Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 20:50
13 octobre
J’ai RAOUL au téléphone. Je me plains à nouveau du froid qui règne dans la maison. Quatorze degrés Celsius, c’est trop juste pour y rester toute la journée. Je suis gelée au point que je n’arrive plus à me réchauffer. Après réflexion, RAOUL me propose de faire rentrer du fuel en le payant sur un an. Je suis sidérée de sa proposition. S’endetter pour du fuel ! Je préfère faire le point ce soir et prendre une décision ensuite, mais je ne veux pas nous endetter pour du fuel ! 
 
Après une journée de grand calme à la GOURMANDISE, RAOUL rentre de mauvais poil.   Il trouve à sa place mon petit papier, y jette un coup d’oeil et devient fou furieux de suite.
« Quelle tartine encore !  Qu’est-ce que tu as à me demander combien je dépense par mois pour mon magazine de télévision et mes revues de mots croisés ? » s’écrie-t-il. 
« Toi, tu me demandes des justificatifs pour toutes mes courses, même celles du marché pour lesquelles je ne peux pas fournir de justificatifs ! Je note tout, mais toi, tu ne notes rien. Nous sommes extrêmement justes pour le quotidien, nous devons surveiller nos dépenses à tous les deux, pas seulement les miennes, et supprimer celles inutiles, comme par exemple les magazines de télévision et les revues de mots croisés, pour pouvoir acheter du pain à la place.» 
Ma réflexion ne plaît pas ; je sens la colère monter en lui.
« Tu as fait exprès parce que ma mère est là » hurle-t-il.
« Ce n’est pas vrai, nous devons simplement voir ces points ensemble depuis longtemps, c’est tout » je lui réplique.
Je n’apprendrai pas grand-chose. RAOUL parcourt la liste et barre d’un trait sec beaucoup de postes sans me donner d’explications. Il m’appelle dans la cuisine pour discuter des points restants. Je lui propose d’aller discuter au salon qui est un peu tempéré par le feu de cheminée pour avoir moins froid. Il refuse ; il ne veut pas discuter en présence de sa mère. Aurait-il des choses à cacher ? Comme je ne vais pas dans la cuisine, RAOUL déchire de colère les papiers. Je peux toujours attendre les réponses, je ne les aurai pas. EMMA dort déjà, ce qui n’empêche pas RAOUL de continuer à crier. GREG qui a entendu son père hurler, descend de sa chambre pour s’y mêler aussi. Je me retrouve en face de deux hommes aux regards menaçants et aux gestes agressifs qui me lancent des grossièretés malgré la présence de ma belle-mère qui doit entendre, mais qui n’intervient pas. Je prends peur et préfère m’enfuir. La seule solution que je vois, c’est d’aller me faire admettre à l’hôpital.  Là-bas, ils ne pourront plus m’agresser !
 
Je téléphone aux Urgences pour prévenir le service. RAOUL est d’accord pour m’y accompagner tout de suite en voiture. Peut-être est-il même content de se débarrasser de moi ; ainsi il n’aura pas à répondre aux questions embarrassantes. Pas un mot pendant tout le trajet. Je pleure. J’ai du mal à respirer. Arrivée à l’hôpital, je pleure toujours. Totalement décomposée, je m’allonge sur la table d’examen, je me sens enfin en sécurité. J’ai du mal à expliquer au médecin pourquoi je viens. Je subis l’examen d’entrée. Je vois RAOUL dans le couloir et demande qu’il soit renvoyé immédiatement à la maison. Je ne veux pas qu’il m’accompagne dans ma chambre. Je suis étonnée d’être admise en « psychiatrie ». La dernière fois j’étais en « médecine », pourquoi alors en « psychiatrie » aujourd’hui ? On me prend les ciseaux, le tricot avec les aiguilles à tricoter, certains vêtements. Je dois me soumettre à un interrogatoire long et pénible. L’infirmière me donne un somnifère ; il est radical. Le sommeil me soulage de ma douleur devenue insupportable. 
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE,
cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires