Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 11:10

Vidéo sur la mort des abeilles - vu l'enjeu énorme, merci de faire connaître ce lien !

 

_________________

 

Madame, Monsieur,

 

Les lobbys de l'agrochimie viennent de tenter un coup de poker magistral au Parlement européen.

Et il s'en est fallu de peu que les députés adoptent, sans même en avoir conscience, un texte (1) qui aurait réhabilité sans conditions les pesticides tueurs d'abeilles dans toute l'Europe...

...Un texte qui aurait remis en question le rapport de l'EFSA, l'autorité sanitaire européenne, préconisant le retrait pur et simple des néonicotinoïdes de tout l'espace européen... Et tiré un trait sur plus d'une centaine d'études dénonçant la toxicité exceptionnelle de ces insecticides et leurs effets catastrophiques sur les abeilles, l'environnement et l'avenir même des cultures qui nous nourrissent aujourd'hui...

Cette tentative scandaleuse des lobbys et des députés européens qui leur sont favorables méprise les efforts acharnés menés par les apiculteurs et des millions de citoyens à travers l'Europe pendant plus de dix ans pour sauver les pollinisateurs et les cultures qui en dépendent.

 

Elle trahit surtout l'influence grandissante des lobbys de l'agrochimie auprès des institutions européennes, et le détournement du processus démocratique au profit d'une petite poignée d'intérêts particuliers.

Il est encore temps d’agir : la façon la plus efficace de contrer, une bonne fois pour toutes, l’influence des lobbys agrochimiques, c'est d'obtenir une interdiction réelle des pesticides tueurs d’abeilles. Et pour ça, un moyen de pression exceptionnel se présente à nous - les élections européennes de Mai 2014.

D’ici peu, les candidats vont se mettre en campagne pour essayer de glaner nos voix.

C'est une occasion unique de leur faire entendre, par une mobilisation massive et immédiate de millions de citoyens à travers toute l'Europe :

Nous refusons que les futurs députés européens censés nous représenter sacrifient lalimentation et lenvironnement des générations futures pour satisfaire les profits immédiats de quelques multinationales bien placées... Leur élection dépend de leur engagement aujourd'hui !

S’il vous plaît, signez immédiatement l'Appel aux futurs députés européens pour faire interdire définitivement les pesticides tueurs d'abeilles en Europe.

Pollinis fera suivre cet Appel à tous les candidats de votre circonscription qui se présentent aux élections européennes - au fur et à mesure que les signatures nous arriveront.

Et sil vous plaît, faites passer le message à vos amis et contacts de lEurope entière, pour mettre la pression aux candidats de tous les pays de lUE ! Nous voulons les noyer sous un flot de messages exigeant leur engagement ferme à faire interdire définitivement les néonicotinoides en Europe s'ils veulent être élus (ou ré-élus).

 

Nous les contacterons un par un, et nous ferons connaître à tous leur position, avant les élections. Les élections sont le seul moment où les députés ont vraiment besoin de nous rendre des comptes. Ils nous suivront si nous sommes suffisamment nombreux à l'exiger.

Il est grand temps d'agir : les lobbys n'en resteront pas là. Et les tentatives pour blanchir leurs produits vont se multiplier dans les mois qui viennent si nous, citoyens européens, ne nous dressons pas massivement aujourd'hui pour exiger une interdiction totale et définitive des néonicotinoïdes sur tout le territoire européen.

Regardez comment les lobbys s'y sont pris pour essayer de manipuler les institutions européennes :

 

L'euro-députée Anthea McIntyre, membre suppléante de la Commission agriculture et connue pour relayer les intérêts des industriels britanniques au sein du Parlement européen, a commencé par déposer un texte intitulé « L'Avenir du secteur horticole en Europe –stratégies pour la croissance ».

A l'intérieur de ce texte, noyées au milieu d'une cinquantaine de recommandations pour soutenir les entreprises européennes de la filière horticole, une série de propositions directement dictées par les firmes agrochimiques –les seules à avoir été consultées pour la rédaction de ce texte.

L'une de ces propositions demandait, sans aucune argumentation, la réhabilitation pure et simple des insecticides néonicotinoïdes partiellement interdits en Europe, sur certaines cultures et àcertaines périodes de l'année.

 

Alertés, une poignée de députés se sont dressés pour exiger le retrait immédiat du texte. Et ils ont heureusement été entendus à une très courte majorité par les autres députés. Pour cette fois…

C'est pour leur barrer la route une bonne fois pour toutes que je vous demande de signer au plus vite l'Appel aux futurs députés européens. Pour rendre les institutions démocratiques européennes aux citoyens qu'elles sont censées servir.

Pollinis est en train de créer un véritable « lobby de citoyens »pour faire valoir nos droits et nos intérêts auprès des institutions européennes et peser dans la balance face aux lobbys de l'agrochimie.

Les forces auxquelles nous nous attaquons sont colossales :

La vente du seul imidaclopride, l'un des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles partiellement interdit en Europe, rapporte àlui seul plus de 2,6 milliards de dollars chaque année à la firme Bayer qui le commercialise - de quoi payer des bataillons de scientifiques et d'avocats et de juristes pour faire passer les intérêts àcourt terme des firmes agrochimiques avant l'intérêt de centaines de millions de citoyens à travers le monde.

Nous n'avons pas leurs milliards pour nous défendre, mais nous avons le nombre suffisant pour contraindre n'importe quel élu à nous écouter, si nous réussissons à alerter et rassembler un maximum de citoyens à travers l'Europe.

Nous ne pouvons pas baisser les bras, l'enjeu est trop grand. Si ces produits reviennent sur le marché, c’est la mort assurée de dizaines de millions d’abeilles supplémentaires !

 

Rappelez-vous : il y a quelques mois, un document interdisant trois pesticides notoirement meurtriers pour les pollinisateurs (la Clothianidine, le Thiamethoxame et l'Imidaclopride) pour deux ans, le temps de voir si les abeilles se portent mieux (2).

A l’époque, tous les défenseurs des pollinisateurs avaient crié victoire : cela faisait si longtemps que nous nous battions tous pour débarrasser les champs et les cultures de ces pesticides si nocifs pour les abeilles qu'ils sont capables de décimer des colonies entières en quelques jours (3).

Nous avons vite réaliséque cette interdiction est un leurre.

 

Il s'agit en véritéd'un plan désastreux imaginépar les firmes agrochimiques –BayerCrop et Syngenta en tête - pour blanchir leurs produits et sécuriser des centaines de millions d'euros de profits annuels.

Nous devons absolument contrer ce plan destructeur dès maintenant, en agissant sur les futurs députés européens, avant que les conséquences soient irréversibles pour les pollinisateurs, les cultures et toute l'alimentation dans les années àvenir.

 

Ce plan, le voici :

La régulation de la Commission européenne décrète que les pesticides tueurs d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année –sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques –empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant «non-traitées ».

De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'àdix-neuf ans après le traitement (4), et dans de grosses concentrations les premières années. Du coup, les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles ! (5)

A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgréla soi-disant interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi àblanchir leurs pesticides et àmaintenir leurs profits –et pour longtemps !

Et des centaines et des centaines de tonnes de néonicotinoïdes continueront d'être utilisés en pure perte dans l'agriculture, détruisant l'écosystème et mettant en péril l'alimentation et la survie des générations futures.

 

Je dis bien en pure perte, car ici encore bon nombre d'études et d'analyses ont montré que les pesticides néonicotinoïdes sont loin d'être indispensables à l'agriculture, comme voudraient le faire croire les firmes agrochimiques :

- ils sont beaucoup trop puissants par rapport aux insectes qu'ils sont censés combattre (on a multiplié par 900 la toxicité des pesticides en quelques années, c’est totalement démesuré !) ;

- ils sont utilisés de façon systématique, en dépit du bon sens, peu importe si les cultures risquent d'être attaquées par des pestes ou non ;

- ils coûtent cher, car issus d'une technologie coûteuse (celle de l'enrobage de la graine, spécialité de Bayer, Syngenta et Monsanto)

 

Une étude montre noir sur blanc qu'en termes de rendement pour l'agriculteur, l'utilisation de ces pesticides de façon systématique ou non ne fait aucune différence. Mais vu leur coût élevé, l'agriculteur ferait plus de profits s'il ne les utilisait pas (6).

Vous l'avez bien compris, àpart les grosses entreprises agrochimiques, PERSONNE n'a àgagner àlaisser ces produits toxiques sur le marché : la nature en meurt, l'humanitéest menacée, et seule une mobilisation massive des citoyens àtravers toute l'Europe pourra stopper ce plan destructeur des agrochimistes.

 

Avec les élections européennes qui approchent, nous avons une occasion unique dobliger les futurs députés européens àprendre des engagements fermes et précis sur les pesticides tueurs dabeilles. Cest maintenant quil faut agir :

Signez vite la pétition aux candidats de votre circonscription !

D’ici peu ils entreront en campagne : nous devons les obliger à intégrer dans leur programme l’interdiction des néonicotinoïdes, si importante pour l’avenir des abeilles, de notre alimentation et de la Nature.

Une fois élus, ils ne doivent pas avoir d’autre choix que de promulguer une interdiction REELLE des pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles, qui barrera définitivement la route à toute tentative de manipulation de la part des lobbies agrochimistes.

 

Pour aider Pollinis àmettre une pression maximale sur les eurodéputés de toute lEurope, merci de :

1/ Signer dès maintenant votre pétition aux députés de votre circonscription

2/ Transférer cet email le plus largement possible autour de vous, surtout si vous avez des amis ou des contacts dans dautres pays de lUnion Européenne. Pour que notre campagne sur les futurs députés soit un succès, nous devons mettre une pression sur les candidats de lEurope entière !

 

Merci d’avance de votre action pour défendre les pollinisateurs et protéger l’environnement et l’alimentation des générations futures.

 

Nicolas Laarman
Délégué général 
POLLINIS

 

abeilles en danger

 

   

 

Partager cet article

commentaires