Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 20:24
1er juillet
Je continue à découvrir les dettes laissées par RAOUL à la fermeture du restaurant fin 1995 et commence à réaliser que le montant que j’ai indiqué au Tribunal de Commerce, est largement insuffisant. Chaque fois, que je fais une nouvelle découverte, je le signale à Maître MATOU qui finalement me conseille de demander ma propre mise en liquidation judiciaire « compte tenu de l’état des créances, du comportement de votre mari et des détournements d’actifs qu’il commet, de façon à ce que tous les créanciers soient effectivement bloqués et que le liquidateur puisse appréhender tous les biens susceptibles d’être vendus. Votre mari ne pourrait plus, dès lors procéder à des détournements et tous les biens feraient l’objet d’une saisie ».  
(Annotation : Il était déjà trop tard !)
« Vous serez ainsi plus tranquille, Madame » me dit-il pour me convaincre de la nécessité de cette demande. Je lui crois. Je ne souhaite qu’une seule chose : l’assainissement de la situation pour avoir enfin la paix !
C’est ainsi que je demande ma propre mise en liquidation judiciaire, sans connaître la situation exacte laissée par RAOUL à la fermeture du restaurant, puisqu’il ne m’a toujours pas remis la comptabilité que je lui ai réclamée si souvent, ni les conséquences qu’aura cette démarche. 
 
2 juillet
Je me pose toujours des questions ce que les 50.000 Francs que j’ai remis à RAOUL, sont devenus. Il aurait dû régler les cinq loyers en retard et la facture de 13.000 Francs de frais d’école pour GREG qui n’avaient pas été réglés malgré les virements réguliers par mes parents qui prenaient en charge la totalité des frais scolaires. 
La seule chose dont RAOUL m’a informée par écrit le 7 avril 1996, est que « les 15.587 Francs de la CAF du 13 avril 1995 ont été entrés officiellement dans la caisse de la GOURMANDISE, puisqu’elle a servi de source de prélèvements privés pour subvenir aux besoins de la famille. » Et où est allé le reste ?
Comme il est inconcevable pour moi qu’un mari ne renseigne pas sa femme sur les finances du ménage, et comme RAOUL garde le silence absolu sur l’utilisation de l’argent que je lui ai remis, je ne vois pas d’autre solution que de demander de l’aide à Maître MATOU
(pas de réponse, pas de suite) 
 
5 juillet 
Comme promis, Monsieur ZINTKO m’envoie une photocopie de son compte bancaire qui démontre que le chèque du mois d’avril pour la location des PRUNELLES, a bel et bien été débité de son compte et qu’il ne lui a pas été retourné, comme RAOUL me l’affirmait par écrit le l9 avril 1996. Pour pouvoir l’encaisser, RAOUL a dû transformer le « K » en « R », puisqu’il était établi - comme toujours - à MON nom d’épouse, je ne sais pour quelle raison. Rien de plus facile que de transformer un K en R, transformation qui passe inaperçue à la banque. 
Je fais des photocopies pour Maître MATOU dans l’espoir qu’il signalera l’incident lors de la procédure de divorce. 
(Annotation : L’avocat ne fera rien. Il n’y aura aucune suite.)
 
Je suis affolée de lire que Monsieur ZINTKO se porte avec l’idée de quitter les PRUNELLES si aucune solution n’est trouvée avant l’hiver. Il faudrait absolument qu’il y reste pour que la maison soit habitée. Nous ne serions pas en mesure de l’entretenir à distance ni d’assurer sa sécurité. Il faut qu’il y reste à tout prix !
 
Une nouvelle fois j’ai la confirmation que RAOUL a un caractère pourri, caractère sur lequel je commençais à avoir certains doutes, mais que je ne croyais pas aussi pourri. Je crois qu’il n’est pas possible de tomber beaucoup plus bas que lui. Je suis soulagée d’avoir demandé le divorce puisque l’idée d’être la femme d’un homme aussi malhonnête m’est parfaitement insupportable. Comment avait-il réussi à me cacher son vrai visage pendant tant d’années ? Ai-je été dupe ? Il est vrai, certains aspects dans son comportement ne m’avaient pas plu depuis plusieurs années déjà. Mais je me suis toujours dit que tous les couples rencontrent des moments de mésentente, la différence de caractère, nos nationalités et cultures différentes y ayant contribué certainement aussi. Pendant longtemps, j’ai ainsi excusé nos points de vue divergents. Je réalise maintenant que je me suis trompée.
 
GREG a passé son baccalauréat avec mention. Il l’avait donc bien préparé. Comme je ne suis pas bien riche actuellement, mais que je voudrais lui faire plaisir pour récompenser ses efforts, je demande à RAOUL par écrit de lui remettre 2.500 Francs comme cadeau de ma part pour son baccalauréat, somme à prendre sur l’argent qui était entreposé dans le coffre-fort à la SNIV à Couliers, auquel il m’a toujours refusé l’accès en me promettant à chacun de ses voyages à Paris qu’il ramènerait le contenu et qu’il me le remettrait, reconnaissant qu’il s’agissait de MA tirelire, promesses jamais tenues. Au début, je l’ai cru et attendu ; après j’ai douté et attendu ; maintenant, je voudrais encore pouvoir attendre, mais je n’y crois plus…
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires