Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 11:24
27 novembre
Aujourd’hui, c’est RAOUL qui m’accompagne à la foire à la brocante. J’espère encore y faire quelques ventes avant Noël. Pendant le trajet, l’atmosphère est tendue. RAOUL me prévient que si j’ai des questions à lui poser, je devais, dès maintenant, les lui soumettre en passant par mon avocat qui les transmettra au sien. Je trouve son exigence complètement folle, puisque je n’ai pas d’avocat pour nos problèmes conjugaux, mais RAOUL ne me croit pas, inutile alors d’insister. Il serait peut-être temps que j’en aie un, effectivement. Vu mon expérience chez Maître ROBE, je n’ai aucune envie de recommencer. 
 
Arrivée à la foire, mes idées noires s’envolent. La journée est calme, les gens ne prennent que des bricoles. Je croyais avoir vendu un coffre décoré, mais les potentiels acheteurs ne sont pas revenus. Pour une petite table en merisier, c’est pareil ; ils vont toujours « réfléchir ». Un exposant m’aide à vendre la nappe brodée de ma grand-mère, nappe dont je me sépare à contrecœur puisque c’est une superbe pièce de famille, un vrai chef-d’œuvre, dont la vente me permettra de me faire une petite réserve à moi pour le cas où je n’obtiendrais plus d’argent de ménage du tout de RAOUL, je m’attends à tout. L’idée d’une cagnotte « nourriture » me rassure.
 
Le soir, notre voisin vient me chercher. Il ne veut pas être payé pour son service, un « service de voisin » comme il m’explique ; j’insiste pour lui payer au moins l’essence. Une fois de plus je constate que les gens les plus pauvres sont les plus serviables et les moins intéressés
 
Rentré la maison, RAOUL ne desserre pas les dentsL’atmosphère est pesante et m’empêche de manger, alors que j’ai faim après avoir juste grignoté un peu dans la journée. Je dois repenser à Madame POMAL qui est passée au stand ; elle veut me traîner devant l’huissier pour que je signe des engagements. Elle ne comprend pas pourquoi je ne l’ai pas appelée pour régler le litige. Mais je n’ai rien à lui dire, c’est à RAOUL de régler l’affaire, c’est LUI le fautif qui fait la sourde oreille. La cliente veut récupérer ses 35.000 Francs correspondant aux travaux que RAOUL aurait dû lui faire ; mais je n’ai pas cette somme. Sa fille n’a pas voulu me serrer la main en disant d’un air méprisant et hautain, se détournant de moi d’un air écoeuré : « Ce n’est pas à vous que je vais serrer la main. »
De tels propos font plaisir, sur un stand de foire, surtout quand on n’a rien, absolument rien à se reprocher ; au contraire, toutes les deux, elles ont été si enchantées de mes travaux de décoration qu’elles m’en avaient rajouté plusieurs fois. Je suis retournée de leur attitude vis-à-vis de moi, alors que j’avais été contente d’avoir fait leur connaissance, me croyant en excellents termes avec ces dames. Je m’entendais si bien avec la cliente qu’elle m’avait même invitée à déjeuner ; j’avais l’espoir qu’elle m’aiderait à m’introduire auprès de nouveaux clients dans la région. Et maintenant ce virage à cent quatre vingt degrés où elles refusent de me serrer la main ! De quoi s’arracher les cheveux ! Je me sens profondément humiliée et blessée ; je dois en remercier RAOUL !
 
J’apprends ce soir par RAOUL, que suite à ma lettre, le propriétaire de la maison que nous louons, veut nous faire partir pour mars prochain. Pourtant, je lui ai simplement demandé de me faire parvenir une copie du contrat de location pour vérifier le montant du loyer mensuel que RAOUL refuse de me communiquer. Attendons…
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires