Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 10:23
mai
Je ne sais toujours pas où sont passés les 45.000 Francs que nous avons touchés en mi-avril de mes parents et de la CAF et que j’ai été assez bête de remettre à RAOUL dans l’espoir que l’argent permettra d’assainir notre situation financière. RAOUL ne me donne aucune explication de ce qu’il en a fait, mais a osé de me faire remarquer : « Je n’ai pas mis d’argent dans ma poche ». Que je regrette d’avoir cédé sous sa pression ! J’aurais mieux fait de conserver ce petit pactole ; j’ai eu tort de lui faire confiance. J’ai voulu bien faire et j’ai mal fait.
 
Faute d’argent, nous nous débrouillons pour faire tout seuls le déménagement avec la VOLVO et une remorque qu’on nous prête gracieusement. A mon plus grand étonnement, les propriétaires de notre nouveau logement ne l’ont toujours pas quitté lorsque nous arrivons avec nos affaires. Nous sommes obligés de les pousser gentiment dehors, si nous ne voulons pas coucher dans la rue cette nuit. C’est ainsi que nous aménageons dans une incroyable cohue de va-et-vient des propriétaires et de nous dans une maison crasseuse et en piteux état une fois vidée. Quelle descente brutale dans nos habitations ! Jamais je n’aurais pu imaginer qu’un jour, je devrais vivre avec mes enfants dans de telles conditions. Je me jure que cela changera au plus vite. 
Je regrette notre première maison, petite maison bien arrangée et soignée, que RAOUL nous avait fait quitter une fois tous les travaux d’aménagement terminés pour habiter le vieux moulin des PRUNELLES où tout restait à faire, à commencer par l’électricité et l’eau courante !
 
22 mai
Signification du 22 mai 1995 concernant le litige avec DORBOIS « remise à Madame BOULIER au domicile du destinataire »
(Annotation : Aucune adresse n’est indiquée, la Signification a probablement été remise à l’adresse de la GOURMANDISE comme les documents précédents.)
 
Malgré la location de la nouvelle maison, nous vivons toujours séparés. J’ai l’impression que RAOUL n’a aucune intention de revenir au foyer familial, comme je l’avais espéré et comme le médecin l’avait envisagé lorsqu’il parlait de « séparation provisoire ». Nous nous voyons que le samedi soir et le dimanche, journée souvent raccourcie vu les départs de bonne heure des Messieurs. Malgré cela, j’ai l’espoir que nos relations pourraient encore s’arranger. J’ai conseillé à plusieurs reprises à RAOUL de fermer le restaurant et de chercher un poste de salarié, mais il n’est pas d’accord. Je l’ai menacé alors de radier l’affaire pour obtenir comme réponse, sur un ton méchant : « Et de quoi vivrons-nous ? », comme si le restaurant nous permettait d’avoir un gagne-pain ! Nous n’avons même pas le strict minimum vital et nous n’arrivons pas à faire face aux frais normaux de la vie courante !
Je crois RAOUL ne veut pas voir la réalité en face, réalité noire. Le comportement irraisonné de mon mari me fait de plus en plus peur. Je suis inquiète pour les enfants.
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires