Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 11:46
1er juillet
Sur demande de Maître TOUR qui m’a envoyé une copie de la Signification du Jugement dans le litige POMAL en me demandant mes commentaires, je lui fais parvenir mes commentaires de mars dernier, que j’avais rédigés pour Maître CORNIAUD à qui j’avais demandé de faire appel au Jugement, mais qui n’a rien entrepris.  Je voudrais que Maître TOUR se procure certains documents auprès de Monsieur BOULIER pour me permettre de me défendre dans un litige dont lui seul est la cause.  

Comme je n’ai reçu aucune réponse de la Pizzeria au sujet de ma toile murale et la porte décorée, je demande une nouvelle fois à notre successeur de me fournir une copie du contrat de vente conclu avec Monsieur BOULIER en 1996 pour le matériel professionnel.  Je souhaiterais également avoir confirmation que Monsieur BOULIER lui avait directement remis les clés du local commercial.
(pas de réponse)

7 juillet
J’ai rendez-vous avec le Bâtonnier.  Après avoir exposé en gros mes problèmes que je rencontre avec les avocats et Monsieur BOULIER, le Bâtonnier m’apprend qu’il n’a que pour fonction de sanctionner les fautes de discipline, rien de plus.  Concernant le délai d’appel passé pour le Jugement de Divorce, il me conseille de faire un procès en responsabilité civile à Maître CORNIAUD, mais me fait remarquer aussitôt que c’est à moi de prouver qu’il y a eu faute.  J’aurais dû envoyer les documents en lettre recommandée au lieu de les déposer directement dans la boîte aux lettres, chemin qui me paraissait pourtant le plus sûr et le moins coûteux, mais qui m’empêche maintenant de pouvoir prouver que l’avocat était bel et bien en possession des documents nécessaires et qu’il m’a menti.  Mon maigrichon revenu ne me permet pas d’envoyer toutes mes lettres en recommandé.  Mais celle-là j’aurais dû !
Haussement d’épaules lorsque j’explique que Maître MATOU ne m’avait pas communiqué la date de l’audience de divorce.  Il n’y aura pas non plus de sanctions envers Maître GUY que RAOUL avait chargé de ma défense à mon insu dans le litige avec FRANCFINE.
Tout ce que j’ai pu obtenir est la promesse de Bâtonnier qu’il demandera à Maître CORNIAUD de faire diligence dans mes affaires.    

Je sors du Palais de Justice dégoûtée.  Qui va pouvoir m’aider ?  A qui m’adresser ?  J’ai l’impression que j’ennuie tout le monde avec mes problèmes, qu’il faut bien résoudre.  Je suis décidée de retirer mes dossiers à Maître CORNIAUD et de déposer des demandes d’aide juridictionnelle pour qu’on me désigne un avocat d’office.
(Annotation : Jamais un avocat ne sera désigné, aucun des huit dossiers déposés n’a été traité en raison de ma liquidation judiciaire.)

8 juillet
Vu que Maître CORNIAUD n’a pas l’intention d’interroger le Procureur de la République, je passe au Parquet pour me renseigner sur l’état de ma plainte contre RAOUL, déposée en mai 1997.  Tout ce que j’apprends est que ma plainte principale a été enregistrée.  Est-ce que cela veut dire que RAOUL sera poursuivi ?

9 juillet
Je suis contente de recevoir par retour de courrier le formulaire pour demander une modification de la partie du Jugement de divorce qui concerne la pension alimentaire.  Vu que le Vice-Président du Tribunal m’avait confirmé que le Juge aux Affaires Familiales pouvait être saisi à tout moment par moi-même, je l’avais contacté aussitôt pour mettre « la machine en route ».  Si j’avais su que la procédure consistait seulement à remplir un formulaire, j’aurais pu le faire depuis août 1997 ; Maître CORNIAUD aurait dû me le dire et ne pas me faire attendre inutilement la Signification du Jugement de Divorce et me faire de fausses promesses.  Ainsi j’ai perdu onze mois de pension alimentaire.

11 juillet
Je reçois une lettre recommandée de Maître CORNIAUD.  Il est mécontent de l’intervention du Bâtonnier suite à notre entretien et de ma demande que mes dossiers soient traités plus rapidement.  Il considère « que cette démarche est totalement déplacée et manifeste à son égard un manque de confiance absolu ».
« Vous comprendrez dès lors que je ne puis assurer pleinement la défense de vos intérêts ».
Il se dit « prêt à converser » avec moi et tient tous les dossiers à ma disposition.
C’est un nouveau coup bas !  Tout ce que je recherche est d’avancer dans les dossiers, qu’on m’y aide, puisque je n’arrive pas m’en sortir toute seule !  Je sens, que je vais recommencer à zéro si je retire les quinze dossiers que j’ai confiés à Maître CORNIAUD.  Je n’avance pas d’un pouce !  Je commence à me sentir lasse, mais je ne dois pas abandonner.  Quoi faire ?
Vu la réponse de Maître CORNIAUD, je n’ai plus d’hésitations à porter plainte contre lui pour faute professionnelle et mensonges.  Reste à trouver un avocat qui veuille bien s’occuper de la plainte.  Pour le moment, je ne sais pas encore à qui m’adresser.

Maître MARTY m’écrit au sujet du dossier AIPAL ; il confirme :
« Monsieur BOULIER a effectué un seul versement de 500 Francs le 7 août 1995 ».
RAOUL m’a donc menti en prétendant en 1996 qu’il s’agissait d’un dossier clos. Une nouvelle fois, il n’a pas respecté ses engagements.  Pourquoi ne fait-il aucun effort pour arranger les problèmes qu’il a créés ?  Pourquoi doit-il toujours créer de nouveaux ?  Pourquoi doit-il toujours mentir ?

Pour lire la suite, cliquez

Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires