Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 10:09
26 août
Je viens d’apprendre que les PRUNELLES ne sont toujours pas assurées malgré toutes mes démarches auprès des deux syndics et qu’il n’y a plus aucune garantie depuis janvier 1997.  Si cette information se confirme, RAOUL prend un risque incalculable : Nous pouvons tout perdre en cas de feu ou de catastrophe naturelle !  C’est à lui de payer la prime d’assurance cette fois-ci ; moi, j’ai payé la dernière.  Il faut être fou pour ne pas assurer la propriété qui doit servir à payer les dettes !  Pourtant son syndic voulait continuer la couverture lorsqu’il m’avait demandé une copie de mon dernier paiement.  J’ai du mal à suivre.

27 août

J’apprends par Maître CORNIAUD que ma plainte déposée contre Monsieur BOULIER pour endettement excessif à l’insu de l’épouse et non-cotisation à la retraite de l’épouse n’est pas recevable, puisque ne relevant pas du Code Pénal.  J’en déduis qu’un mari a le droit de faire autant de dettes qu’il le souhaite à l’insu de l’épouse et que l’épouse peut en être tenue responsable si elle s’est mariée sous le régime de la communauté, ce qui est mon cas.  C’est injuste et inacceptable !  J’en suis révoltée.  Ce qu’on ignore, on ne peut pas combattre.  Il n’est donc pas logique que l’épouse ignare soit tenue responsable d’actes commis à son insu par son mari.  Pourtant, les Instances me tiennent bel et bien responsable des actes de RAOUL.  Par précaution il ne faudrait donc jamais se marier ou alors se marier sous un contrat de mariage
Maître CORNIAUD me promet de me tenir au courant dès qu’il aura du nouveau dans les divers dossiers dont je le charge.
(Annotation : Je ne me doute pas encore, qu’il ne le fera JAMAIS.)

30 août
RAOUL prévient EMMA qu’il ne rentrera pas en France avant le premier janvier 1998. 
(Annotation : C’est un mensonge ; il sera en France fin octobre et tout le mois de décembre.)
Il me demande si nous avons besoin d’argent et demande de lui envoyer un RIB pour qu’il puisse faire un virement « à l’occasion ».  Comme s’il ne savait pas que je dois faire aller avec 1.400 Francs par mois pour deux personnes
(Annotation : virement en décembre)

Je n’ai toujours pas pu récupérer les meubles que j’avais mis dans un dépôt-vente, il y a deux mois ; rien n’a été vendu, à part les vases en cristal dont je n’ai vraiment plus besoin puisque de toute façon je ne peux pas m’offrir de bouquets et personne ne m’en offre.  Les dernières fleurs que j’ai reçues, c’était pour nos vingt ans de mariage en 1993, bouquet sans âme dont je me souviens à peine ; depuis, plus rien.

3 septembre

Dans le dossier des PRUNELLES, la Cour d’Appel de Paris rejette l’ensemble des demandes de Monsieur ZINTKO.  Je me demande comment tout va continuer.  Je me sens complètement dépassée dans ce litige où je me sens mal informée et mal défendue malgré toutes mes démarches.

Après six semaines d’attente, l’Hôtel des ventes BENBIRA m’informe que les tapis mis en dépôt, sont à ma disposition.
Comment puis-je les récupérer à 50 kilomètres d’ici sans voiture ?  Je sais que je dois encore faire appel à la bonne volonté d’un gentil chauffeur.   
(Annotation : Deux tapis ont été vendus sans autorisation le 9 août dernier.) 

4 septembre

C’est la rentrée : EMMA est très contente et reprend l’école avec une nouvelle coupe de cheveux « façon maman » et une « nouvelle » robe, récupérée, il y a plusieurs années, par sa tante NELLY.

Je n’ai plus de linge pour pouvoir changer nos lits.  Nos draps sont tellement usés qu’ils ont de petits trous partout et sont devenus irréparables.  Je ne sais pas comment je vais faire cet hiver.  En été, ce manque de linge ne pose pas de problème : Je lave les draps le matin et je le remets aussitôt sec le soir.  Une paire de draps est donc suffisante.  Je voudrais bien savoir dans quel ménage il n’existe qu’une seule paire de draps à part dans le mien.
En reprenant les comptes, je constate qu’il me manque environ 2.000 Francs par mois pour pouvoir financer les postes normaux d’un ménage modeste.

Je brûle la tarte dans le mini-four que RAOUL nous a apporté après l’avoir réparé.  J’ai l’impression qu’il ne fonctionne toujours pas correctement.  Mais il m’est impossible d’acheter un four ou une cuisinière.  Nous sommes donc obligés de nous passer de pâtisseries, petits pains et pain maison, gratins et autres gourmandises faute de four.  Si seulement l’huissier m’avait bien voulu laisser la cuisinière !  Mais il l’avait saisie parce qu’elle était double ; il la considérait comme matériel professionnel, bien qu’elle n’ait jamais servi à l’activité professionnelle.  Mais l’huissier a certainement raison ; d’ailleurs, ni l’avocat, ni l’assistante sociale, ni le syndic ne l’ont contredit ni sont intervenus.  On peut vous saisir votre cuisinière en toute légalité malgré un jeune enfant !

 

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez

Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message dans CONTACT .

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires