Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 09:48
Suite du 15 novembre
Pour me protéger, je ne vois qu’une seule solution : appeler la Gendarmerie au secours. Je suis terrorisée et en larmes, j’ai du mal à parler. La Police me promet de venir tout de suite. Ce « tout de suite » me paraît une éternité, moi, affaissée sur la chaise dans l’entrée à côté du téléphone, mon dernier moyen de secours en cas de besoin que je ne quitte pas, on ne sait jamais, après ce qui vient de se passer. Je n’ose plus de m’en éloigner. RAOUL demande à GREG d’appeler le service de psychiatrie « pour qu’on vienne chercher la folle » ; il a donc effectivement l’intention de me faire « interner » comme il me le répète plusieurs fois. NELLY avait alors raison lorsqu’elle me mettait en garde que RAOUL parlait de moi de « folle », réflexion que je ne lui croyais pas, puisqu’il n’y avait aucune raison ; je suis parfaitement saine d’esprit, bien qu’à bout de mes forces physiques et nerveuses. Je me demande quel intérêt aurait un mari de faire passer sa femme pour une folle. D’ailleurs, qu’est-ce que c’est exactement ce que nous appelons si facilement « la folie » ?
GREG semble bien d’accord avec son père et me fait remarquer que je serais mieux dans un asile de fous. Cela fait plaisir de l’entendre de la bouche de son fils ; il ne s’imagine pas quelle torture il m’inflige en prononçant ces mots-là. Je voudrais être morte !
 
Je suis soulagée lorsque je vois les gendarmes arriver. Incapable de me lever de ma chaise, toujours en pleurs, j’ai beaucoup de mal à parler, les crises de nerfs me nouant la gorge, RAOUL et GREG, qui ont attendu dans la voiture, m’interrompant sans cesse. Après avoir expliqué aux gendarmes ce qui s’est passé, ils essaient de calmer tout le monde. RAOUL s’empresse de leur préciser que je suis suivie par un psychiatre, mais il ne leur dit pas pourquoi. Les gendarmes ne peuvent pas deviner que RAOUL est la cause de ma dépression et personne et rien d’autre ! C’est lui qui me rend la vie invivable ! C’est lui qui m’a détruit santé, activité professionnelle, vie sentimentale, vie matérielle, vie de famille, vie sociale ! Et c’est encore lui qui m’y enfonce tant qu’il le peut par tous les moyens au lieu d’essayer de m’aider de m’en sortir en changeant son attitude envers moi, en rétablissant l’ordre sur le plan privé et professionnel ! C’est lui maintenant qui ose me présenter comme une folle ! Je suis totalement détruite, physiquement et nerveusement, un paquet de misère en larmes, décoiffée, sur une chaise inconfortable aux doigts, bras et dos endoloris. J’ai tellement honte de mon état vis-à-vis des gendarmes qui essaient de leur mieux de me rassurer et calmer. Ils demandent à RAOUL et GREG de monter dans leurs chambres et de me laisser tranquille, mais ne tiennent pas compte des coups que j’ai reçus, ni des violences subies.
(Annotation : Aucun constat n’a été fait.) 
 
Après leur départ, je vais voir EMMA qui, inquiète à l’extrême, cachée sous sa couette pour moins entendre, me demande de déménager. Je la comprends. Si seulement c’était la solution, je le ferais tout de suite, je ne sais comment, mais je le ferais. Je suis profondément triste pour elle qui doit vivre dans des conditions aussi pénibles et angoissantes pour une petite fille de six ans.  Je réussis à la calmer un peu jusqu’à ce qu’elle s’endorme blottie contre moi. Je me jure de faire faire un constat médical à l’hôpital demain et double ma dose de somnifères en espérant trouver un peu de sommeil. Je m’écroule assommée.  
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires