Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 15:02
6 janvier
Je suis étonnée de recevoir déjà la réponse de ORGANIC à ma lettre du 24 décembre :
«... Vous restez bien devoir les cotisations des 1er et 2ème semestre 1995, soit un montant de 862 Francs qui ont fait l’objet d’une déclaration de créances en date du 2 août 1996 chez Maître TOUR... »
J’ai ainsi la preuve que RAOUL m’a menti une nouvelle fois, même au sujet des cotisations sociales ! Cela ne passe pas. J’ai hâte de lui faire savoir mon mécontentement et lui envoie aussitôt une copie du courrier de ORGANIC en demandant de régulariser le compte au plus vite. Je n’ai pas grand espoir qu’il le fera, mais au moins, je peux toujours l’essayer.
(Réponse le 11 août 1997)
(Annotation : pas de régularisation ; de toute façon, elle ne pouvait plus être faite vu la liquidation judiciaire ; je l’avais oublié.)
 
8 janvier
Je reçois par lettre recommandée l’Ordonnance du 2 janvier 1997 rendue par le Tribunal de Commerce concernant l’offre pour la salle à manger, faite par un ébéniste qui guettait une bonne affaire, offre qui est rejetée ; la vente aux enchères des biens mobiliers est ordonnée. Je suis contente que la salle à manger n’ait pas été vendue à cet ébéniste profiteur. Il me semble bien que du mobilier élémentaire, comme des lits, des tables et des chaises, ne peut pas être saisi ; pourtant, la salle à manger figure sur la liste d’inventaire de saisie établie par l’huissier et Maître TOUR avait donné son accord pour vendre table et chaises à l’amiable. 
 
13 janvier
Le problème de l’assurance des PRUNELLES ne me lâche plus. Par précaution, je me renseigne une nouvelle fois auprès de la compagnie d’assurances et apprends, que les lettres recommandées du 4 novembre et du 16 décembre 1996 sont restées sans réponse de la part de Monsieur BOULIER. Cela veut dire que la propriété ne sera plus assurée à partir de mi-janvier. C’est moi qui avait payé la prime d’assurance la dernière fois, valable jusqu’en octobre 1996. 
Je préfère informer Maître MATOU de la situation et lui demande d’intervenir puisqu’il me paraît impossible de laisser les PRUNELLES non assurées, d’autant plus que le contrat de crédit nous l’impose. Je lui fais remarquer qu’avec un revenu disponible de 1.400 Francs après loyer par mois pour deux personnes, je ne suis pas en mesure s’assumer une nouvelle fois cette charge, alors que Monsieur BOULIER habite chez sa mère et perçoit l’Allocation de Parent Isolé de 4.157 Francs par mois pour deux personnes. Je referme ma lettre en espérant que l’avocat m’aidera à résoudre ce problème préoccupant.
(pas de suite)
 
14 janvier
En interrogeant Maître TAILLES, j’apprends que la facture EDF pour Perlieux de 2.071 Francs dont j’ai eu connaissance en juin dernier, n’est toujours pas payée et qu’il est chargé de la recouvrer. Il ne veut pas me donner plus d’explications ; je ne sais donc toujours pas, si la facture concerne la GOURMANDISE ou l’appartement de RAOUL. Il faudrait que je me renseigne auprès de l’EDF.
(Annotation : L’EDF ne répondra jamais à mes courriers.)
 
16 janvier
Madame BOULIER est assignée devant le Tribunal de Grande Instance par Madame POMAL dans le litige qui l’oppose à Monsieur BOULIER. 
(Annotation : Des années plus tard, je découvre que l’Assignation est signifiée au destinataire « à sa personne ainsi déclarée » à l’adresse du local commercial à Perlieux que nous avions quitté depuis le 31 décembre 1995. Il est fait mention que la copie de l’acte a été déposée sous enveloppe fermée et qu’un avis de passage a été laissé au domicile ou au siège. J’habite à Bornac et non à Perlieux !
Comme la GOURMANDISE était inscrite à mon nom de jeune fille, les problèmes que la cliente a rencontrés avec Monsieur BOULIER, retombent sur MON dos.)
 
21 janvier      
Vu que rien ne bouge, je dépose finalement une plainte contre Monsieur BOULIER au Tribunal de Commerce de Perlieux signalant tous les actes que je crois illégaux, comme le détournement de fonds et d’actifs, de la comptabilité, l’endettement à mon insu, l’interception de l’ensemble du courrier à mon nom, même recommandé, m’empêchant de pouvoir me présenter et de me défendre devant le Tribunal et d’avoir provoqué mon interdiction bancaire. 
 
Suite à ma demande, Maître TOUR m’envoie une copie de la lettre du 26 novembre 1996 de Maître CHARLOT par laquelle ce dernier confirme qu’il encaisse l’indemnité d’occupation des PRUNELLES depuis mai 1996. Il semble donc vrai que RAOUL ait demandé aux occupants de régler leur loyer directement à son syndic à partir de mai 1996, mais ait encaissé lui-même le chèque du mois d’avril qu’il prétendait avoir retourné aux occupants. Une affaire à suivre…
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires