Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 18:02
Suite du 16 avril
Maître POPA confirme que l'étude graphologique que j'ai fait faire au sujet de FRANCFINE, démontre qu'il s'agit d'un faux et conseille de porter plainte contre X auprès du Procureur de la République pour faux et usage de faux.
Elle attire l'attention sur le problème de la prescription, c'est-à-dire trois ans à partir de la connaissance de l'infraction, donc à partir du 28 décembre 1994, date de la Signification à  personne, ce qui veut dire que la date limite est le 28 décembre 1997  !  J'ai eu sciemment connaissance du problème FRANCFINE seulement en août 1998 - donc hors délai - lorsque je suis tombé par hasard sur un document FRANCFINE en rangeant le grenier.
Maître POPA conseille d'attendre d'abord le résultat de la plainte pour faux que j'ai déposée chez le Procureur de la République.  Je ne supporte plus le mot « attendre », j'ai déjà trop attendu !
(Annotation : Plainte classée sans suite pour INFRACTION INSUFFISAMMENT CARACTERISEE le 15 novembre 2002.  Maître POPA n'a rien entrepris au sujet de FRANCFINE et l'imitation de ma signature.)

Je pense qu'il est nécessaire d'informer le Bâtonnier du problème FRANCFINE.  Je lui transmets donc l'Historique et mes commentaires au Jugement du 14 octobre 1994 pour le mettre au courant de tout ce que j'ai pu apprendre.  Je lui demande ce que je peux faire contre Maître GUY qui d'après moi, a commis une faute professionnelle.  Je lui précise qu'il ne m'a jamais convoquée, jamais envoyé de lettre, mais qu'il m'a fait condamner à mon insu.  Je le prie de bien vouloir intervenir auprès de Maître GUY pour me permettre de récupérer le dossier, puisque l'avocat ne répond à aucun de mes courriers.  
J'ai de l'espoir que Maître GUY se fera taper sur les doigts.
(Réponse le 13 juin)

Comme Maître POPA n'a pas trouvé de trace d'une éventuelle plainte que Maître TOUR et le Tribunal de Commerce auraient déposée, elle me demande de les interroger à ce sujet et conclut en disant : « On ne peut rien faire qu'attendre ».  Attendre, attendre !  Mais je ne veux plus attendre, j'ai suffisamment attendu, je veux que les choses avancent pour en finir, pour avoir la paix !
Je demande alors au Tribunal de Commerce de me faire parvenir une copie de leur plainte contre Monsieur BOULIER de mai 1997.
(voir réponse du 23 avril 1999)

Je fais de même avec Maître TOUR et lui demande de me communiquer le numéro de procédure sous lequel a été enregistrée sa plainte qu'il prétend avoir déposée fin 1996 contre Monsieur BOULIER suite à toutes les informations que je lui ai fournies depuis ma mise en liquidation judiciaire et je lui demande s'il a des nouvelles à ce sujet.
(pas de réponse)

Je l'interroge également sur les procédures actuellement en cours, en particulier celle engagée contre Maître CHARLOT au sujet de la propriété en Seine et Marne dont je n'ai pas de nouvelles.  Tant qu'il y a des procédures en cours, ma liquidation judiciaire ne pourra pas être clôturée.  Je crains que je traîne encore ce boulet au pied pendant de longues années.

Je lui demande également  de m'aider à récupérer ma toile murale et la porte décorée et le prie de se procurer la copie de l'état des lieux auprès de Monsieur JULE, état des lieux de sortie que Monsieur BOULIER me refuse.  Je lui fais remarquer que depuis décembre 1995, j'essaie en vain de récupérer mes biens dont aussi bien Maître MATOU que Monsieur JULE m'avaient affirmé qu'ils étaient ma propriété artistique.  
(Réponse le 20 mai 1999)


Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires