Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

5 août 2006 6 05 /08 /août /2006 13:37
1er juin
Croulant sous mes courses du marché pour la semaine, je rentre fatiguée et triste avec EMMA par le car de midi. Je ne digère pas que RAOUL ne desserre pas les dents à part pour me sortir des remarques désagréables et blessantes pour répondre à sa manière à mes quelques questions que j’ose à peine sortir. 
J’ai pu obtenir 500 Francs de RAOUL pour régler la gym que je m’accorde dans l’espoir de retrouver progressivement une meilleure forme physique et pour me changer les idées en sortant deux fois par semaine de l’extrême solitude dont je souffre trop. Mes seuls interlocuteurs sont, de temps à autre, la voisine primaire dépressive et son mari, paysan ivrogne ; nos discussions ne dépassent pas le plus élémentaire, mais je trouve auprès d’eux un brin de gentillesse auquel je n’ai pas droit à la maison
 
Il m’est incompréhensible comment RAOUL peut se désintéresser complètement aussi bien des problèmes professionnels que privés. Il sait que je suis sur le point de tomber en panne de grain pour les poules, mais il n’en a toujours pas ramené bien que je le lui réclame depuis environ trois semaines. 
« Il y a encore tellement de grain au fond du container, tu n’as qu’à te baisser ! » a-t-il osé me sortir. J’en ai assez des remarques blessantes, j’en ai assez d’attendre, j’en ai assez d’avoir les mains liées par manque de moyens ! 
 
RAOUL prétend d’être trop fatigué pour discuter affaires ce soir, alors que je dois absolument parler avec lui si je veux éviter de nouveaux problèmes. Par contre, à minuit, il est toujours vautré dans son fauteuil à regarder la télévision et à faire ses éternels mots croisés. Il n’est pas très beau à voir avec sa chemise trouée, les mains dans les poches de son pantalon crasseux qu’il porte déjà depuis deux semaines sans interruption, tout aussi crasseux que ses chaussures qu’il ne cire jamais. Je sais que le lendemain, je trouverai son verre, son assiette et ses chaussettes sales et puantes à côté de son fauteuil, comme d’habitude. A plusieurs reprises, je lui ai fait remarquer que les quelques cheveux grisonnant et gras qui lui restent, sont trop longs. Mais RAOUL ne veut rien entendre et continue d’être aussi mal soigné. Qu’il me fait honte, aussi bien en tant que mari que gérant du salon de thé. La propreté ne coûte rien ! 
Dégoûtée, je quitte la pièce pour éviter de m’énerver en pleine nuit, sinon je ne fermerai plus un oeil. Quand mettrons-nous le nez enfin dans les dossiers ? J’avais proposé à plusieurs reprises à RAOUL de monter le bureau de la cave au rez-de-chaussée pour faciliter le travail ; mais ce n’est jamais le moment pour le faire. « Plus tard, un autre jour » est sa réponse standard pour tout ce qui l’embête. 
Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires