Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 18:01
15 avril
Je récupère mes huit dossiers que j'avais déposés en août 1998 au Bureau d'Aide Juridictionnelle dans l'espoir qu'un avocat d'office me serait désigné d'office, ne sachant plus à qui m'adresser.  Si j'ai bien compris, je ne peux entamer aucune procédure en raison de ma liquidation judiciaire qui est toujours en cours.  Pourquoi alors, m'a-t-on fait attendre depuis août dernier ?  J'ai ainsi perdu huit mois.  J'en ai assez d'être condamnée par la Loi à l'inaction !

En interrogeant le Parquet, j'apprends que ma plainte du 11 février 1997 pour les problèmes commerciaux crées par Monsieur BOULIER et ma plainte du 17 juillet 1997 pour endettement à outrance de la famille, interception de documents officiels au nom de Madame, même en recommandé, concernant le litige avec la SNIV et la non-cotisation à ma retraite à mon insu, ont été CLASSEES SANS SUITEJ'en déduis qu'un mari a bel et bien le droit d'intercepter le courrier en recommandé au nom de sa femme en toute légalité.  J'ai du mal à le croire, mais je le vis ; c'est donc bien vrai.
Par contre, ma plainte du 28 mai 1997 pour détournement d'actifs est toujours en enquête et a été jointe à ma plainte pour abus de confiance.  
Si je n'avais pas demandé l'état de mes plaintes, je n'aurais eu aucune nouvelle de la part du Parquet.  

Dans le dossier de la SNIV, rien n'a encore bougé.  Je suis obligée de relancer et secouer toutes les parties concernées une nouvelle fois.  Je commence par signaler au Bâtonnier de Menau mes problèmes avec Maître PERNEAUD et demande son aide.  Etant donné que Maître POPA m'a confirmé que le Jugement rendu est définitif et qu'il ne peut pas être attaqué, je voudrais savoir quel recours j'ai contre Monsieur BOULIER et si le Jugement peut éventuellement être annulé pour vice de forme.
(Réponse le 18 mai 1999)

Je relance une nouvelle fois Maître PERNEAUD en lui réclamant de me fournir les documents suivants : la caution du 12 octobre 1979,  le justificatif d'ouverture de compte  à la SNIV par Monsieur BOULIER, les Assignations à MON nom, la Signification du Jugement du 27 octobre 1992, les courriers qui ont forcément précédé l'Assignation, TOUS interceptés par Monsieur BOULIER, ses Conclusions que je n'ai jamais vues.
(pas de réponse)

Pour finir le tour des parties concernées, je réclame à la SNIV une copie de la caution solidaire du 12 octobre 1979 et une copie de l'ouverture de compte du 22 janvier 1988 par Monsieur BOULIER, documents que Maître POPA m'a demandés de me procurer et leur rappelle que six courriers de 1996 à 1998 sont restés sans réponse de leur part.  Je signale que je n'ai jamais reçu les Assignations du 10 juin 1992 et 3 mai 1994 ni les Convocations pour les six Audiences d'octobre 1992 à juin 1995.  J'explique que je n'ai eu connaissance de la procédure - sans rien y comprendre - que le 21 mars 1994 à la réception de la Signification du Jugement et que je ne connais pas les Conclusions, ni les miennes, ni les leurs.  Le 1er juin 1995, j'ai été jugée sans le savoir.  Je n'ai pris possession des deux Jugements qu'en avril 1996, lorsque Monsieur BOULIER m'a remis le dossier suite à notre demande de divorce. 
(pas de réponse)



Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires