Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 11:30
1er novembre
Ce soir, Madame STADE qui nous loge à Paris jusqu’au retour de mon amie DORLE, est sur les genoux, se plaint d’une tendinite et est d’une humeur exécrable. 
« On me met des étrangers sur le dos. J’aurais dû dire non. Je suis trop malade » se plaigne-t-elle. Elle refuse même la télévision à EMMA qui le lui demande pourtant gentiment en criant : « Fiche-moi la paix ! » Choquée, EMMA recule et ne sait pas où se mettre. Moi-même je ne sais pas quoi dire et essaie de la calmer en lui expliquant que cette vieille dame est surmenée. Pour éviter tout autre risque de heurt injuste, je préfère coucher EMMA de bonne heure. Il est impératif que je trouve une solution d’hébergement jusqu’au 11 novembre, date fixe de notre retour.   J’ai hâte de me coucher : La journée a été trop fatigante, je suis à la limite de mes forces et j’éviterais ainsi la mauvaise humeur de Madame STADE. Je m’écroule d’épuisement général.
 
2 novembre
Ce matin, Madame STADE continue à me faire des reproches : que mon histoire n’était pas vraie, « elle est invraisemblable ». Elle a peut-être raison, pourtant elle est bien vraie, puisque je la vis. Elle me répète que je mentais, que la « petite » sera élevée dans le mensonge. Elle ne me croit même pas que j’ai téléphoné pour trouver un autre « hôtel » ; elle m’oblige même de lui montrer ma carte téléphonique.   Cette exigence fait déborder le vase chez moi : J’éclate en larmes, je ne peux plus supporter une telle humiliation. D’abord, on me reproche de mentir, alors que je ne dis que la vérité, et ensuite, je dois prouver la véracité de mes propos par la possession d’une carte téléphonique ! Je n’ai rien fait de mal et elle me traite comme si j’étais un malfaiteur. Ce n’est pas ma faute si RAOUL est un tordu et que moi, je dois supporter les conséquences de son comportement odieux, odieux au point qu’on ne veut même plus me croire…
 
Tout de suite après le petit déjeuner, je vais avec EMMA à la cabine téléphonique pour appeler au secours. Je ne me vois pas rester un instant de plus, je ne supporte plus cette méchanceté, ces accusations injustifiées. J’ai JACQUES au téléphone.
« Nous nous retrouvons à la rue, je ne sais plus où aller, viens  nous chercher, tout de suite si possible » je lui demande désespérément. JACQUES me promet de venir nous chercher en début d’après-midi. Je suis soulagée et me dépêche de rassembler nos quelques affaires en comptant les heures qui me paraissent plus longues que d’habitude. J’ai hâte de partir
JACQUES tient sa promesse et vient nous chercher à l’heure promise. Je respire. Sa mère, NELLY, qui revient chargée de courses qui me laissent rêveur, est étonnée de nous voir chez elle, mais n’a rien contre de nous recevoir. 
J’apprends que la mère à RAOUL va prendre un appartement à son nom à Perlieux. Je me demande ce qu’elle va bien en faire ; s’installer en Dordogne ? 
 
Pendant le dîner, je demande ce que RAOUL voulait dire lorsqu’il m’avait traitée de « morue ». Silence. 
« Cela veut tout simplement dire « pute » m’explique JACQUES. Je reste perplexe. Cette phrase est tout à fait injustifiée : Je ne fréquente aucun homme depuis que je suis mariée, je n’en ai jamais réellement eu avant le mariage et je n’ai pas la moindre intention de fréquenter un après ce qui m’arrive. J’avais bien compris que RAOUL ne me faisait pas un compliment, mais je n’aurais pas pensé qu’il pouvait être aussi méprisant vis-à-vis de moi
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.
 
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires