promu une initiative novatrice dans le Parc national Yasuni, où la communauté internationale finance la non-exploitation des gisements pétroliers et ainsi la protection de la forêt vierge. Aujourd’hui, il est à deux doigts de retourner sa veste.

Détail scandaleux: le territoire des Kichwa se situe en partie dans le Parc national Yasuni. Mais le projet de Rafael Correa est encore plus incroyable: dans quelques jours, des hauts fonctionnaires se rendront dans les grandes capitales mondiales pour proposer aux investisseurs étrangers d’extraire le pétrole sur 4 millions d’hectares de forêt (soit plus que la surface des Pays-Bas!). L’Équateur, comme tous les pays, a le droit d’exploiter ses ressources naturelles, mais même sa propre Constitution précise qu’il doit respecter les droits des peuples indigènes et de leur magnifique forêt, qui rapporte chaque année des millions de dollars à l’Équateur grâce au tourisme.

Aujourd’hui Rafael Correa est pris dans une rude bataille pour sa réélection. C’est le moment parfait pour lui rappeler ses promesses en matière d’environnement et le contraindre à respecter sa Constitution verte. Signez maintenant pour soutenir les Kichwa et sauver leur forêt:

http://www.avaaz.org/fr/petrole_en_amazonie_rb/?bNYLJab&v=21596

Année après année, les membres d’Avaaz se battent pour protéger l’Amazonie au Brésil et en Bolivie. En soutenant les communautés indigènes, nous leur avons fait gagner de nombreuses victoires. Aujourd’hui, ce sont les Équatoriens que nous épaulons. Répondez à notre appel urgent pour sauver leur forêt.

Avec espoir et détermination,

Alex, Pedro, Alice, Laura, Marie, Ricken, Taylor, Morgan et toute l’équipe d’Avaaz

Pour en savoir plus:

En Equateur, les indigènes refusent le pétrole (Novethic)
http://www.novethic.fr/novethic/planete/economie/matieres_premieres/en_equateur_indigenes_refusent_petrole.jsp

Reconnaître les droits de la Nature : un nouvel outil législatif pour les forêts tropicales d’Equateur (FNE)
http://www.fne.asso.fr/fr/reconnaitre-les-droits-de-la-nature-un-nouvel-outil-legislatif-pour-les-forets-tropicales-d-equateur.html?cmp_id=37&news_id=12521

En Equateur, la biodiversité à l’épreuve de la solidarité internationale (Le Monde diplomatique)
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/06/BERNIER/47849

Pétrole: menaces sur l'Amazonie (France info)
http://www.franceinfo.fr/monde/petrole-menaces-sur-l-amazonie-752039-2012-09-28

Equateur : les indigènes font plier Texaco (La Vie)
http://www.lavie.fr/hebdo/2011/3417/equateur-les-indigenes-font-plier-texaco-23-02-2011-14284_202.php

Equateur, le Parc Yasuni : l'ultimatum écologique (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/22/equateur-le-parc-yasuni-l-ultimatum-ecologique_1456129_3232.html

How oil extraction impacts the rainforest (Amazon Watch, en anglais)
http://amazonwatch.org/news/2013/0107-oil-extraction-how-oil-production-impacts-the-rainforest

Repost 0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 16:24

POLLINIS - lettre d'information mai 2014 - pétition urgente

 

Incroyable! 750 000 signatures en moins de 36 heures. Envoyez cette campagne à toutes vos connaissances -- et soyons 2.5 millions avant le RDV crucial de demain!

Chères amies, chers amis d’Avaaz,



Dans le monde entier, les abeilles sont menacées d’extinction et l'agence sanitaire européenne vient de reconnaître la toxicité de certains pesticides. Nous avons 24 heures avant une rencontre-clé: mobilisons 2 millions de personnes pour sauver les abeilles. Cliquez ici pour agir maintenant:

Signez the petition

Dans le monde entier, des milliards d’abeilles meurent en silence, menaçant nos cultures et notre alimentation. Mais dans 24 heures, l’Union européenne pourrait interdire les pesticides les plus dangereux et ouvrir la voie à une interdiction internationale qui pourrait bel et bien sauver les abeilles.

Quatre pays européens ont déjà interdit ces poisons; les colonies d’abeilles s’y reconstituent lentement. Voilà quelques jours, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a déclaré pour la première fois que certains pesticides tuent les abeilles. Aujourd’hui, juristes et députés européens appellent à une interdiction totale. Mais Bayer et d’autres producteurs de pesticides mènent un lobbying acharné pour maintenir leurs produits sur le marché. Si, massivement, nous dénonçons leur action, nous pourrons pousser la Commission européenne à faire passer la santé des citoyens et la protection de l’environnement avant les plus-values de quelques actionnaires.

Heureusement, nous savons que nos voix comptent! L’an dernier, nos 1,2 million de signatures avaient forcé les autorités américaines à engager une consultation sur les pesticides. Aujourd’hui, avec 2 millions de signatures, nous pouvons convaincre l’UE de se débarrasser de ces poisons et paver la voie à une interdiction planétaire. Signez cette pétition urgente essaimez en l’envoyant à tous vos proches. Avec des députés européens, nous remettrons votre message lors de la réunion-clé qui aura lieu à Bruxelles cette semaine:

http://www.avaaz.org/fr/hours_to_save_the_bees_rb_fr/?bNYLJab&v=21527

Les abeilles ne servent pas uniquement à produire du miel: elles sont essentielles à la vie sur Terre et pollinisent chaque année 90% des plantes sauvages et cultivées. Ces dernières représentent une valeur d’environ 40 milliards de dollars et plus d’un tiers des disponibilités alimentaires mondiales. Si les abeilles disparaissent, nos fruits, légumes et noix préférés pourraient disparaître des étals.

Au cours des dernières années, les colonies d’abeilles ont fortement décliné. Des espèces se sont déjà éteintes et certaines espèces américaines ont vu leurs colonies décimées, réduites à 4% de leur population habituelle. Les scientifiques cherchent des réponses depuis longtemps, et aujourd’hui, l’EFSA affirme que certains pesticides, les néonicotinoïdes, pourraient être responsables de ce massacre. La France, l’Italie, la Slovénie et même l’Allemagne, pourtant patrie de Bayer, l’un des plus grands producteurs de ces pesticides, les ont déjà interdits. Mais Bayer continue d’exporter son poison dans le monde entier.

Aujourd’hui, nous entrons dans une phase cruciale pour l’interdiction des pesticides. Les députés européens intensifient leur pression sur la Commission et certains pays pour faire adopter une loi contre ces poisons. Nous pouvons les aider par un soutien citoyen massif contre ce puissant lobby. Signez cette urgente pétition adressée aux responsables européens et partagez cet e-mail autour de vous:

http://www.avaaz.org/fr/hours_to_save_the_bees_rb_fr/?bNYLJab&v=21527

Les menaces s'accumulent sur la biodiversité qui nous permet de vivre et d'admirer la nature. Les membres d’Avaaz s’unissent une fois encore pour protéger les animaux en danger,grands ou petits. Qu’il s’agisse de gagner une bataille pour empêcher la Commission baleinière internationale de légaliser le meurtre de ces géants des océans ou qu’il s’agisse de sauver les abeilles, ces minuscules créatures dont la nature est si dépendante, nous allons nous unir pour défendre le monde que nous voulons.

Avec espoir,

Luis, Ari, Alice, Iain, Ricken, David, Alaphia et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS:

Pesticides: un risque enfin admis pour les abeilles (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/16/pesticides-un-risque-enfin-admis-pour-les-abeilles_1817630_3244.html

Un pesticide pour expliquer l’effondrement des colonies d’abeilles (Conso-Globe)
http://www.consoglobe.com/colonie-abeilles-pesticides-effondrement-cg

La pollinisation (Agriculture.technomuse.ca)
http://www.agriculture.technomuses.ca/francais/les-abeilles/la-pollinisation/effets-sur-fruits.php

Donnons une chance aux abeilles (Alliance des Verts Européens, communiqué)
http://www.greens-efa.eu/donnons-une-chance-aux-abeilles-9026.html"

L’EFSA identifie les risques associés aux néonicotinoïdes pour les abeilles (EFSA)
http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campaign=beehealth

 

 

Quelle est la cause principale de la mort des abeilles?

 

LA CAUSE PRINCIPALE SONT LES PRODUITS CHIMIQUES

UTILISES POUR DETRUIRE MALADIES

VU QUE ABEILLES BUTINENT VARIETE PLANTES

VU TOUS LES PRODUITS MELANGES

VU QU IL SE FORME DE NOUVELLES FORMULES CHIMIQUES

ABEILLES AVORTENT ABEILLES MALADES

IL EST URGENT UTILISER PRODUITS MOINS TOXIQUES

SINON ABEILLES MOURRONT TOT OU TARD

IL FAUT UTILISER PRODUITS NATURELS POUR TRAITER MALADIES

 

VU L IMPORTANCE ABEILLES POUR L HUMANITE

VU URGENCE PROBLEME

IL FAUT CHANGER PRATIQUE POUR ASSURER SURVIE ABEILLES

 

VU TOUS CES POINTS

IL FAUT SAUVER ABEILLES AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD

 

MELANGE DES PRODUITS CHIMIQUES LE PLUS DANGEREUX

(Message Divin reçu le 27 novembre 2010)

 

Plus à ce sujet : Mort des abeilles     

 

Message Divin confirmé :

 

20.03.2014

Immer wieder wird die schädliche Wirkung von Pestiziden auf Honigbienen diskutiert. Eine Studie zeigt nun: Schon in geringen Mengen bringen einige der Schadsubstanzen das Nervensystem von Wildbienen und Hummeln durcheinander und rauben den Tieren die Orientierung.


Pflanzenschutzmittel verschlechtern Forschern zufolge die Orientierungsfähigkeit von Honigbienen und anderen bestäubenden Insekten. Schon kleine Mengen von Pestiziden wirkten sich auf das Nervensystem auch von Wildbienen und Hummeln aus, fand ein Team um den Neurobiologen Randolf Menzel von der FU Berlin heraus. Erst im Juli 2013 hatten Forscher nachgewiesen, dass ein Cocktail aus Pestiziden Bienen deutlich schwächt.


pour voir l'article en entier :


source : http://www.spiegel.de/wissenschaft/natur/pestizide-machen-bienen-orientierungslos-a-959820.html


 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 09:02

Madame, Monsieur,

Assemblée Nationale
Nous avons une occasion unique de stopper la disparition dramatique de millions d'abeilles, mais tout repose sur votre député.

Demandez-lui dès maintenant de signer la proposition parlementaire contre les insecticides tueurs d'abeilles.
Pour préserver les pollinisateurs et la biodiversité.

Interpellez votre depute

Le phénomène de disparition des abeilles est en train de prendre un tour dramatique.
Les derniers chiffres de l'Institut de recherches publiques FranceAgrimer, dépendant directement du Ministère de l'Agriculture, sont effarants :
Plus de 1 000 colonies d'abeilles sont décimées en France... CHAQUE JOUR !
En seulement 6 ans, le nombre d'apiculteurs aurait chuté de plus de 40 % ! Et ce serait « directement corrélé à la disparition des abeilles » d'après France Agrimer 1.
C'est une véritable révolution silencieuse et tragique que nous sommes en train de vivre.
La majeure partie de ce que nous cultivons aujourd'hui et consommons au quotidien est en danger : tomates, courgettes, melon, pastèque, fraises, pommes, abricots, cassis, mûres, choux, oignons, poivrons, poireaux, persil, tournesol...

Les abeilles ne font pas uniquement du miel. Elles sont une humble et gigantesque force de travail, pollinisant 80 % des plantes à fleurs sur terre, et près de 90 % des plantes que nous cultivons. Il n'existe aucune alternative, ni technique, ni scientifique, pour les remplacer 2.

Sans elles, c'est l'alimentation de toute la population qui est menacée ! Sans parler de millions d'espèces d'insectes, d'oiseaux et de mammifères qui dépendent directement de ces plantes pour se nourrir.
Ce déclin catastrophique des abeilles est un phénomène complexe. Mais parmi les multiples facteurs qui joueraient un rôle dans cette hécatombe, il y en a un – majeur, décisif – qui est aujourd'hui clairement identifié et dénoncé par plus d'une quarantaine d'études scientifiques menées à travers le monde depuis plus de dix ans 3.
Il s'agit d'un groupe d'insecticides utilisés massivement sur les cultures : les néonicotinoïdes.
Ce sont des variétés de pesticides systémiques, c'est-à-dire qu'ils sont mis sur la graine de la plante, et lorsque celle-ci poussera, elle suintera des composants chimiques à forte dose qui ne laissent aucune chance aux insectes quels qu'ils soient.
Les hécatombes ont commencé, et progressivement augmenté dans les années qui ont suivi l'apparition de ces nouveaux pesticides sur le marché, dans les années 1990. Et les populations d'abeilles augmentent là où ces produits ont été interdits.
Les preuves à charge contre ces pesticides ultra-nocifs sont accablantes, et pourtant...
Sous la pression des grands groupes agrochimiques, Bayer, Syngenta, Dow Chemical ou Monsanto, ils continuent à être autorisés, commercialisés et utilisés massivement dans les champs, - tuant ainsi des millions d'abeilles chaque année 4.
C'est pour couper court à cette situation dramatique que la députée Laurence Abeille (la bien-nommée !) a déposé une proposition de résolution pour interdire immédiatement les pesticides néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles.
Si cette résolution était adoptée par l'Assemblée Nationale, des millions d'abeilles seraient sauvées, permettant ainsi la préservation de l'écosystème et de l'alimentation des générations futures 5.
Plusieurs de ses collègues soutiennent déjà l'initiative de Laurence Abeille, mais si nous ne faisons pas immédiatement et massivement pression sur les députés pour qu'ils co-signent cette proposition, elle sera rejetée.
De leur côté, les lobbys de l'industrie des pesticides sentent l'étau se resserrer. Et ils font des pieds et des mains pour que leurs produits continuent à être vendus : ils brandissent de pseudos arguments scientifiques pour prouver qu'on n'a pas d'autre choix que d'utiliser leurs poisons, ils prédisent des licenciements massifs si leurs produits étaient interdits...
Ils sont en passe de bloquer la proposition de Laurence Abeille à l'Assemblée Nationale.

C'est pour cela que je vous demande d'interpeller dès à présent le député de votre circonscription, afin de lui demander de cosigner cette proposition de résolution.
C'est très simple, il vous suffit de suivre ce lien :
http://www.pollinis.org/petitions/proposition_Laurence_Abeille.php
Et s'il vous plaît, transmettez cet email à vos contacts pour leur demander de faire pression à leur tour sur leur député pour qu'il co-signe la proposition de résolution pour mettre fin à cette hécatombe.

Pour peser dans la balance face aux multinationales agrochimiques, la mobilisation doit être massive. Il faut que chaque député reçoive des milliers de messages provenant de citoyens électeurs de sa circonscription.

Nous devons donner le plus d'ampleur possible à cette action primordiale (ce n'est pas tous les jours qu'une députée se positionne aussi franchement dans le combat pour sauver les abeilles !).

C'est pour cela que toute l'équipe de Pollinis a travaillé d'arrache-pied pour recenser les noms, les emails et les circonscriptions de chacun des 577 députés qui siègent à l'Assemblée nationale, pour que vous n'ayez plus qu'à mettre votre nom et qu'un email soit envoyé directement à votre député.

Pour envoyer votre email à votre député, cliquez ici.

Et s'il vous plaît, juste après avoir signé, transmettez cet email à vos amis pour qu'ils interpellent eux aussi leur député. Seule une mobilisation massive des citoyens pourra décider les députés de tous bords politiques à cosigner cette proposition de résolution.

Je compte sur vous !
Merci d'avance,

Nicolas Laarman
Délégué général - Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature
 
SOURCES ET COMPLÉMENT D'INFORMATIONS :

(1) FranceAgrimer – Etablissement National des Produits de l'Agriculture et de la Mer :
 Audit économique de la filière apicole française – Septembre 2012
http://www.franceagrimer.fr/Actualites/node_22291/Audit-economique-de-la-filiere-apicole-francaise/%28filiere%29/983/%28nodeActu%29/985

(2) Global Honey Bee Colony Disorders and Other Threats to Insect Pollinators :
http://www.unep.org/dewa/Portals/67/pdf/Global_Bee_Colony_Disorder_and_Threats_insect_pollinators.pdf

PNUE : les abeilles menacées d'extinction, l'humanité met en cause son avenir : http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=24688#.UP2311HWnrk

(3) 47 études qui condamnent les néonicotinoïdes : http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=74

(4) Le futur des abeilles est-il entre les mains du lobby des pesticides - Corporate Europe Observatory, European Beekeeping Coordination - Novembre 2010 : http://bee-life.eu/fr/doc/151/

(5) Assemblée Nationale – N° 300 : Proposition de résolution relative à la préservation des insectes pollinisateurs et à un moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes et des phénylpyrazoles : http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0300.asp

Repost 0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 09:50
Repost 0