Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 07:48
30 janvier
RAOUL vient à l’improviste à la maison. A ma plus grande surprise, il m’apporte les comptes, me donne quelques explications bien qu’insuffisantes, mais refuse de me renseigner sur l’endettement total de la GOURMANDISE. Il me demande finalement si je peux le dépanner sur les 9.800 Francs de la prime BICE pour régler un mois de loyer. Il aurait mis le propriétaire du local commercial au courant de la prime qui ne lui laisse plus de délai pour rattraper ses retards, que janvier est tellement mauvais qu’il ne peut pas le régler comme prévu. Je propose alors à nouveau « prime BICE contre le contenu du coffre fort ». RAOUL se met immédiatement en colère et commence à crier :
« Et alors, on fermera, tu l’auras voulu ». 
Je ne comprends pas son refus catégorique de me remettre le contenu du coffre fort que j’attends depuis quatre ans maintenant. Je considère que j’ai eu suffisamment de patience et que lui a eu suffisamment d’occasions pour aller le chercher. Je lui propose alors de tenir le restaurant pendant quelques jours, le temps d’un aller-retour. Comme GREG est parfaitement au courant au restaurant, il pourrait m’aider comme il a l’habitude de le faire lorsque son père s’absente. Mais RAOUL refuse toujours en me reprochant : « Tu n’y connais rien ». Il semble oublier que j’avais donné un coup de main pendant deux mois à l’ouverture. Puisque j’insiste, il me sort : « Alors, on fermera, c’est tout ! » 
Je pense que cela serait peut-être la meilleure chose à faire. RAOUL serait obligé de chercher un emploi, peut-être même à Paris, et aurait enfin tout son week-end qu’il regrette tant, puisque combien de fois ne s’est-il pas plaint « d’être obligé de travailler six jours par semaine » ! Avant de repartir, il me lance : « Tu t’arrangeras avec Monsieur JULE ! »
En claquant la porte, RAOUL s’en va comme un fou. Je ne reconnais pas en cette personne l’homme que j’ai épousé, il y a vingt-deux ans…
 
1er février
Madame BOULIER est représentée par Maître PERNEAUD à l’audience au Tribunal de Grande Instance de Menau dans le litige avec la banque SNIV.
(Annotation : Je n’avais jamais reçu de Convocation. L’avocate avait été chargée par RAOUL de ma défense dans ce dossier dont j’ignorais pratiquement tout.)
 
2 février
Signification du 2 février 1995 à personne - sans opposition au 7 mars 1995, concernant le litige avec DORBOIS
(Annotation : L’adresse mentionnée est celle de la GOURMANDISE.)
 
11 février
C’est toujours le grand calme au restaurant.
« Ce sera mieux l’été, il faut que les touristes arrivent » n’arrête pas me répéter le « grand chef ». Je pars du principe que les gens doivent manger tous les jours et non seulement les touristes. Il faudrait essayer d’attirer les gens qui travaillent et leur offrir une table correcte à midi. J’ai des doutes si RAOUL aime réellement cette activité ; à la maison, il n’a guère cuisiné et n’a rien fait d’autre que son habituelle « Forêt Noire », gâteau d’anniversaire des enfants ou alors une pièce montée à l’occasion d’une fête. Je ne me souviens pas de l’avoir vu cuisiner par pur plaisir, essayer de nouvelles recettes ou pour nous faire une surprise.
Des clients m’ont fait remarquer que les prix sont corrects, mais que les portions sont trop petites ; j’avais déjà fait une remarque dans ce sens à RAOUL, il y a un certain temps, je ne suis donc pas la seule à le penser. Il oublie que dans la région, les gens sont de bons mangeurs. Je ne suis pas du métier, mais je suis critique, c’est ce qui énerve Monsieur.
 
J’ai encore trouvé le restaurant très sale : de la poussière partout, même sur la caisse enregistreuse, sous le nez des clients, le sol plein de marques noires, des nappes fripées recouvertes de nappes en papier, des journaux entassés à côté du lavabo sale, des cartons empilés en dessous, la poubelle dégoûtante, les toilettes délaissées depuis trop longtemps, la cuisine désordonnée et crasseuse, des produits alimentaires stockés par terre. Je lui souhaite un contrôle vétérinaire ! Je ne comprends pas que, d’un côté, RAOUL n’a pas beaucoup de travail faute de clients, et de l’autre côté, il ne profite pas de son temps libre pour rattraper le ménage. Je me demande sérieusement si RAOUL n’aurait pas de gros problèmes de vue, ce qui serait un handicap dans son métier. Après tout, il se dit toujours atteint de la sclérose en plaques, maladie qui ne peut ni s’améliorer ni être guérie, et qui lui a déjà abîmé la vue sur un œil, d’après ce qu’il m’avait expliqué. Je m’inquiète de savoir que RAOUL conduit avec un seul œil, et lui-même avoue d’avoir des difficultés à se garer. Par contre, j’ai l’impression que RAOUL passe beaucoup de temps au restaurant à lire, à faire des mots croisés et à bavarder avec les commerçants voisins ; je le constate chaque fois que j’ai l’occasion de passer à la GOURMANDISE.
 
J’ai tellement honte de l’état du restaurant que je ne peux pas m’empêcher - au grand mécontentement de Monsieur - de lui faire des remarques sur le manque d’entretien, chose primordiale dans ce genre d’activité. J’apprends un peu plus tard que même une voisine ne l’a jamais trouvé aussi délaissé. Quand je pense qu’à l’ouverture du restaurant, lorsque je m’occupais du ménage, les clients nous disaient « chez vous, on peut manger par terre » et pour nous remercier de l’excellent état des toilettes, un Anglais nous avait même laissé un gros pourboire ! Ces temps-là sont finis ; c’est Monsieur qui est en charge des lieux ! Lorsque je passe le mercredi avant neuf heures en allant au marché, le restaurant est encore fermé. Quel gérant de restaurant peut se permettre de faire la grasse matinée ?
 
Mais je crois que RAOUL n’a aucune notion d’hygiène, il est devenu aussi infecte que les lieux : avec sa barbe mal soignée, pleine de pellicules tout comme ses cheveux gras, sa mauvaise odeur corporelle, ses vêtements et chaussures non entretenus, ses ongles noirs, qu’il prétend se faire souvent en se passant simplement un papier plié sous les ongles au lieu de se savonner les mains, il ressemble de plus en plus à un clochard. Comment peut-il se laisser aller ainsi ? ! Sa négligence doit faire fuir les clients, dont il aurait pourtant grand besoin. 
Je suis dégoûtée de constater que mes remarques ne servent à strictement rien ; l’affaire est toujours à MON nom, nom que je ne souhaiterais pas voir être sali...
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.
 
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires