Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 20:17

 

RESUME partiel du DISCOURS de Takashi HIROSE  Video 

(démontrant la véracité des Messages reçus par radiesthésie depuis le 11 mars 2011)

 

Pourquoi il faut quitter le nucléaire – La vérité sur l'accident de Fukushima

 

Il confirme que tout le Japon est irradié. (annoncé dans Messages)

Lors d'un tremblement de terre récent, le Tokai No 2 a failli connaître un accident similaire à celui de Fukushima.

Le Japon produit suffisamment d'énergie sans les centrales nucléaires.

54 réacteurs au Japon sont en mauvais état de fonctionnement, considérés dangereux, devraient être arrêtés tout de suite

Les réacteurs 1, 2 et 3 fonctionnaient lors du tremblement de terre, réacteurs 4, 5 et 6 étaient arrêtés.

T. Hirose a la grosse crainte que le Japon manquera de nourriture (annoncé dans Messages)

Il s'attend à un gros tremblement de terre (annoncé dans Messages)

 

Il démontre que c'est le tremblement de terre qui a déclenché le melt-down (confirmé dans messages) et non le tsunami :

dans l'ordre : réacteur 1 (explosion d'hydrogène), 2 jours plus tard : réacteur 3 (explosion d'hydrogène), 1 jour plus tard : réacteur 2 (explosion d'hydrogène à l'extérieur), pratiquement au même moment : réacteur 4 (explosion, alors réacteur à l'arrêt) ont explosé après le tremblement de terre, fissures provoquées par le tremblement de terre

Le Gouvernement aurait menti sur le déroulement de l'accident. (répété de nombreuses fois dans Messages)

 

dans le local des turbines (indiqué dans Message) : radiation excessive dès le début due à fission de l'uranium

Le melt-down a commencé le 11 mars. (confirmé dans Messages)

avec des températures entre 2000 et plus de 4000 °C.

Le strontium provoque de la leucémie.

Le plutonium est la substance la plus toxique sur Terre.

Tous les isotopes nucléaires se sont transformés en gaz et ont été dispersés dans l'atmosphère. (confirmé dans Messages)

 

Un gros volume d'hydrogène s'est formé.

Pour éviter une énorme explosion, la seule solution était : ouvrir la vanne (venting). (mentionné dans Messages)

Conséquences : émission massive de substances radioactives dans l'air à Fukushima (annoncé et confirmé dans Messages)

Des barres de combustion ont été cassées, la structure du containment n'était prévue que pour 4 bars au maximum, alors qu'il y avait 8 bars.

hydrogène + oxygène = explosion du réacteur 1 (confirmé dans Messages)

(voir Spiegel Magazine du 14/3 pour la dispersion de la radioactivité)

 

Puis réacteur 3 fonctionnant au MOX a connu melt-down. (confirmé dans Messages)

Les barres de combustion étaient hors d'eau à ¾. (confirmé dans Messages)

Tuyauteries et câbles étaient sévèrement endommagés.

D'après Arnold Gundersen, expert américain en énergie nucléaire, les explosions du réacteur 1 et 3 étaient de nature différente.

Lorsque les barres de combustion sont placées trop près l'une de l'autre dans le pool de refroidissement, il y a risque de fission.

Au Japon, toutes les installations pour le traitement des barres de combustion usées sont complètes, raison pour laquelle les barres sont re-placées plus près l'une de l'autre.

D'après A. Gundersen une explosion "critique" s'est produite, comparable à celle de Chernobyl :

Par l'explosion, les barres de combustion ont été expulsées verticalement dans l'atmosphère pour retomber sous forme de débris hautement toxiques autour du réacteur 3.

Vu ce qui s'est passé, n'importe quelle centrale nucléaire au Japon pourrait connaître une explosion des barres de combustion usées en cas de coupure de courant.

Leçon à en tirer : il n'y a pas le temps d'arrêter un réacteur par phases successives.

 

TEPCO a déclaré auprès de l'IAEA que l'accident a été provoqué par le Tsunami.

Commission d'inspection dans les mains de l'industrie nucléaire.

Théorie de M. Tanaka : problèmes dûs à des fissures provoquées par le tremblement de terre

Suite au tremblement de terre en 2007, TEPCO continue de faire fonctionner 2 des 7 réacteurs endommagés au point d'être considérés comme dangereux par des "insiders".

TEPCO avait confirmé que tous ses réacteurs nucléaires étaient sûrs en cas de tremblement de terre.

L'accident du 11/3 a démontré le contraire, raison pour laquelle TEPCO a continué à mentir depuis. (répété plusieurs fois dans les Messages)

voir Publication de M. Tanaka dans The Economist of Japan, Mainichi Newspaper (septembre)

Le tremblement de terre a endommagé la structure des bâtiments, les tuyauteries, le système de câblage, réseau d'électricité.

 

Incident du 27 juillet : d'après M. Tanaka : convocation de 3 spécialistes (dont M. Tanaka) en énergie nucléaire par un membre du Parlement avec TEPCO et JNES ("experts en sécurité") ;

TEPCO et JNES étaient incapables de fournir des données pour soutenir leur théorie de l'accident, alors que leur apport sur l'accident a été soumis à l'IAEA.

Mitsuhiko Tanaka va faire une déclaration explosive prochainement.

T. Hirose fait appel aux Japonais de réclamer l'arrêt de l'énergie nucléaire.

Une timide résistance est en train de se former au Japon. Certains Gouverneurs refusent de remettre en service des centrales.

Le gouverneur de Fukui Prefecture a bien compris le problème No Un : la sécurité de la population. (préoccupation No Un de tous les Messages)

Cela n'est pas le cas du gouverneur de Ibaraki Prefecture.

 

Tout le Japon est dangereux vu les risques de tremblement de terre.

Depuis le 17 janvier 1995, le Japan est entré dans une période d'activité seismique pour des douzaines d'années ; à l'heure actuelle, le Japon se trouve au milieu de cette période.

Le tremblement de terre de l'Ouest de Tottori : 1500 Gal, celui de Fukushima : 500 Gal ; des tremblements de terre jusqu'à 2500 Gal ces dernières années

Il y a 4 ans, le Japon a failli connaître un melt-down suite à un tremblement de terre (6.8) ; il y avait le risque d'un melt-down de 7 réacteurs. Les fondations de la centrale furent endommagées.

Un an après, tremblement de terre de Iwate-Miyagi (env. 4000 Gal) : toute une montagne avait disparu !

Au-dessus de 1000 Gal (gravité de la terre), les choses se détachent de la Terre.

La centrale de Tokai No 2 serait complètement détruite en cas de tremblement de terre majeur.

 

T. HIROSE critique la confiance des Japonais dans la résistance de leurs centrales nucléaires, alors que les calculs ne sont que théoriques et ne seraient pas valables en cas de tremblement de terre majeur.

Mi-août 2009, tremblement de terre de Suruga Bay : la centrale de Hamaoka était directement touchée. Réacteur 5 : arrêt d'urgence automatique, puis complètement endommagé à magnitude 6.5 seulement.

Les tremblements de terre au Japan ont augmenté en magnitude dont celui appelé "Doomsday Earthquake" . Mais celui qui est attendu sera encore plus important : Il faut s'attendre à un tremblement de terre 700 fois plus important que celui de Suruga Bay ! Probabilité : 100 %

Ce tremblement de terre est attendu actuellement.

Des tremblements de terre de 2000 Gal se sont fréquemment produits, et se reproduiront tous les 2 à 3 ans. La centrale de Fukushima a été détruite à 500 Gal.

Conclusion : toutes les centrales nucléaires pourraient être détruites par un tremblement de terre. Par miracle, jusqu'à présent aucune centrale n'a été touchée directement sauf celle de Niigata, il y 4 ans.

 

Les gens pensent que l'accident de Fukushima est terminé puisque les Média n'en parlent plus et que TEPCO n'a pas arrêté de mentir.

Asahi Magazine a publié récemment des photos démontrant la destruction de la centrale de Fukushima.

TEPCO finalement a avoué qu'il n'y avait plus d'eau pour refroidir les éléments de combustion, (Message disait qu'il est urgent de refroidir les éléments de combustion) l'instrument de mesure ayant été cassé ; ils ont donc commencé à raconter des histoires. (dit dans Messages)

5 avril, The New York Times : "situation sérieuse". (répété souvent dans les Messages)

Petit à petit, les mensonges de TEPCO ont été découvertes. (annoncé dans Message)

La centrale nucléaire est irréparable.

 

21 mars : extrême radioactivité même dans Ibaraki Precture dûe à melt-down à grande echelle

Tuyauterie pour la circulation d'eau de refroidissement était cassée dès le début

pressure and containment vessels ont des trous (indiqué dans Messages)

corium a traversé le béton pour s'échapper dans la terre (danger décrit dans Messages)

TEPCO injecte d'énormes quantité d'eau pour refroidir, cette eau s'écoule dans le sol et dans l'Océan.

Une énorme radioactivité s'échappe par le bas (eau) et le haut (toit abîmé). (confirmé dans Messages)

 

L'accident est loin d'être terminé. (annoncé dans Messages)

Problème : personne ne sait où se trouvent les barres de combustion fondues et dans quel état elles sont. Ces éléments ne pourront JAMAIS être refroidis vu que des substances radioactives émettent toujours de la chaleur.

En août : 10 Sv/h mesuré ; dose mortelle : 6 Sv

La centrale peut redevenir critique, peut se transformer en bombe atomique. (annoncé dans Messages)

Risque d'explosions de vapeur, par exemple si en contact avec de l'eau souterraine

Risque d'explosion d'hydrogène (annoncé dans Messages) vu que la radioactivité décompose l'eau en hydrogène et oxygène (cas le plus effrayant)

Actuellement : injection de nitrogène pour éviter des explosions d'hydrogène (risque annoncé dans Messages)

Vu qu'il y a toujours des secousses, si l'arrivée du nitrogène est interrompue, il y aurait risque d'explosion d'hydrogène dès qu'il y aura trop de pression. (annoncé dans Messages)

Recommande de s'en aller (répété inlassablement dans Messages) vu que personne ne peut dire ce qui va arriver ; d'avoir suffisamment d'argent sur soi

 

Réacteur 1 et 3 : n'ont plus de toit, émission continue de radioactivité (annoncé dans Messages)

Réacteur 2 apparaît intact, mais il manque le bas ; c'est le réacteur le plus dangereux vu que le containment a explosé.

TEPCO et le Gouvernement auraient raconté n'importe quoi au public. (annoncé dans Messages)

Il n'existe actuellement aucune technique pour enlever les éléments de combustion, donc pendant des dizaines d'années, la centrale ucléaire de Fukushima restera dans l'état actuel. Tout ce qui reste à faire c'est de stopper (mais comment ?) l'émission de radioactivité.

Ceux qui certifient que les centrales sont sûres, sont les mêmes qui les exploitent.

Président NODA essaie de remettre en service des centrales.

Le système de refroidissement s'était arrêté dû aux coupures de courant. (confirmé dans Messages)

Pour contrôler les réacteurs par ordinateur, il fallait du courant. Les ingénieurs ne pouvaient plus RIEN faire. (annoncé dans Messages)

 

Tokai No 2 a échappé de justesse. Si le Tsunami avait été 70 cm plus haut, la centrale aurait connu le même accident que Fukushima. Dans un rayon de 30 km de Tokai No 2 : 1 Million d'habitants

 

Partie 2

Please forward Video

as long as it is still available on the Internet !

 

 

 signez la Pétition SORTIR DU NUCLEAIRE

 

  Pour être averti des prochaines publications, veuillez vous inscrire à la NEWSLETTER.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires