Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 17:40
 4 août
Je reçois de Maître TOUR une copie de la lettre que Maître CHARLOT lui a adressée pour lui confirmer que « aucune sanction personnelle n'a été requise à ce jour contre Monsieur BOULIER » et lui rappeler le courrier du 12 octobre 1998 donnant le même renseignement.  J'ai du mal à le croire puisque je me souviens très bien d'un document du Tribunal de Commerce de Menau que j'avais trouvé au grenier à Bornac, document où la case « interdiction d'exercer » était bel et bien cochée.  Depuis, je suis malheureusement dans l'impossibilité de remettre la main sur ce document décisif.  

Je demande par écrit à  RAOUL des explications concernant le prêt de la ROYAL SAGE de 700.000 Francs.  Je souhaiterais savoir de quels « divers prêts et prêt personnel » il s'agit dont il est question dans le Jugement.  Je profite de l'occasion pour lui rappeler que j'attends toujours la comptabilité de la GOURMANDISE.  Quand RAOUL rompra-t-il son silence ?
(pas de réponse)

6 août
Une lettre au Tribunal de Commerce s'impose.  Je leur envoie mes commentaires à l'état des créances du 22 mai 1999 qu'ils ont bien voulu me faire parvenir suite à ma demande du 30 juillet et répète encore une fois, que la vérification des créances n'est pas terminée, que le plus gros poste de 1,5 Millions de Francs n'a toujours pas été vérifié et que je n'ai absolument aucune preuve du travail effectué par le syndic.
Je signale au Greffier que j'essaie avec les plus grosses difficultés, dues au manque de documents - toujours en possession de Monsieur BOULIER - de vérifier l'exactitude des créances déclarées et que ce dernier m'a affirmé une nouvelle fois par lettre du 26 juin dernier, qu'il continuera à me refuser tout renseignement et ne se prononcera éventuellement que dans le cadre d'une procédure judiciaire.  A ce jour, malgré toutes mes demandes faites auprès du Tribunal de Commerce, du syndic, du Procureur de la République, de la Police Judiciaire, des avocats, je ne dispose toujours pas de la comptabilité avec laquelle Monsieur BOULIER est parti depuis fin 1995.  Je demande au Greffier d'en tenir compte dans la procédure et de faire le nécessaire, et joigne un récapitulatif de mes commentaires par créance dans l'espoir que le Tribunal de Commerce intervienne auprès des parties concernées.
(pas de réponse, pas de suite)  

Je suis assez étonnée de recevoir une réponse aussi rapide de Maître ESTA suite à ma demande du 30 juillet dernier, de me fournir le justificatif de la créance déclarée par DORBOIS.  L'huissier m'envoie la déclaration de créance mais pas le justificatif.  Pour une dette en recouvrement de 598 Francs, les frais de procédure s'élèvent à 1.004 Francs !   Quelle bêtise de ne pas avoir réglé cette somme modique dès le départ !  Je suis donc obligée de renouveler ma demande pour obtenir un justificatif, c'est-à-dire le double des factures impayées.  J'en informe également RAOUL et lui demande des explications pour vérifier si cette dette est bien réelle.  
(pas de réponse de Monsieur BOULIER ; réponse de Maître ESTA le 13 août qui me demande de m'adresser directement au fournisseur « pour obtenir satisfaction ».)

10 août
Je reçois enfin une réponse du Bâtonnier de Menau suite à mon courrier du 20 mai concernant le litige avec la SNIV.  Je suis déçue de constater qu'il ne répond qu'à un seul point de ma lettre : Il me donne simplement les coordonnées de Maître OLIVE qui avait été chargé de l'appel par Maître PERNEAUD en avril 1994.  Il n'aborde aucun des autres points évoqués par moi et surtout ne me dit pas si j'ai un recours vis-à-vis les agissements de Monsieur BOULIER ou pas.  Une nouvelle fois, mon courrier n'a pas servi à grand-chose, tout comme ma lettre au Procureur de la République que j'avais informé du fait que Monsieur BOULIER m'empêchait de pouvoir me défendre dans le procès engagé contre moi par la SNIV à mon insu en interceptant les lettres recommandées à mon nom et en ne réglant pas les honoraires de l'avocat, que LUI avait chargé de ma défense.  


14 août
Ce qui ne m'est pas arrivé depuis longtemps, m'est arrivé ce matin : Je me lève avec beaucoup plus de facilité que d'habitude, j'arrive à faire les gestes les plus élémentaires du matin presque sans douleur, gestes qui normalement me font beaucoup peiner.  En faisant mes exercices d'étirage du matin, je constate avec étonnement que j'arrive à m'installer beaucoup plus facilement que les autres jours, les exercices ne font presque pas mal et cela dès le matin ; le soir, cela ne serait pas aussi étonnant, mais certainement pas le matin. En faisant ma gymnastique j'ai tout mon temps pour réfléchir et me poser des questions et je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il doit bien y avoir un lien entre notre visite hier au Prieuré de Merlande et mon amélioration spectaculaire.  Je n'ose pas encore vraiment y croire, mais cette pensée ne me lâche plus.  Voyons comment se passera la journée qui promet être chargée.

Ce matin, je dois déménager tout mon matériel pour une exposition.  J'ai commandé le chauffeur avec sa remorque pour sept heures, mais aujourd'hui, il se fait attendre.  Pour gagner du temps, je commence à descendre tout mon bazar les trois étages.  J'ai déjà descendu presque tous les cartons, lorsque je vois mon chauffeur arriver.  Il fait un ou deux allers/retours, ensuite, il passe son temps à charger la voiture.  Je suis donc obligée de descendre tout le matériel les trois étages toute seule.  Totalement essoufflée, je suis étonnée que mon dos ne se réveille pas malgré tout le poids que j'ai porté.  En tout, je suis montée et descendue les trois étages environ vingt-cinq fois !  J'ai les membres si tremblants, que je mange une demie tablette de chocolat pour reprendre un peu d'énergie, mais je n'ai toujours pas mal au dos.

Sur le lieu d'exposition, des marches nous attendent à nouveau, pas trois étages, mais des anciennes marches en pierres bien usées.  A nouveau, je dois porter du poids pour tout décharger au plus vite, puisque nous sommes mal garés.  Je tiens bon et commence à me poser des questions sérieuses au sujet du Prieuré de Merlande et des pouvoirs énergétiques de ce lieu mystérieux et puissant créé par des Templiers.  

Malgré cette journée fatigante, je fais une longue promenade en forêt pour aller aux champignons et me sens toujours tellement en forme, qu'après un café au lait et un peu de chocolat, j'attaque le ménage du samedi, notre jour habituel de grand nettoyage et de rangement hebdomadaire.  Même après trois heures de remue-ménage, je tiens toujours bon.  Je suis fatiguée, mais pas épuisée, ni courbaturée et pourtant, je devrais l'être !  Je suis de plus en plus convaincue que ma visite au Prieuré y est pour quelque chose

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires