Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 11:02
28 février
Je profite du grand calme qui règne à la maison depuis le départ d'EMMA avec son père il y a trois jours et continue à mettre mon Journal sur ordinateur.  J'espère que je trouverai assez de temps et patience pour mener à bout mon projet ambitieux.  J'y tiens vraiment, pour mes enfants, pour moi-même et surtout pour défendre la VERITE.

Mon repas de midi est vite fait : bouillon, yaourt, fruit, café accompagné d'un morceau de chocolat.  Je profite du beau temps presque printanier pour faire un tour dans les bois avec TOMMY qui est content de pouvoir se défouler.  Dès que je rentre, je suis immédiatement confrontée de nouveau aux problèmes : Maître POPA me confirme que la plainte contre Monsieur BOULIER est toujours en enquête.  Cela veut dire attendre...

1er mars
Je vais à mon rendez-vous à la CRAMA pour faire le point sur mon éventuelle future retraite. Comme RAOUL n'est pas à jour de ses propres cotisations auprès de ORGANIC pour la période d'activité de l'ATELIER D'ART DES PRUNELLES et qu'il n'a pas non plus cotisé pour moi en tant que conjoint collaboratrice, il me manque presque dix-huit années de cotisations !  J'apprends que j'ai accumulé 89 trimestres et qu'il faut avoir 160 trimestres pour qu'un droit à la retraite soit ouvert un jour pour toucher une retraite minimale.  Si je ne remplissais pas cette condition, la retraite sera calculée proportionnellement aux trimestres accumulés, elle risque d'être inférieure à 3.200 Francs et complétée par le Fonds Social.  Même si je trouvais un emploi demain, aucune entreprise ne me garderait au-delà de 65 ans.  Je suis donc condamnée à la pauvreté dans la vieillesse, si j'y arrive.  Peut-être vaudrait-il mieux quitter la scène avant, que vivre vieux sans un sou.  
Je ressors de cet entretien tout retournée bien que mon interlocuteur m'appelle une battante.  Je lui réponds que je n'ai pas d'autre choix que de me battreIl est tout à fait inacceptable pour moi, après avoir travaillé toute ma vie, avoir perdu le fruit de vingt années de travail par des actes irresponsables d'un mari sans scrupules, incapable de gérer les finances familiales et de me retrouver un jour sans ressources suffisantes pour pouvoir passer une vieillesse paisible.  La seule possibilité qui me reste est sans doute de me mettre à mon compte et travailler tant que ma santé me le permettra.  De belles perspectives !

En rentrant d'un séjour avec son père, EMMA me remet une lettre dont je sais d'avance qu'elle me fera pleurer :   
Dans l'affaire POMAL, RAOUL me reproche d'avoir agi contre lui.  Il prétend ne pas avoir fait appel « sachant que ça ne servirait à rien compte tenu de ton attitude ».  
Il semble avoir oublié qu'il a été condamné à verser 35.000 Francs plus 5.000 Francs.  

A ma demande de répondre enfin à tous les courriers que je lui ai envoyés depuis 1997, RAOUL répond : « Je n'ai aucune obligation légale à te répondre directement concernant le reste ».  Je dois relire cette phrase une deuxième fois, j'ai du mal à croire mes yeux !
Je sais que ses propos n'ont qu'un seul but : me faire mal, me démonter, me pousser à bout.  Je trouve son attitude odieuse.  Je suis anéantie.  Je ressens de la souffrance profonde, une sorte de torture morale et nerveuse à me rentrer la tête dans un mur, qui me rend si nerveuse que je ne peux plus rester sur une chaise, que je ne sais plus comment me tenir.  Seules les larmes me soulagent un peu, mais devant EMMA je ne dois pas pleurer.  Mais la colère et la souffrance prennent le dessus et anéantissent tous mes efforts de tenir bon.

Même pendant le repas je n'arrive pas à retenir mes larmes, même sous la douche, en me couchant, en me levant la nuit pour boire une tasse de lait chaud en espérant qu'elle m'aidera à trouver le sommeil qui ne vient pas.  Je me lève trois fois cette nuit-là et essaie tout : verre de vin, tasse de lait chaud à deux reprises jusqu'à ce que je m'endorme épuisée, écroulée sous les larmes vers quatre heures du matin.  Je me réveille en larmes et dois me secouer un bon coup au petit déjeuner pour ne pas recommencer comme la veille.  La seule pensée que RAOUL ose m'écrire « qu'étant officiellement domicilié à Abu Dhabi,  je demanderai et obtiendrai la nullité pour toute nouvelle procédure que tu intenterais en me faisant envoyer les Significations d'acte chez ma mère qui d'ailleurs n'a pas procuration légale » me rend malade, au point que je n'ai plus d'autre pensée.  
(Annotation : Je ne lui ai jamais « fait envoyer de Signification » à l'adresse de sa mère, puisque je n'ai aucune influence sur les actes du Tribunal.)
Ces propos odieux me prennent la tête et ne laissent plus de place à autre chose. Comment peut-il me traiter ainsi, son épouse pendant vingt-trois ans, qu'il prétendait aimer, lui avouant même un jour qu'elle était presque parfaite ?  


Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Partager cet article

Repost 0
Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires