Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 10:42
1 - 5 janvier
Nous nous retrouvons en l'an 2000 comme si rien n'était.  C'est la grisaille, un temps à grippe, rien de spécial.  

Je reçois enfin les commentaires du 27 décembre 1999 de Maître POPA concernant tous les dossiers en cours.  En survolant sa lettre, je me rends vite compte que j'ai les mains liées dans les affaires CORNIAUD, GUY, BENBIRA, TOILE ET PORTE DECOREE.  
L'avocate confirme qu'elle a demandé l'état des lieux par écrit à Monsieur JULE, mais qu'elle n'a pas reçu de réponse.  Elle pense que Monsieur BOULIER lui avait cédé la toile murale et la porte décorée lors de la fermeture de la GOURMANDISE.
(Annotation : Jamais je n'ai donné mon accord pour faire cadeau de ma propriété artistique.)

J'apprends qu'elle a interrogé Maître TOUR au sujet du procès engagé contre la ROYAL SAGE, mais qu'elle est  toujours sans réponse.
(Annotation : Elle n'en aura jamais.)
Elle m'indique que la clause pénale et l'indemnité de remboursement peuvent éventuellement être discutées, mais en aucun cas la créance en principal.  Si cela était le cas, cela réduirait la dette de 140.000 Francs.
Maître POPA me confirme que dans le dossier des PRUNELLES, elle a interrogé Maître TOUR au sujet des indemnités de retard de 500 Francs par jour à partir de la date d'expulsion du 16 juin 1994,  Jugement qui est toujours valable.
(Annotation : Le syndic ne répondra pas à l'avocate bien qu'il ait l'obligation, et personne ne tiendra compte de cette clause importante.)

Concernant la plainte déposée contre Monsieur BOULIER, Maître POPA m'écrit : « L'enquête est toujours en cours - il faut attendre le résultat.  L'instruction de la plainte est longue, puisque de nombreux éléments ne correspondent pas à des infractions pénales. »
Je me demande pourquoi elle ne m'a pas aidé à rédiger ma plainte comme il le fallait ; pourtant, je le lui avais demandé.  Maintenant je risque avoir des problèmes parce que je n'ai pas su présenter les problèmes comme il aurait fallu du point de vue juridique.
« Vu que Monsieur BOULIER est en Arabie, le dossier ne peut avancer. »  
Le fait de se réfugier à l'étranger protègerait donc un malfaiteur de la justice ?  J'avoue le courrier de  Maître POPA est peu encourageant.

Dans l'affaire BENBIRA, concernant le Kilim égaré, Maître POPA écrit : « Il y a eu manifestement un tapis égaré.»  Elle craint que le préjudice de 4.000 Francs ne soit pas considéré suffisamment élevé par le syndic pour agir.  D'ailleurs, il ne lui a toujours pas donné son accord pour engager une procédure, tout comme dans l'affaire concernant la faute professionnelle des PTT, où elle attend également son accord.  
« Seul Maître TOUR peut engager une procédure, et non vous. »    
Je suis coincée.  L'idée de ne pas pouvoir agir de mon propre chef, m'est insupportable.  Pourquoi la procédure de la liquidation judiciaire vous dessaisit-elle de tout pouvoir judiciaire ?  Je n'y vois pas de raison, surtout lorsqu'il s'agit d'affaires privées.

Concernant CASO,  Maître POPA m'informe qu'elle est intervenue auprès de l'huissier qui lui aurait dit de ne pas comprendre la disparition de certains éléments, mais il ne lui a pas non plus fourni la copie du procès-verbal d'enlèvement chez CASO.  Elle pense que les objets manquant ont été conservés par l'entreprise de dépôt-vente.  Vu le faible montant des lots, elle me déconseille vivement d'engager une procédure en justice.  Je me demande, comment je peux alors récupérer mes biens, même s'ils sont de faible valeur.  Je n'en sais plus rien.  Mon dernier espoir était Maître POPA ; je n'ai plus d'espoir.  

Maître POPA confirme qu'elle ne peut rien faire dans le dossier SNIV, les Jugements étant devenus définitifs : Je leur dois 90.000 Francs majorés des intérêts, la condamnation allant jusqu'à mes enfants et leurs héritiers !
Elle écrit : « La copie de l'acte de caution confirme que vous vous étiez portée caution de tout débit de Monsieur BOULIER à l'encontre de la SNIV. »  
J'ai ainsi confirmation de mon soupçon, qu'il ne s'agit pas d'une caution affectée comme RAOUL le prétendait et l'avait réaffirmé dans sa lettre du 11 août 1997, mais d'un engagement à hauteur de 90.000 Francs pour TOUTE dette.  Comment a-t-il pu faire une telle affirmation ?  Les questions se bousculent.  Celle qui me travaille le plus est : Comment Maître PERNEAUD a-t-elle pu m'écrire que le Jugement du 29 avril 1993, prononcé à mon nom, n'aura pas de suites ?  Qu'est-ce que lui  avait permis de faire une telle affirmation ?  
(Annotation : Je n'ai pas pu l'apprendre à ce jour.)
Que puis-je faire contre RAOUL qui a tout fait pour me cacher ce litige et qui continue à me refuser tout renseignement à ce sujet ?  Le seul espoir que je vois encore est que le dossier sera traité dans le cadre de ma plainte déposée contre lui auprès du Procureur de la République en mai 1997.

Concernant mon interdit bancaire, Maître POPA me répond : « Il n'y a rien à faire.  Attendre la fin de l'interdit bancaire. »
Cela veut dire attendre jusqu'en 2004 !  Attendre, attendre, attendre !  Je ne veux plus attendre !  Je veux que ça bouge !

Il y a au moins deux informations positives : Maître POPA me confirme que la créance des CARTONS DUMARS a été rejetée puisqu'elle ne figure plus sur l'état des créances.  
« Vous ne leur devez rien. »  
C'est un poste non négligeable en moins d'environ 22.000 Francs, mais j'ignore pour quelle raison il a été supprimé.
Elle m'informe également que « la créance de FRANCFINE est éteinte et il ne peut rien vous être réclamé. »  C'est encore un poids de 68.000 Francs en moins.  Maître POPA considère le dossier comme CLOS.  Moi, je ne suis pas de cet avis : Il reste à poursuivre le garagiste, Monsieur BOULIER et Maître GUY, tous des fautifs dans l'affaire.  Je ne sais pas quoi faire, à qui encore m'adresser puisque je considère que j'ai tout fait ce que je pouvais faire.  Reste à attendre le résultat de ma plainte contre RAOUL déposée chez le Procureur de la République.  Pour moi, l'affaire n'est pas terminée, même si la créance est éteinte.

Je sais que ma réponse au courrier de Maître POPA me demandera une nouvelle fois beaucoup de temps et de nerfs ; je verrai ça dans quelques jours plus calmement.

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires