Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 18:24
6 avril    
Comme je n’ai toujours pas de réponse de la part du Procureur de la République au sujet de l’état de ma plainte déposée le 28 mai 1997 contre Monsieur BOULIER et vu que des procédures étaient en cours tant sur le plan civil que pénal d’après Maître TOUR, je demande au syndic s’il a des nouvelles et si je peux obtenir une copie de son rapport au Procureur de la République.  
(Annotation : Je ne l’ai jamais obtenue.)

Suite à ma demande, Maître TOUR m’a fait parvenir les deux procès-verbaux des ventes aux enchères.  Je constate des incohérences entre le matériel saisi et le matériel vendu.  De nouveaux courriers s’imposent…  

9 avril
Je suis déçue : Maître ESTA m’informe qu’il n’a reçu aucun mandat d’exécution pour saisir des objets privés et professionnels entreposés au domicile de Monsieur BOULIER malgré l’Ordonnance du Tribunal de Commerce rendue le 12 décembre 1996.  A quoi sert-il de rendre des Ordonnances si elles ne sont pas appliquées ?  RAOUL avait largement le temps de bazarder tout le matériel professionnel et de partir avec les fonds récoltés au lieu de rembourser les créanciers.

11 avril
Je suis agréablement surprise de recevoir aussi rapidement une réponse du Bâtonnier, à qui je m’étais adressée dans mon désarroi pour me plaindre que depuis deux ans maintenant, je me heurtais à des murs et que d’après le CIDFF, mon seul recours consistait en l’aide d’un avocat.  Or, ces derniers ne font rien pour m’assister dans les dossiers qui s’accumulent.  J’avais précisé que je dépendais de l’aide juridictionnelle vu ma situation précaire, que j’ai dû faire l’expérience amère que je n’intéressais aucun avocat et que je ne savais plus quoi faire pour me défendre.  Mais à la lecture de son courrier je suis vite déçue : tout ce que le Bâtonnier me conseille est d’aller voir mon « conseil habituel » sinon d’aller aux consultations gratuites.  Je m’attendais à une meilleure réponse ; celle-ci ne me servira à rien.

Mes journées continuent à être occupées par des recherches difficiles pour compléter petit à petit tous les dossiers à problèmes.  Je fais le tour des quelques fournisseurs dont je connais le nom pour leur expliquer ma situation et demander de justifier leurs créances vu que tous les courriers avaient été interceptés par Monsieur BOULIER.  
Je vais mal ; je réalise lentement l’ampleur des problèmes créés par RAOUL derrière mon dos depuis plusieurs années, problèmes qu’il a essayés de me cacher par le mensonge et des actes relevant du Code Pénal.  Je n’arrête pas de me poser continuellement la même question : comment un mari peut-il nuire sciemment à sa famille et oser de regarder encore sa femme en face ?  Quelques mois avant la demande de divorce, donc début 1996, RAOUL n’en était plus capable ; son regard me semblait si faux !  

17 avril
Comme je n’ai toujours pas de nouvelles de Maître CORNIAUD ni pour l’appel au Jugement de Divorce, ni pour le dossier BENBIRA, j’appelle l’étude.  Le secrétariat me confirme ma crainte : rien n’a été entrepris par Maître CORNIAUD.  Je suis sidérée et ne sais plus à qui m’adresser, quoi faire.  Je commence à me poser la question s’il ne faut pas changer d’avocat une troisième fois….

J’ai remarqué que le prêt du docteur SABELKA de 28.000 Francs ne figure pas dans l’état des créances et demande à Maître TOUR de rajouter ce poste pour que cette personne puisse participer à la distribution des fonds, s’il y en a...
(pas de réponse)
(Annotation : Maître TOUR ne rectifiera jamais l’état des créances.)

21 avril

Suite à ma lettre du 6 avril dernier, demandant au Trésor Public des explications sur les deux postes de 1.700 et 1.334 Francs figurant dans l’état des créances, concernant la taxe professionnelle non réglée en 1995,  on me répond que la somme de 1.334 Francs, déclarée chez Maître TOUR, représente le montant de la taxe professionnelle 1995 qui n’avait pas été réglée et les 1.700 Francs à titre provisionnel représentaient le montant prévu pour celle de 1996.  Vu qu’elle ne sera pas mise en recouvrement, la déclaration est annulée.  Je suis contente : C’est déjà un poste réduit !  Si je n’avais pas interrogé le Trésor Public, le montant de la créance déclarée n’aurait pas changé.

22 avril
Maître TOUR me confirme avoir transmis au Procureur de la République mon courrier signalant l’interception de toutes les lettres recommandées à mon nom par Monsieur BOULIER et m’envoie une copie de l’attestation des PTT admettant leur faute, attestation dont j’avais transmis l’original par erreur au Tribunal de Commerce et que j’essaie en vain de récupérer ; mais malgré d’innombrables courriers, personne ne donne suite à ma demande.
Je suis tellement préoccupée par tous ces dossiers et courriers, démarches et coups de téléphone, que je délaisse un peu notre vie privée.  J’espère qu’EMMA ne m’en voudra pas.  Je me sens épuisée et vite surmenée.

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE,
cliquez


Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires