Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  •  FUKUSHIMA ATTENTION DANGER
  • : FUKUSHIMA - radiesthésie - radiesthesia - avertissements et conseils à l'Humanité - warnings and advice to Humanity - But du blog : œuvrer pour un monde meilleur en publiant - des messages reçus par radiesthésie - des articles sur l'environnement et la santé aim of this blog : help to make the world a better place by publishing messages from the Other World and articles on environmental and health issues - le témoignage sur les risques et conséquences du régime matrimonial légal
  • Contact

Recherche éditeur - Looking for editor

Je suis à la recherche d'un éditeur pour la publication et diffusion à l'échelle mondiale du recueil de Messages Divins JESUS EN DIRECT.

 

Merci de me contacter par le formulaire de CONTACT.

 

Looking for an editor for publication and worldwide commercialisation of the collection of Divine Messages JESUS LIVE.

 

Please use the CONTACT form to get in touch with me.

 

APPEL URGENT

pour informer de la nouvelle réalité depuis le 11 mars 2011

URGENT APPEAL to inform on the new reality since March 11, 2011


____________________

 

"A foolish faith in authority is the worst enemy of truth."

Albert Einstein


"Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Albert Einstein

 

"During times of universal deceit, telling the truth becomes a revolutionary act."

George Orwell

 

"Les hommes répugnent à accepter ce qui est facile à saisir. "

  Henry Miller


icono

 

 

Think again, think seven times again before you leap 
and start construction of new nuclear power plants.
Mikhail Gorbachev
June 2006

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 15:05
23 août
Je vais à mon premier rendez-vous avec Maître CORNIAUD, avocat qui m’a été conseillé en disant qu’il était « un jeune loup ». Ce qui me préoccupe le plus, c’est le Jugement de divorce qui me pèse lourd sur l’estomac et qu’il faut à tout prix faire annuler. Nous faisons grossièrement le tour des dossiers à traiter que je lui remettrai la prochaine fois. Je ressors du cabinet avec l’espoir d’avoir enfin trouvé un avocat qui s’occupera de mes dossiers. Enfin !
 
Je reçois la lettre du 11 août annoncée par RAOUL avec ses commentaires concernant l’état des créances. Je reste perplexe : Soit RAOUL prétend ne plus se souvenir de ses propres actes, comme par exemple, il ne se souvient plus des importants découverts, qui s’élèvent à 70.000 et 270.000 Francs, sommes dont on devrait se souvenir, soit il me suggère de me procurer moi-même les informations nécessaires à la vérification des dettes concernant des affaires dont je ne suis absolument pas au courant et pour lesquelles je ne dispose d’aucun élément. Pourtant, c’est bien lui qui a exploité et « géré » le restaurant, c’est lui qui a confisqué les lettres, même les recommandées à mon nom, c’est lui qui est parti avec le matériel, la comptabilité et la caisse ! Et maintenant, il me demande de courir après des documents qui devraient être en sa possession ? ! J’ai l’impression que RAOUL a du mal à se retrouver dans les dossiers ou fait semblant de ne pas bien savoir. Comment peut-il faire des affirmations qui ne tiennent pas debout ? Comment peut-il prétendre que certains dossiers sont clos alors qu’il s’agit de litiges ?  Comment ne peut-il pas se souvenir, lui qui a une excellente mémoire ? En tout cas, il essaie de se décharger sur mon avocat, qui sera enchanté de s’occuper de ce genre de paperasse, surtout dans le cadre de l’aide juridictionnelle. Comment peut-il se décharger sur moi qui ne connais rien à la plupart des dossiers ? Comment faire des démarches lorsque l’on ne dispose de presque aucun élément ? Je crains qu’un grand travail de fourmi ne m’attende. 
(Annotation : J’ignore à ce moment-là l’importance de la tâche.)

Je ne vois pas d’autre solution que de mettre tout dans les mains de l’avocat et prends immédiatement rendez-vous. En attendant, je prépare mes commentaires poste par poste pour confronter nos deux versions des choses en prévoyant une copie pour mon avocat et l’autre pour RAOUL. 
 
J’ai l’impression que RAOUL s’est bien foutu de moi une fois de plus en m’envoyant ses soi-disant « commentaires » concernant l’état des créances. Pourtant, je lui avais demandé de donner des explications poste par poste pour connaître enfin la vérité. En fin de compte c’est lui qui me demande de me renseigner sur la véracité des créances !   Il sait que je n’en dors plus, et malgré cela, il ne fait absolument aucun effort pour résoudre ce qui peut encore être résolu. Non, il se fait une vie tranquille à l’étranger à l’abri des ennuis que LUI a créés ! Je ne digère pas ça.
Tout cela n’arrange pas mes problèmes de sommeil dont je souffre toujours. Je suis persuadée que tant que la situation n’est pas assainie, je ne retrouverai pas un sommeil normal. Comme je suis déjà épuisée au réveil, les journées sont dures. 
 
En reprenant l’état des créances, je m’aperçois que certains gros postes manquent. N’auraient-ils pas été déclarés ? Et pourquoi ? Que de questions auxquelles je n’ai pas de réponse et qui me tracassent !
            
C’est ma journée ! Les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas : Maître MATOU prétend ne pas avoir reçu mes commentaires concernant le Jugement de divorce, commentaires que je lui ai pourtant déposés dans sa propre boîte aux lettres pour être sûre qu’ils lui parviennent sans faute.   Je ne le crois pas et lui transmets une nouvelle fois mes commentaires, exprimant mon mécontentement du manque de défense malgré tous les éléments que j’avais continuellement fournis pour démontrer le comportement d’un « mauvais père de famille et mari » dans l’espoir que le divorce sera prononcé à ses torts exclusifs. 

Pour lire la suite, cliquez
Pour revenir au début du PUZZLE DE LA VERITE, cliquez


Si vous souhaitez lire LE PUZZLE DE LA VERITE en entier, laissez un message  dans CONTACT .
 

Partager cet article

Published by KATY NESTOR - dans Le Puzzle de la Vérité
commenter cet article

commentaires