Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 17:59
13 avril
J'ai rendez-vous avec Maître POPA.  Je constate avec satisfaction qu'elle a effectivement lu mes courriers et les documents que je lui avais remis depuis notre dernier entretien, ce qui constitue un volume de travail considérable.  Nous avançons dans certains dossiers et dans d'autres, je commence à y voir un peu plus clair, clair surtout dans le sens à me rendre compte qu'il n'y a pas grand-chose à faire à première vue, puisque je me retrouve avec des Jugements définitifs comme dans les dossiers POMAL, DIVORCE et SNIV.  

Je demande à Maître POPA ce que je lui dois pour le travail effectué jusqu'à présent.  Normalement, elle le facturerait 3.000 Francs hors taxes, ce qui correspond à mon budget mensuel.  Je lui promets de m'arranger pour pouvoir la régler dans l'espoir qu'elle continuera à s'occuper correctement de mes dossiers.  En sortant du cabinet après un entretien d'environ deux heures, je sais que je ne suis pas encore sortie de l'auberge : beaucoup de travail m'attend, mais je suis prête à l'assumer en me cramponnant à l'espoir que mes efforts aboutiront peut-être un jour.  

A peine rentrée à la maison, je me mets à l'ordinateur pour rédiger les courriers qui s'imposent après cette longue entrevue.  Commencent alors dix jours de torture.  Jamais je n'aurais cru que la souffrance morale est en fin de compte pire que la souffrance physique.  RAOUL se rend-il compte quelles souffrances il m'a infligée et m'inflige toujours ?  Je ne le pense pas, sinon il aurait eu au moins la décence de m'envoyer un mot d'explication, mais des explications je n'en aurai certainement jamais de sa part.  Heureusement que j'ai l'ordinateur, même s'il me joue des tours de temps à temps, sauts  d'humeur du matériel d'occasion...  
 
Rien d'étonnant que j'aie à nouveau des problèmes de sommeil puisque je continue à préparer mes courriers pendant la nuit pour le lendemain.  Ces nuits trop courtes me rendent les lendemains difficiles.  La nervosité prend le dessus, suivie de coups de cafard qui se traduisent en crises de larmes.  Depuis longtemps, je n'ai pas passé des repas en larmes, incapable d'avaler quoi que ce soit, au grand désarroi d'EMMA qui essaie de me consoler, mais je sens très bien que lorsqu'elle me voit en larmes, incapable de les arrêter, elle aussi a envie de pleurer et c'est ainsi qu'il arrive que nous pleurons toutes les deux un bon coup en essayant de nous consoler mutuellement.  J'avoue que pour une petite fille de onze ans, ce n'est pas marrant d'être élevée par une maman qui croule sous des problèmes et qui ne sait plus rire.  Mais je pense que cette situation que nous vivons ensemble,  nous lie encore plus fortement l'une à l'autre.  Sans EMMA, je ne serais plus de ce monde depuis longtemps.   



Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires