Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 10:46
23 mars
Je me pose de plus en plus souvent la question si tout mon travail de reconstitution a un sens et parfois, je commence à en douter.  Mais ne pas le poursuivre jusqu'au bout cela signifierait baisser les bras et commencer à oublier.   Je ne veux pas oublier tant que je n'ai pas compris.  Je dois donc maintenir mon organisation que je me suis imposée depuis août 2001 : écrire le matin, peindre l'après-midi.  Un jour, j'aurai bien fini et pourrai consacrer tout mon temps à la peinture,  cela reste mon objectif professionnel.  Sans la peinture, je ne serais pas là où je suis aujourd'hui : J'ai un logement correct, j'arrive à faire face au quotidien, je vis en paix, j'ai une toute petite voiture qui m'a transformé la vie, j'ai retrouvé un état de santé suffisamment satisfaisant pour pouvoir travailler à temps partiel ; de temps à autre, nous pouvons nous permettre un petit extra.  Je me sens utile et retrouve un certain sens dans la vie ; je reste persuadée que la vie n'a que le sens que chacun lui donne.  Par moments, je ressens même un certain bonheur : une tasse de café au balcon à minuit, l'odeur de la terre mouillée après la pluie, le chant des oiseaux avant la tombée de la nuit, la satisfaction après un travail réussi, l'impression d'être redevenue une personne dite normale.  Je n'en demande pas plus.  

25 mars
Etant donné que je n'ai aucun papier en main me démontrant les démarches que la CAF aurait entreprises pour recouvrer les arriérés de pension alimentaire depuis que je l'avais chargée de s'en occuper en avril 2001, je demande à la Caisse de faire le point de toutes les actions engagées.  Je soupçonne que rien n'ait été fait depuis onze mois.  
(pas de réponse)
(Annotation : rien n'a jamais été fait par la CAF)

19 avril
Je suis déjà couchée, lorsque le téléphone sonne très tard dans la soirée.  EMMA décroche et m'appelle : « Maman, c'est une amie à toi ! »   Etant donné que je n'ai pas d'amie qui m'appellerait si tard, je suis sceptique lorsque je prends le combiné.  Une voix un peu rauque me dit « bon soir Madame ».  Je sais tout de suite, que ce n'est pas une « amie » qui m'appelle.  Ensuite, tout va très vite, tout se bouscule.  J'ai du mal à suivre, à comprendre de quoi il s'agit jusqu'à ce que je me rende compte qu'une sœur de SALA, jeune épouse de RAOUL, m'appelle du Maroc pour me mettre au courant de la demande de divorce déposée cette semaine par RAOUL.  Je n'en reviens pas et j'ai du mal à saisir tout ce qu'elle me dit un peu en hâte, avec coupure de la ligne et rappel avec une nouvelle carte téléphonique.  Enfin, j'ai SALA elle-même au bout du fil.  Elle me raconte que RAOUL avait demandé le divorce suite à une violente dispute ; dans sa demande de divorce il l'aurait présentée comme hystérique et dangereuseIl aurait pris plusieurs crédits sur son compte à elle.  Il aurait été logé et nourri pendant sept mois par elle, le temps qu'il était au chômage.  Elle me donne le numéro de téléphone de sa grande sœur mariée à Paris en me demandant de l'appeler.  D'après elle, RAOUL est un escroc.  Elle me remercie de ma lettre du mois d'octobre dernier, lettre que RAOUL avait interceptée et fait traduire.  Depuis, elle a été plus vigilante.  Elle ne parle pas de la cassette sur laquelle j'avais enregistré la chanson HONESTY de Billy Joël ; peut-être ne l'a-t-elle jamais reçue.  J'apprends que RAOUL attend en effet une grosse rentrée d'argent de son ancien premier employeur à Rabat.  SALA me paraît bien énervée ; moi, je suis également sous haute tension.  Nous sommes une nouvelle fois coupées, cette fois définitivement.  Pas de rappel.  

Je n'en reviens pas : à peine marié, déjà divorcé !  Mes soupçons se confirment donc : Dès que j'avais appris de son mariage en août dernier, je me suis dit qu'il doit bien y avoir une raison pour qu'il se marie.  Je passe une nuit blanche, les propos de l'appel téléphonique me passent par la tête, me laissant toujours perplexe.  RAOUL se serait donc servi de SALA comme je l'ai soupçonné !  

21 avril
Je prends tout mon courage pour appeler la sœur aînée de SALA, MINNIE.  Je suis frappée par la voix dure de la femme qui me répond au téléphone.  Elle m'apprend que SALA habite à nouveau chez ses parents, RAOUL lui refusant l'accès à l'appartement loué à son nom à lui depuis une altercation avec SALA et son frère, un militaire qui ne plaisante pas.  Elle non plus d'ailleurs ne digère pas d'avoir été insultée par RAOUL.  J'ai l'impression qu'il a un intérêt d'éviter de croiser les membres de la famille qui malgré son désaccord au moment du mariage, se rangent maintenant derrière SALA.  Depuis cette semaine, SALA ne peut plus rentrer chez elle chercher ses affaires, puisque RAOUL a fait changer les serrures pendant son absence.
MINNIE fera tout pour que RAOUL soit jugé au Maroc pour les actes criminels qu'il a commis et elle ira même au Consulat pour informer les autorités des problèmes causés par lui.  Elle avait prédit à SALA qu'elle allait épouser un escroc à plusieurs visages.  
« De toute façon, il escroque toutes les femmes.  C'est un profiteur !   Il a fait signer à SALA plusieurs crédits en remerciement de l'avoir logé et nourri, ainsi que GREG, pendant sept mois lorsqu'ils étaient au chômage !  Cela lui servira de leçon.  »
Elle me remercie d'avoir averti SALA par ma lettre du mois d'octobre qui probablement a limité les dégâtsLorsque SALA a commencé à mettre son nez dans les affaires financières, des tensions auraient surgi.  Sa sœur serait une personne naïve, facilement influençable qui croit tout.  Je me dis : une personne comme moi alors...  
RAOUL lui aurait demandé plein de services, entre autres lorsqu'il cherchait du travail au Venezuela.
Minnie m'apprend que RAOUL aurait corrompu plusieurs personnes, qu'il était parti avec les meubles de son ancien employeur sans les avoir payés.  D'après elle, il est un être dangereux qui ne fait que mentir et qui ne mérite pas la liberté.  Elle répète plusieurs fois que « la Loi marocaine ne plaisante pas avec des gens comme ça. »   

Je suis toute bouleversée par ce que j'apprends et stupéfaite que notre entretien ait duré presque une heure.  
A midi, RAOUL appelle EMMA comme d'habitude.  Il ne dit pas un mot sur sa situation actuelle,  rien sur SALA.  Pendant combien de temps essayera-t-il de cacher la vérité à sa fille ?

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE,
cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires