Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 17:41
20 août
Suite à ma demande si le syndic touche effectivement ma part aux indemnités d'occupation des PRUNELLES,  Maître TOUR m'informe :
« Je n'ai été destinataire d'aucune somme. »  
Je me demande comment cela est possible ?  Il doit bien y avoir un problème.

Je suis contente d'apprendre que suite à ma demande du 17 mai dernier, le syndic interrogera Maître CIRE sur d'éventuelles dettes, que Monsieur BOULIER aurait laissées à son départ pour l'étranger.  J'espère pouvoir enfin être renseignée.
(Réponse le 21 octobre 1999)

24 août
A ma grande surprise, je reçois enfin une réponse de Maître GROS, avocat qui initialement avait été chargé par RAOUL du litige POMAL, après l'avoir relancé deux fois depuis avril pour lui demander de me restituer certains documents du dossier dont je n'ai pas eu connaissance, mais dont j'ai besoin pour organiser ma défense.  Il m'informe, qu'en raison du divorce, il avait répercuté l'ensemble des pièces à Maître MATOU qui était chargé du dossier, lui ne pouvant plus assurer ma défense selon le Jugement du 4 juin 1996 « compte tenu du conflit des époux, Monsieur BOULIER étant défendu par Maître BELLE ».  Pourquoi m'a-t-il laissé mijoter si longtemps pour me dire cela ?  Pourquoi ne me fait-il pas parvenir les documents que je lui réclame ?

1er septembre
Depuis longtemps, je n'ai pas pleuré, mais la réponse de Maître SELLE me donne un coup  dur.  Je lis et relis la même phrase concernant les deux dossiers CORNIAUD et GUY :
« Je ne pense pas qu'une action en responsabilité puisse aboutir.  Concernant Maître CORNIAUD, vous ne m'avez pas communiqué de pièces établissant sans discussion possible qu'il aurait reçu la Signification du Jugement de Divorce et le dossier d'aide juridictionnelle.  Pour qu'une action en responsabilité aboutisse, il faut pouvoir établir que si appel avait été interjeté, vous auriez à coup sûr ou au moins très probablement, obtenu une réformation. »
Je me rends compte que j'aurai le plus grand mal à faire un procès à Maître CORNIAUD faute de preuves.  Comment prouver que je lui ai déposé moi-même dans sa boîte aux lettres la Signification du Jugement de divorce et le dossier d'aide juridictionnelle, documents que j'ai pourtant récupérés chez lui, mais pour lesquels la secrétaire ne m'a pas fait signer de décharge ?  A ce moment-là, j'ignorais quelle importance a une telle décharge.  Maître CORNIAUD, par contre, savait ce qu'il faisait.  
Quant au dossier POMAL dans lequel je croyais Maître CORNIAUD fautif, parce qu'il n'avait pas fait appel comme je le lui avais demandé, Maître SELLE m'informe que « seul Maître TOUR, mandataire liquidateur, pouvait donner mission à Maître CORNIAUD ou à Maître MATOU de relever appel ».  Il n'y a donc pas faute.
Je ne me rappelais plus à ce moment-là que la liquidation judiciaire me dessaisissait de tout pouvoir judiciaire.  Pourquoi Maître CORNIAUD ne me l'avait-il pas précisé ?  

Concernant le conflit avec Maître GUY, Maître SELLE me fait savoir qu'étant donné que j'étais encore mariée au moment des faits, il sera difficile d'établir que je n'étais pas informée de la procédure engagée contre moi.  Pourtant cela était bien le cas, RAOUL m'ayant sciemment TOUT caché.  
Il faudrait démontrer que Maître GUY se serait indûment saisi de la procédure FRANCFINE.  En fait, il avait été chargé de ma défense par RAOUL, mais jamais par moi qui n'étais pas au courant du litige.  Je réalise à nouveau que la liquidation judiciaire m'empêche de porter plainte contre Maître GUY.  Seul mon liquidateur, Maître TOUR, pourrait le faire.  Mais comme FRANCFINE n'a pas déposé de créance, Maître TOUR n'a aucune raison d'engager une procédure pour falsification de ma signature.  J'ai les mains liées.  J'ai du mal à avaler que les fautifs, Maître GUY et RAOUL, s'en sortiront impunis.

Maître SELLE me déconseille d'engager des procédures en responsabilité à l'égard de ses confrères qui risqueraient de se solder par des dommages et intérêts à ma charge et à leur bénéfice, ainsi que des indemnités sur le fondement de l'article 700 du NCPC, article qui ne me dit rien.

De désespoir, je rédige tout de suite mes commentaires point par point à la lettre décourageante de Maître SELLE pour Maître POPA en lui demandant de me décharger vu mon mauvais état de santé.  
(pas de réponse)

Je ne sais plus quoi faire.  Je me sens trahie.  Je ne veux pas vivre avec un Jugement de divorce à torts partagés sur le dos, je n'ai pas détruit le ménage, ni le couple, c'est RAOUL qui a quitté le domicile conjugal, et non moi, fait qui semble avoir échappé au juge, c'est RAOUL qui a créé tous les problèmes financiers et détruit la famille, pas moi.
Les idées noires me reviennent, je m'effondre en pleurs, ne pense qu'à une chose : terminer avec cette vie pourrie, vie qui m'a été rendue invivable par mon mari.  Mais que deviendrait EMMA ?  Que dirait-elle ?  C'est elle qui me retient du geste ultime, c'est elle qui me tiraille entre la vie et la mort.  Je n'ai même plus la maîtrise sur ma propre vie.  Pourtant, faire le pas qui ne permet plus de faire un pas en arrière, ne me fait pas peur.  Mais je suis obligée de continuer sur ce chemin caillouteux, qui me blesse si souvent, probablement pour le reste de ma vie.

Je gratte les fonds de ma petite réserve et dépose au cabinet de Maître POPA une enveloppe avec 3.000 Francs pour lui régler son travail effectué jusqu'à présent, bien que je n'aie pas avancé d'un pouce dans les dossiers.  Je ne veux rien devoir à personne.


Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires