Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 14:52
17 septembre
Je reçois un nouvel appel téléphonique de la part de Madame POMAL. 
« Monsieur BOULIER est un menteur, il n’est pas dans un état normal, il m’a traitée de tous les noms ! » me sort-elle d’un ton énervé. 
« Il a voulu remporter le tissu mural qu’il aurait dû poser, mais je le lui ai pris des mains. A la place, il a emporté le paravent que vous avez décoré récemment. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cet homme me fait peur
Je n’ose pas lui dire « A moi aussi. » 
« Monsieur BOULIER a intérêt de ne plus jamais mettre les pieds chez moi. » 
Je me demande comment finir alors le chantier si elle ne le laisse plus rentrer. 
« Vous comprenez » me dit-elle, « je suis une femme seule.  Il était hors de lui, au point que même mon jardinier et son fils se sont étonnés de son comportement de fou. » 
Cela fait très plaisir d’entendre de tels propos sur son mari. Mais elle n’a peut-être pas tort. « Chaque fois qu’il vient, il ne reste que deux heures. Il donne plus d’importance à sa boutique qu’à mon chantier. Je suis sûre qu’il n’a plus d’argent pour payer le tissu. » 
Je ne sais pas quoi lui dire, quoi faire. Avant de raccrocher, Madame POMAL me glisse : « Faites attention, il y a une histoire entre sa vendeuse et lui. » 
Si c’était le cas, j’avoue que je m’en fiche complètement. S’il trouve son bonheur avec une jeune fille, tant mieux. Tout ce que je demande, c’est qu’il ne casse pas la famille. Le reste ne me regarde pas. Ce qui me préoccupe, ce ne sont pas des histoires de lit, c’est comment faire pour terminer le chantier pour éviter des ennuis. Il n’y a pas d’autre solution : Je dois en parler à RAOUL pour voir s’il a l’intention de terminer le chantier ou pas et si non, voir comment faire. Il nous ne reste que trois jours ! Je suis complètement à bout de nerfs !
 
Dans l’après-midi, RAOUL me téléphone tout décomposé.
« Madame PAMOL m’a frappé dans le visage suite à une dispute à cause du chantier.   Je l’ai laissé se défouler sur moi, elle m’a frappé à plusieurs reprises alors que j’avais ma boîte à outils dans les mains, entre autres sur l’œil malade qui est tout rouge maintenant et j’y vois moins bien. Et mes lunettes sont tordues. J’ai porté plainte à la Police pour coups et j’ai l’intention de faire un constat par huissier après avoir consulté un avocat » me raconte-t-il tout énervé. Je ne sais plus qui croire.
 
Ce soir, c’est la première fois depuis longtemps, que nous nous adressons la parole à table. Le paravent qu’il a emporté de chez Madame POMAL, serait déjà presque vendu, il aurait quelqu’un très intéressé. RAOUL est convaincu que nous ne reverrons jamais les objets déposés à l’essai chez cette cliente pour lesquels nous n’avons pas fait de papiers. J’ai réalisé des décorations pour environ 9.000 Francs, travaux qui ne seront très probablement jamais payés. J’ai vu juste : Nous nous retrouvons avec un nouveau problème.
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier,  laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires