Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 21:24
21 octobre
Je revois le psychiatre dans la matinée. Pour me détendre, il me rajoute à ma liste de médicaments du SOLIAN en me précisant qu’il faudra plusieurs jours pour m’y habituer. Si j’avais des raideurs et des douleurs, il faudrait le signaler immédiatement. Espérons que je le supporte bien. 
J’apprends que RAOUL aura un rendez-vous avec lui pour réduire son agressivité, paraît-il.
(Annotation : Le rendez-vous restera sans suite, comme je dois le constater un peu plus tard.)
 
Je suis soulagée : Une demande de prise en charge à cent pour cent des frais médicaux pour maladie de longue durée a été enfin faite. Je ne comprends pas pourquoi cela n’a pas été le cas pour ma première hospitalisation, alors que notre situation était la même que maintenant. 
 
Après le café, RAOUL vient me voir avec EMMA. Il porte toujours son pantalon taché et est aussi mal soigné. Il ne desserre pratiquement pas les dents à part pour m’avouer qu’il a deux mois de loyers en retard, mais qu’il s’arrangerait pour les rembourser petit à petit tous les mois. Comme RAOUL n’est pas disposé de venir me chercher demain dans l’après-midi pour me raccompagner à la maison et que je n’ai pas l’intention de l’attendre jusqu’au soir, je téléphone à droite et à gauche pour trouver quelqu’un qui pourrait me rendre ce service. Malgré d’innombrables coups de téléphone, je ne trouve personne. Histoire compliquée pour une opération pourtant simple : rentrer à la maison
 
22 octobre
J’ai passé une mauvaise nuit à cause de ma voisine qui parle beaucoup en dormant. Ce matin, les infirmières sont radicales : lumière dans les yeux et portes claquées garantissent un réveil brutal. Ma voisine ne veut pas se lever pour prendre son petit déjeuner. On m’apporte enfin des gouttes pour soigner mes yeux. Je ne sais toujours pas comment je vais rentrer. Inquiète, j’en parle à l’infirmière. Elle me regarde d’un air étonné lorsque je lui explique que je ne vois pas d’autre solution que de rentrer en auto stop. Immédiatement, elle me propose un bon de transport pour rentrer en taxi. Je suis soulagée, je sais enfin comment je vais rentrer à la maison. Même le temps gris ne peut me faire perdre mon moral. Je rentre !
 
Marie-Noël est bien triste de me voir partir et m’accompagne jusqu’à la voiture. Je suis sûre qu’elle a pleuré après mon départ. Combien de temps restera-t-elle encore ? Le chauffeur de taxi m’apprend que contrairement aux explications de l’infirmière, il faut avancer les frais de taxi qui sont remboursés par la suite. Cela ne m’arrange pas ; je gratte le fonds de mon portefeuille. Sur le chemin, nous nous arrêtons à la pharmacie. L’ordonnance n’a pas été mise sur le bon formulaire pour que les frais soient pris en charge à cent pour cent. Je suis obligée de puiser dans mes « petites économies secrètes » que j’avais emportées par précaution, faute d’argent de ménage.
 
Lorsque nous nous retrouvons ce soir, RAOUL n’a rien à me dire à part de me faire des reproches, que j’aurais pu m’organiser autrement que d’avancer 400 Francs pour des « frais inutiles ». Qu’il me dise comment ! Vu l’atmosphère tendue, je préfère me coucher de bonne heure pour éviter tout heurt. Je me sentais moins seule à l’hôpital...
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires