Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 14:48
Suite du 16 septembre
Peu de temps après, Madame POMAL me rappelle pour m’apprendre que RAOUL lui aurait dit qu’il a dû aller à l’hôpital pour une perfusion avant de venir chez elle. Je n’en sais rien. Elle s’est renseignée auprès de l’hôpital et de la clinique privée, mais aucune entrée de Monsieur BOULIER n’y a été enregistrée. Elle ne croît pas à l’histoire de RAOUL. 
« Il est arrivé frais comme un gardon » me sort-elle, « et il est reparti assez de bonne heure. »
Je sens que cette femme est à bout de nerfs ; moi aussi.
 
Je veux avoir le cœur net et téléphone au restaurant. Je tombe sur PAT, l’aide à temps partiel, embauchée par RAOUL depuis, je ne sais quand, probablement « au noir », qui me dit que RAOUL était parti faire une « petite somme ». Elle a dû assurer seule le service à midi et pendant tout l’après-midi. Qu’est-ce qui ne va pas avec RAOUL ?
 
Je n’en peux plus. Pour prendre l’air, je fais un tour dans les bois avec ENNO, notre berger allemand, qui est très sage ; peut-être ressent-il mon grand désarroi ? Je suis persuadée qu’ENNO est plus compréhensif que mon mari. 
 
A peine suis-je rentrée, le maçon m’appelle pour réclamer très gentiment le règlement de sa petite facture, « qui est définitive » comme il fait remarquer, à laquelle il n’y a rien à retirer contrairement à ce que RAOUL essaie de me faire croire. Il me précise que pour le montage des meubles de cuisine au restaurant, il n’avait rien compté, il l’avait considéré comme un service rendu. Je le trouve bien gentil. Il est vrai, on m’avait recommandé cet homme pour son sérieux. Si seulement RAOUL pouvait être pareil ! J’espère que RAOUL ne lui fera pas le même coup qu’au menuisier à Sourlac à qui il avait demandé d’installer une balustrade de balcon en lui promettant de régler le solde dès que les PRUNELLES seraient vendues. Les PRUNELLES ne sont toujours pas vendues ! 
 
RAOUL et GREG rentrent peu après vingt heures. EMMA et moi, nous sommes déjà couchées. Je me sens extrêmement épuisée et fatiguée. Bien sûr, je me fais critiquer pour être déjà au lit. 
« T’es déjà couchée, alors je te disais que je rentre! » s’écrie RAOUL. 
Oui, je suis au lit, je fais une leçon d’anglais au chaud. Par ce mauvais temps, la maison devient froide et humide et nous n’avons plus de fuel. Nous ne pouvons pas non plus payer le ramoneur dont l’intervention est indispensable avant de remettre le chauffage en route pour être en règle avec l’assurance. C’est à cause du froid que je suis au lit ! RAOUL ne semble pas le réaliser.
 
RAOUL veut savoir ce que Madame POMAL m’a dit de « taule ». Je lui explique que si le chantier n’était pas terminé à temps, elle ferait faire un constat par huissier et nous risquons de nous retrouver en taule tous les deux. Je lui dis qu’elle est convaincue qu’il lui mentait tout le temps et qu’elle me demande de prendre les choses en main. 
Je récolte aussitôt une colère. RAOUL menace d’emporter de chez la cliente tout ce qui n’a pas encore été réglé, entre autres, les meubles que je lui ai décorés. Je sens que l’affaire va mal tourner. Cet homme est un volcan en pleine éruption, hors de lui, déchaîné ; il me fait peur. Impossible de discuter de quoi que ce soit. Comment puis-je faire ? 
 
Vu que RAOUL n’a pas été au restaurant cet après-midi, je demande comment il va. Mais il ne me répond pas et quitte la chambre en claquant la porte de toutes ses forces à faire trembler les murs sans tenir compte qu’EMMA dors déjà à côté de moi. Depuis longtemps, il n’y a pas eu autant de bruit à la maison que ce soir…
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier,  laissez un message dans CONTACT en bas de page.

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires