Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

5 août 2006 6 05 /08 /août /2006 13:40
6 juin
Concernant le litige avec la banque BROT : Opposition de Madame BOULIER le 6 juin 1994
(Annotation : Je n’ai jamais fait opposition.)
 
7 juin
Ce matin, RAOUL n’est pas très causant, mais je m’y habitue petit à petit même si cette attitude m’est incompréhensible et m’attriste ; on s’habitue à tout, je crois, même aux choses désagréables.
EMMA est désolée de me voir si triste dès le matin. Elle part à l’école en me demandant de ne plus pleurer. Je lui promets que j’essayerai. 
 
Aujourd’hui, le facteur apporte deux lettres : une lettre de Madame FRAIS, notre ancienne voisine, l’autre de Maître PERNEAUD, avocate chargée par RAOUL du dossier SNIV.
 
Madame FRAIS se plaint de ne pas avoir de nos nouvelles depuis longtemps malgré les promesses de RAOUL. Elle lui demande de rembourser enfin les 4.000 Francs qu’il lui doit toujours, prêt dont je ne sais rien. D’après RAOUL, Madame FRAIS l’avait dépanné avec 10.000 Francs, il y a quelques années, mais il lui aurait tout remboursé, tout serait en ordre. Je ne sais plus qui croire ; je ne crois plus rien à personne. Mais je sais une chose : Madame FRAIS ne ment pas.
 
Tout ce que je retiens de la lecture du courrier de Maître PERNEAUD est :
« C’est ainsi que je suis intervenue auprès de l’avocat de la SNIV pour l’obliger à tirer les conséquences de la caducité du Jugement intervenu. Vous n’avez pas d’inquiétude à avoir sur ce point. Il n’y aura AUCUNE SUITE au Jugement rendu le 29 avril 1993. » 
Je me demande de quel Jugement il s’agit.
(Annotation : RAOUL me le remettra seulement en avril 1996, Jugement qui me condamne à verser à la SNIV 90.000 Francs + les intérêts depuis le 31 août 1991. J’ignorais qu’une procédure était en cours contre moi depuis le 10 juin 1992.)
 « Je me suis constituée sur la réassignation du 3 mai 1994 que vous m’avez fait parvenir le même jour. »
(Annotation : Je ne connais pas cette réassignation.)
« Je vous adresserai copie de mes Conclusions devant le Tribunal régularisées pour vous. »
 
D’après ce que RAOUL m’avait expliqué en gros, il y a un certain temps, la SNIV s’était retourné contre moi en tant que caution solidaire à hauteur de 90.000 Francs en raison de sa liquidation judiciaire. Il m’avait précisé immédiatement qu’il n’y avait rien à craindre puisque la caution de 1972 était caduque.   A cette époque, RAOUL m’avait demandé de me porter garant pour un crédit de 70.000 Francs pour l’achat de notre premier ordinateur, dépense de folie à mes yeux, indispensable aux yeux de RAOUL. Maintenant, il y a litige  ! Je ne veux rien avoir à faire avec cela et suis soulagée d’apprendre que le Jugement du 29 avril 1993 sera sans suite pour moi. 
 
8 juin
C’est une bonne journée : Madame POMAL nous passe une grosse commande pour des travaux de décoration. Après avoir réglé tous les points avec la cliente, RAOUL me fait signer un document qu’il ne me laisse pas le temps de lire, en disant : « Signe juste ici, tout est en ordre », alors que je suis en train de faire le ménage à fond au salon de thé. Mes gants de caoutchouc me gênent. En reprenant mon travail de femme de ménage, j’aperçois la cliente remettre à RAOUL un lingot d’or en échange de deux chèques de caution, établis par RAOUL. Je regrette ne pas pouvoir voir le lingot de près : RAOUL l’enferme immédiatement dans l’armoire et garde la clé dans sa poche de pantalon. Je me demande pourquoi RAOUL me refuse de jeter un coup d’œil sur ce trésor.
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires