Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 10:34
20 novembre
Retrait provisoire du permis de conduire à Monsieur BOULIER
 
Je suis surprise d’apprendre que RAOUL est monté en voiture à Paris, raison pour laquelle il n’est pas rentré hier soir. En téléphonant à gauche et à droite dans sa famille, je le trouve enfin chez sa mère. A ma question ce qu’il y fait et pourquoi il ne m’a pas prévenu de son déplacement, RAOUL me fait remarquer :
« Cela peut t’être égal ce que j’ai à faire ! » 
Je n’en saurai pas plus. Que j’ai marre de ses réponses ignobles !
 
Nous profitons d’une merveilleuse journée ensoleillée en toute tranquillité qui nous permet de manger dehors puisqu’il fait meilleur dehors que dedans, et de nous changer les idées. Je revis pour la journée !
 
23 novembre
Je prends tout mon courage et vais voir l’assistante sociale qui trouve notre cas bien compliqué et qui me conseille de déposer une demande de RMI puisque le restaurant ne nous donne pas un revenu suffisant pour vivre. Mais je sais que RAOUL refuserait à nouveau de signer. Comment faire ?
 
Après avoir fait le marché, je rentre à midi en car, chargée des courses pour la semaine, pour continuer à partir de la route départementale à pieds à travers les vergers qui montent en pente douce jusqu’à la maison, traînant mon caddie surchargé, arrivant, comme à chaque fois, complètement épuisée, essoufflée, les bras et jambes tremblant après ce gros effort physique prolongé, vu mon piteux état qui ne supporte plus le poids des courses.
 
26 novembre
Mon voisin alcoolique m’accompagne en camionnette de bonne heure à une foire d’antiquités/brocante. Je suis contente de pouvoir mettre un peu le nez dehors, sortir de cette maison isolée, quitter pendant deux jours ma solitude écrasante et les problèmes que je n’arrive pas à résoudre. 
Contrairement à mon mari, qui n’a pas bougé le petit doigt hier soir pour m’aider à charger et qui m’a laissé seule à me débrouiller, bien qu’il ait vu que j’étais épuisée au point de ne pouvoir à peine marcher, cet homme usé a la gentillesse de m’aider à décharger tout mon bazar. Une fois installée sur mon stand, je ne me sens pas très à l’aise. C’est une première pour moi, d’habitude je me trouve plutôt de l’autre côté du stand. La matinée est très calme. Pour m’occuper, je détricote un pull pour refaire un autre pour EMMA. J’apprécie d’avoir des voisins agréables avec lesquels je peux échanger quelques mots, même si ce n’est qu’avec des inconnus. Vu l’atmosphère générale plutôt morose, je suis contente de couvrir mes frais dès la première journée. A partir de demain, ce sera pour ma poche ! Je rentre contente.
 
Il fait très froid à la maison ; nous sommes fin novembre et n’avons toujours pas de fuel. RAOUL a promis d’en faire rentrer « bientôt ». Je me demande comment un père de famille peut laisser sa famille vivre entre 12 et 14°C CelsiusMARIA, à qui EMMA a parlé du froid à la maison, m’a proposé de l’aide au niveau chauffage, « pour EMMA », « entre soeurs », comme elle m’a dit si gentiment. Je sais qu’elle est sincère, mais je préfère nous sortir seuls de nos problèmes quotidiens. 
Comme j’ai été absente toute la journée, la cheminée est éteinte. J’essaie de faire un feu dans la cuisine, mais je m’énerve vite ; à cause des problèmes de tirage, le feu ne veut pas démarrer. EMMA me fait de la peine : La pauvre n’ose à peine se déshabiller avant de se coucher dans un lit glacial et humide, fatiguée de sa longue journée à l’école et à la garderie. Même la bouillotte ne change pas grand-chose.
 
RAOUL ne regarde plus mes petits mots que je lui mets toujours dans l’entrée sur la table du téléphone pour être sûre qu’il les voit ; mais comme il les déteste, il ne VEUT plus les voir ou alors il les chiffonne, sans me donner de réponse. Je ne peux pas m’empêcher de penser au « bon conseil » de Maître ROBE : « Faites-vous donc obéir, Madame ! » Je voudrais bien que quelqu’un me donne la recette miraculeuse comment faire parler un homme qui a décidé de ne plus vous adresser la parole !
 
Au dîner, l’atmosphère est aussi glaciale que l’atmosphère de la maison ; je n’ose pas dire un mot, alors que je souhaiterais raconter ma journée. RAOUL n’arrête pas de tousser, comme tous les hivers. Souffre-t-il vraiment de l’asthme comme il prétend ou simplement d’une toux nerveuse ? Il aurait suffisamment de raisons.
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.
 
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires