Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 15:19
9 octobre
UTIM me répond par retour à mon courrier du 2 octobre dans lequel je souhaitais obtenir des précisions sur les irrégularités au niveau des cotisations que Monsieur BOULIER doit depuis des années.  Je leur avais expliqué qu'il me refuse tout renseignement sur les raisons de sa liquidation judiciaire et que je voudrais enfin voir clair et comprendre ce qui nous a conduits à cette situation catastrophique.
A ma grosse surprise, l'organisme m'écrit : « Nous sommes au regret de vous préciser que nous ne pouvons satisfaire votre demande ; en effet, nous sommes tenus au secret professionnel vis-à-vis des tiers. »  
Il m'est incompréhensible, comment la Loi peut leur interdire de me fournir des renseignements qui concernent la période de mariage.  A nouveau, je suis bloquée dans mes démarches !  Je me demande comment je pourrais obtenir les renseignements sur le passé.  Je suis profondément découragée et énervée pour le reste de la journée.

11 octobre
Malgré d'être exténuée par trop d'efforts ces derniers temps, je fais une exposition vente dans une administration.  Charger et décharger devient une terrible corvée à cause de ces douleurs que je ressens toujours dans le côté gauche.  Je rentre sur les genoux ; mes douleurs me font tellement souffrir que j'aie des larmes aux yeux.  Mais je rentre contente : Malgré un démarrage morose, j'ai pu rattraper ma journée de marché catastrophique de l'autre jour.

20 octobre
Maître POPA m'affirme d'avoir tous les éléments pour lancer les procès contre la maison BENBIRA et les PTT.  Cela me donne l'espoir que j'avancerai au moins dans ces deux dossiers.  Elle me promet d'intervenir auprès de Monsieur JULE qui ne lui répond pas à ses courriers non plus réclamant l'état des lieux de sortie dont elle a besoin pour pouvoir engager une procédure afin de récupérer ma toile et porte décorée dont j'ai réellement besoin maintenant pour décrocher des commandes.  Comme moi, elle non plus n'arrive pas à joindre Maître TOUR.  J'ai l'impression qu'elle fait ce qu'elle me promet, mais je suis agacée que depuis un an maintenant que je la connais, rien n'ait encore bougé, malgré le fait de lui avoir réglé 3000 Francs d'honoraires.  Je n'ai plus envie d'attendre, j'ai trop attendu, je veux que les choses avancent de peur d'oublier et de peur que des délais de prescription s'écoulent.

22 octobre
Je sais enfin pourquoi j'ai si mal entre les côtes depuis six semaines : La radiographie que j'ai pu obtenir en insistant auprès du médecin de famille, a finalement révélé une côte fracturée.  Je me demande comment j'ai réussi cet exploit.  D'après le médecin, j'ai probablement soulevé des choses trop lourdes ou reçu un choc, je pense lors de l'installation de mon stand à la Foire, mais je ne me souviens d'aucun mauvais coup.  Comment vais-je faire jusqu'à la guérison ?  Personne ne portera mon matériel à ma place.  Impossible de m'arrêter de travailler maintenant où je suis en train de démarrer mon activité ; ce n'est vraiment pas le moment.  Les autres radiographies démontrent que mes douleurs constantes en bas du dos sont dues à l'arthrose, ce qui veut dire que j'en souffrirai pour le reste de ma vie.  De belles perspectives !

24 octobre

Je perds toute la matinée du dimanche et une bonne partie de l'après-midi pour rédiger un long courrier à Maître POPA pour faire le point par dossier depuis notre dernier entretien le 30 juillet vu que je n'ai reçu aucun compte-rendu de sa part.  Je trouve que rien n'avance, que je n'ai que de mauvaises nouvelles me confirmant le caractère odieux de mon ex-mari.  Je préférerais jouer avec EMMA pendant ce temps-là qui me fait remarquer à juste titre, que je n'ai plus beaucoup de temps pour elle.

J'informe Maître POPA que j'ai porté plainte contre Monsieur BOULIER pour faux auprès du Procureur de la République en complément à ma plainte du 28 mai 1997, pour que ses agissements contre moi dans l'affaire FRANCFINE soient pris en compte.

Je lui envoie une copie des courriers que Maître TOUR s'est procurés auprès de Maître CIRE, révélant des dettes de 16.000 Francs laissées par Monsieur BOULIER à son départ pour l'étranger, en demandant à Maître POPA de les rajouter au dossier « faute professionnelle des PTT » pour augmenter le préjudice subi qu'elle m'avait demandé de chiffrer, et d'engager un procès à leur encontre puisque tous les éléments sont maintenant réunis.
(pas de suite)

Quant au dossier SNIV, je lui rappelle que je lui avais demandé de chercher d'éventuelles fautes de procédure permettant d'annuler le Jugement définitif, demande restée sans suite, et qu'à la lecture de la caution solidaire dans la limite de 90.000 Francs pour TOUTE DETTE obtenue de Maître OLIVE en septembre dernier, j'ai dû constater que la créance est justifiée ; c'est Monsieur BOULIER qui m'avait menti.  J'attends toujours une réponse à mes courriers du 20 mai et 20 juillet dernier et demande à Maître POPA d'intervenir si cela est encore possible.
(pas de suite)

Je lui rappelle que je suis toujours dans l'impossibilité de me procurer une copie de l'état des lieux de sortie pour le local commercial qu'elle m'avait réclamé au printemps, Monsieur JULE et Monsieur BOULIER faisant les morts.  Je la prie de m'aider.
(pas d'intervention de sa part)

Étant donné que je n'ai toujours aucune preuve, que Maître TOUR ait effectivement porté plainte contre Monsieur BOULIER pour détournement d'actifs, je demande à Maître POPA d'interroger le syndic pour qu'il me donne enfin des informations et réponde à mes courriers.
(pas de suite)

Je lui rappelle que je lui avais demandé d'étudier quels actes de Monsieur BOULIER pourraient alourdir ma plainte contre lui, mais à ce jour, je n'ai pas de réponse à ce sujet de sa part.
(pas de réponse)

Je l'informe que je n'ai toujours pas reçu de réponse à mes commentaires relatifs à l'état réactualisé des créances de mai 1999 envoyés au Tribunal de Commerce et à Maître TOUR.
(pas de suite)

Malgré mes courriers à Maître TOUR et Maître CHARLOT, leur signalant l'absence de toute assurance des PRUNELLES, il n'y a pas eu de réaction de la part des liquidateurs.  Je lui demande d'intervenir pour régulariser la situation.
(pas de suite)

Concernant le litige avec la maison BENBIRA, je suis convaincue d'avoir fourni tous les éléments nécessaires à Maître POPA pour qu'elle puisse engager une procédure, elle me l'avait même confirmé en avril dernier.  Mais j'attends toujours sa confirmation d'avoir effectivement engagé un procès pour faute professionnelle contre la maison BENBIRA tout comme contre les PTT.
(Annotation : Elle n'engagera aucun procès, disant qu'elle n'avait pas le feu vert de Maître TOUR.)

Comme Maître CHARLOT ne répond pas non plus aux questions relatives au sujet du procès en cours contre la ROYAL SAGE, ni Maître TOUR, et comme le Tribunal de Grande Instance de Menau ne peut pas me renseigner faute d'éléments, je demande à Maître POPA ce que je dois faire pour que le poste de créance le plus important de 1,5 Millions de Francs soit enfin vérifié.
(pas de réponse, pas de suite)

Je rappelle que, vu que je me heurte à des murs de silence, je lui avais demandé le 10 juin 1999 d'intervenir auprès de Maître ESTA pour obtenir une copie du procès-verbal de saisie effectuée chez CASO, document qui me permettrait de récupérer le matériel non vendu aux enchères et qui ne m'a jamais été rendu, document que je n'ai toujours pas reçu.  
(Annotation : Maître POPA m'avait promis d'intervenir auprès de l'huissier.  Elle l'a fait, mais n'a pas pu obtenir le document que je réclame.)

Etant donné que Maître TOUR a laissé passer le délai d'appel dans l'affaire POMAL, je suggère de porter plainte contre Maître TOUR pour faute professionnelle.   
(Annotation : aucune suite donnée par Maître POPA)
Je lui demande comment je peux avoir la preuve que six loyers ont effectivement été bloqués par Madame POMAL chez Maître VARON.
(pas de réponse)
Comme Maître GROS ne répond à aucun de mes courriers, je prie l'avocate d'intervenir pour que je puisse enfin récupérer les documents dont j'ai besoin.
(pas de suite)

Je demande à Maître POPA de trouver une solution pour faire lever l'interdiction bancaire qui me handicape dans la vie privée et surtout professionnelle.
(pas de réponse)

Je referme ma lettre en espérant que j'aurai enfin une réponse à toutes mes questions pour avancer dans ces dossiers qui me pèsent et me gâchent la vie.

Vient la lettre à Maître TOUR :
Je voudrais savoir comment les dettes d'environ 16.000 Francs déposées chez Maître CIRE, seront réglées et je souhaiterais qu'il intervienne également auprès de Maître TEX et Maître MARTY pour vérifier si d'autres créances ont été déposées également chez eux, les huissiers me refusant toute information, tout comme Maître CIRE.
(pas de réponse, pas de suite donnée)
J'espère avoir ainsi fait le tour des huissiers pour dénicher d'éventuelles dettes laissées par RAOUL à son départ en été 1996.


Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires